Menu

Article

Elections européennes : Une liste insolite en faveur de l'adhésion du Maroc à l'UE

Alors que les élections européennes se profilent, les 49 partis participant ont présenté 193 listes des plus farfelues aux plus originales. Si certains demandent une «Europe royaliste», d’autres veulent voir le cannabis circuler dans tous les pays ou les banques disparaître. Mais plus étonnant encore, un groupe se présentant en Ile de France réclame une Europe élargie de Marrakech à Istanbul, mais sans la Suisse. 

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Une liste en faveur de l’adhésion du Maroc à l’Union Européenne lors des élections européennes du 25 mai ? Si les autorités actuelles du Maroc n’ont pas fait de demande officielle, le PFT, «Parti faire un Tour», qui se présente en Ile de France, l’a fait à sa place. Intitulée «L’Europe de Marrakech à Istanbul», cette liste «propose» à tous les pays du Maghreb et du Machrek de devenir membre à part entière de l’Union Européenne. «Il s’agit de se souvenir qu’Europe, dans le mythe grec, est une princesse phénicienne», explique le PFT sur son site, précisant que l’ancienne Phénicie est l’actuel Liban. 

«Oui au Maroc, Non à la Suisse !» 

Ce qui frappe avant tout avec le PFT - prononcé Pffft -, c’est qu’il bat campagne en faveur du Maroc et contre des pays européens comme la Suisse. Le parti explique que sa démarche vise à «arrêter de penser que le cœur de l’Europe est la Suisse, ce pays qui a récemment fait voter des lois xénophobes et qui a toujours refusé de partager sa richesse avec les autres pays européens , qui a toujours refusé d’entrer dans l’Union Européenne».

Le PFT souligne, au contraire, que «le cœur de l’Europe est la Méditerranée, mer de civilisation, d’échanges, de culture, d’économie, de philosophie et ce depuis 5000 ans». Le choix du slogan «Oui au Maroc, Non à la Suisse !» s’explique du fait que le royaume aurait déjà présenté sa candidature pour adhérer à l’Union Européenne en 1987. Mais celle-ci «fut rejetée à l’époque à cause de l’étroitesse d’esprit des dirigeants européens», s’indigne-t-il.

La liste est menée par le fondateur du parti en 2002, Gaspard Delanoë. Ce dernier était candidat à de nombreuses élections. En 2008, il avait créé une petite surprise à Paris en obtenant 3,7% des voix aux élections municipales ans le Xe arrondissement, devant un certain Front national.  Mais il connaitra moins de succès aux européennes de 2009, où il n'avait récolté que 0,06% des voix. Cette année, il employait les slogans similaires : «L’Europe de Gibraltar à Jérusalem» ou encore «Non à l'Europe forteresse, oui à l'Europe narguilé !».

Des listes étranges

Parmi les autres listes insolites aux prochaines Européennes, figurent «Cannabis sans frontières», «Syndicat de lutte contre les banques», «Mouvement antiremplaciste» ou plus étonnant encore, le «Programme libertaire pour une Europe exemplaire contre le sexisme et la précarité». Comme son nom l’indique, «Cannabis sans frontières» milite pour la «légalisation de la marijuana» et la «distribution contrôlée de l’héroïne, comme de toute autre substance posant problème». En Ile-de-France, la liste dirigée par le militant Farid Ghehiouèche, avait obtenu 4 000 voix, soit 0,14% des suffrages, en 2009.

Quant au «Mouvement antiremplaciste», il compte lutter contre le «remplacement» de la population française par les immigrés, et prône la protection contre la «conquête extérieure» et la  «substitution ethnique et culturelle». Le syndicat de lutte contre les banques «s'adresse exclusivement aux personnes possédant des griefs naturels contre ces organismes toxiques», lit-on sur sa page Facebook. Pour sa part, la liste du Programme libertaire pour une Europe exemplaire contre le sexisme et la précarité a publié une charte avec des messages tels que «Nous ne violons pas», «Les faibles nous protégeons» ou «Femelle, mâle, intersexué(e), uniques nous sommes»...

UE blanche neige ?
Auteur : alfa4102
Date : le 15 mai 2014 à 13h12
parce qu'en Europe il n'y a pas de corruption !

a part les pays scandinaves, y faut recenser le "affaires"

ne parlons pas de corruption parlons plutôt de l’indépendance de la justice c'est là le hic
lah inajjina manhoum amen
Auteur : AigleRoyalair
Date : le 10 mai 2014 à 18h53
droit civique satanique,qu'autoriser ,,( le mariage homosexuel) je ne peux meme pas prononcer ces mots,nous n'avons que foutre de leur union,nos oignons et nos tomates avec dignite hamdolah , kom lotte humilie et par Dieu et la oumma et je conclus qu'avec la CEE nous formons deux lignes parallelles merci amis
Europe ou empire romain?
Auteur : Hamza
Date : le 09 mai 2014 à 23h43
L Europe veut se construire comme un empire: des états fondateurs dominants et des états suiveurs et dominés.

Un nouvel empire romain en perspective avec Bruxelles pour remplacer Rome l'arrogante.
possible! mais....
Auteur : safranlxyxy
Date : le 09 mai 2014 à 23h31
le maroc a des frontières maritimes avec l'Europe.
l'Europe connait la culture marocaine et son islam modéré.
mais il y a un probléme.et il est de taille.
comment Bruxelles va s'y prendre pour supprimer la corruption ?
Un peu de bon sens
Auteur : MoroccanPatriots
Date : le 09 mai 2014 à 10h16
Le Maroc n'est pas un pays européen ni géographiquement ni historiquement ni culturellement.

De plus si c'est pour transférer le pouvoir de Rabat à Bruxelles cela n'en faut pas la peine.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com