Menu

Culture Publié

Meknès met à l'honneur la philosophie marocaine

Le dernier demi siècle a connu un développement remarquable de la philosophie au Maroc, grâce à l´engagement professionnel et intellectuel d´un nombre important des personnalités philosophiques marocaines. Ainsi, la philosophie marocaine est passée du statut de consommatrice au statut de créatrice. Ce fait permet de dire que cette philosophie a forgé son sentier spécifique. Le nombre important des publications et des auteurs marocains dans ce domaine en témoigne. Presque toutes les tendances philosophiques connus à l´heure actuelle sont représentées au Maroc. C´est dire que la pensée et l´esprit critique ont trouvé une atmosphère convenable pour se développer au Maroc. Qui dit critique, ne dis pas obligatoirement destruction, mais reconstruction de la pensée et de la culture sur des bases rationnelles et humaines.

Temps de lecture: 2'
Le philosophe marocain, Mohamed Sabila

Prof. Dr. Mohamed Sabila est l´une des figures philosophiques marocaines brillantes, qui ont influencé positivement la philosophie dans le monde arabe en général et au Maroc en particulier. Sa ligne droite depuis les années 70 du dernier siècle est de fonder les bases de la Modernité philosophique et intellectuelle dans le tissu culturel marocain et arabe, d´une manière consciente, critique et responsable. La base de ce travail de fourmis est certes, son ouvrage : «L´Idéologie. Vers une conception d´ensemble», publié en 1993. Cette publication qui lui a demandé plus de 15 ans de laboure est la manifestation explicite de la maitrise de sa discipline, c´est elle qui l´a conduit à sonder la pensée occidentale et à jeter les ponts vers la pensée arabe et à comprendre que la Modernité philosophique est essentielle pour s´intégrer et agir dans le monde moderne, puisque les remparts de la pensée traditionalistes et traditionnelles des pays arabo-musulmans, seront à moyen terme complètement démonter par la Modernité.

Ses champs de bataille furent nombreux : philosophie politico-sociale, religion, sujets d´éducation, participation de la femme activement dans la société etc. Son cheval de bataille fut le respect de l´autre opinion et l´entrée en dialogue avec elle. Son «sabre» de bataille fut la critique rationnelle constructive et objective et la patience aux «intrigues» de la pensée elle-même. Cette passion de philosopher, de l´utilisation de la raison, de la mise en question des cadres établis et de l´amour de la contemplation l´ont encouragé à tissé un réseau intellectuel autour de lui et à défendre l´enseignement de la philosophie dans les nouvelles facultés et dans les lycées marocains.

Le dialogue des cultures ne fut jamais un concept «bidon» dans sa pensée. Au contraire, la pratique sur le terrain de cette vertu philosophique l´a mené à maintes reprises et dans les pays musulmans et dans les pays occidentaux. Sa conviction que le monde peut vivre en paix, que les cultures peuvent se compléter, que les nations sont en majorité victimes de leurs régimes quand elles sont forcées de mener des guerres, se reflète dans plusieurs de ses textes.

La faculté des sciences humaines Zaitoun de Meknès, département de philosophie, réserve au philosophe Mohamed Sabila, auteur entre autres de : «Amchaj», «Li Siyasa Bi Siyasa», «Al Hadata wama Baad Al Hadata», «Al Maghrib fi mouajahat Al Hadata», «Madarat Al Hadata», un colloque intéressant le 20, 21 et 22 mai courant. Quatre axes  de sa pensée seront étudiés et discutés par un nombre important des penseurs et philosophes : son dialogue avec des penseurs occidentaux comme Marx, Freud, Fromm, Bodriar, Scheigen, son dialogue avec des penseurs marocains comme Mohamed Abed El Jabri, Abdellah Laroui, Abdelhadi Boutaleb, ses positions concernant la tradition, la modernisation, la Modernité et la Postmodernité et l´aspect éducativo-pédagogique de Sabila en tant que Professeur. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com