Menu

Politique Publié

Elections régionales belges : Le vote marocain "ethnique" mais pas "captif" [Interview de Ahmed El Khannouss]

4e sur la liste du parti de centre gauche CDH aux élections législatives pour la région Bruxelles Capitale,  le Belgo-marocain Ahmed El Khannouss, "fait parti des candidats qui sont quasi sûrs à nonante neuf pourcent d'être réélus", le 25 mai à leurs sièges de députés, assure-t-il. Egalement échevin de la commune de Molenbeek, véritable "petit Maroc" bruxellois, il explique à Yabiladi les enjeux de l'élection pour les Belgo-marocains.

Temps de lecture: 3'
Le Belgo-marocain Ahmed El Khannouss se représente aux élections légistaltives du parlement de la région de Bruxelles capitale qui auront lieu le 25 mai. (photomontage)

Yabiladi : Lorsque l'on est élu Marocain en Belgique en particulier et quand comme vous ont est d'abord échevin de Molenbeek, commune de Bruxelles qui compte une forte proportion de Marocains, n'est-on pas toujours un peu un représentant de cette communauté ?

Ahmed El Khannouss : Les élus belgo-marocains ne sont en aucun cas les représentants de la communauté marocaine, nous sommes avant tous des élus de la ville, de la commune, de la région... Je ne me considère pas comme l'élu des Marocains mais il est vrai que nous avons une sensibilité particulière aux problématiques propres à cette communauté. Il faut reconnaître que nous bénéficions du vote ethnique.

Le vote ethnique existe donc en Belgique ?

Il y a un vote ethnique parmi les Marocains ; il s'agit simplement d'un vote de niche qui n'a rien de propre aux Marocains. Il peut se baser sur une référent ethnique, religieux, corporatiste... Il est une réalité du microcosme électoral. Quand nous formons des listes, comme il m'est arrivé de le faire, nous étudions la situation et nous choisissons les personnes qui y figureront en fonction de ces niches, des voix qu'ils peuvent rassembler autour de leur personne ; en plus bien sûr de valeurs communes et de s'accorder sur le programme.

A quelle tendance politique s'attache le vote des Marocains ?

Il y a une tradition qui veut que les Marocains donnent leur voix au PS. C'est vrai que le parti a gagné plusieurs combats pour les ouvriers et les classes les plus fragiles de la société dont faisaient partis les immigrés marocains, par le passé, mais le PS considère aujourd'hui que le vote des Marocains est un vote captif, selon la terminologie de leurs analystes politiques. Il a tort, avec la seconde et la troisième génération, la communauté marocaine s'émancipe.

Je sors d'une réunion ou quelqu'un a comparé la communauté marocaine à la communauté turque liée comme les doigts d'une main et qui agit comme un seul homme. Au contraire, notre communauté possède un esprit critique qui lui évite les manipulations électorales et les conditionnement, même s'il y a toujours une partie d'entre eux qui vote pour une personne en raison du sentiment de proximité.

La région Bruxelles capitale est aujourd'hui gouvernée par une coalition de gauche pour laquelle votent traditionnellement les Marocains. Y a-t-il un sentiment de défiance équivalent à ce que l'on trouvait aux Pays-Bas dans la communauté marocaine avant les élections municipales vis à vis des socialistes ?

Sous le mandat de l'actuel gouvernement fédéral à dominance socialiste des mesures ont été prises pour réduire le regroupement familial. Des décisions européennes qui visent à réguler le marché de l'emploi sont défavorables aux chômeurs belges de longue durée, mais je ne pense pas que ces décisions affectent le vote des Marocains et le résultat des élections, sinon de façon très marginale.

Cette année, la Belgique a fêté en grande pompe les 50 ans d'immigration marocaine en Belgique. Un nouvel accord de sécurité sociale a été signé entre le Maroc et la Belgique. Les Belgo-marocains ont plutôt de bonnes raisons d'être satisfaits de renouveler leur confiance à leurs gouvernants par ces élections ?

Les 50 ans de l'immigration marocaine en Belgique étaient l'occasion de couronner la présence des Marocains en Belgique, de réaliser une communication positive de cette communauté. Malheureusement, l'évènement a été totalement récupéré par le parti socialiste a son seul profit politique.

L'accord pour la sécurité sociale est positif, c'est certain, il permettra à ceux qui ont financé la sécurité sociale belge de continuer à en bénéficier quand ils décident de rentrer passer leur retraite au Maroc. Ceci étant, il ne faut pas se leurrer, comme en France, cette préoccupation ne peut être dissociée des économies qu'elle va engendrer pour l'Etat belge. Il est beaucoup moins cher de rembourser des frais de santé réalisés au Maroc qu'en Belgique.

Il est entrain de mener une belle campagne électorale et il récolte ce qu'il a semé......
Auteur : pouic2011
Date : le 09 mai 2014 à 00h17
Copier / Coller le 08/05/2014.

Voici une nouvelle histoire de menaces et d’insultes à l’encontre d’un politique à Molenbeek. L’échevin des Sports, Ahmed El Khannouss (cdH) et candidat aux prochaines élections, a reçu des insultes sur les réseaux sociaux dans le groupe RWDM FC Brussels. Les insultes ne volent pas haut. Ahmed El Khannouss est traité « d’enculé », « connard », « bougnoule de merde », « ce mec il faut lui casser la tronche », ou encore « touche pas a notre club, espèce de connard ».


Voilà les causes de ces insultes Monsieur l'échevin,vous récoltez ce que vous semez dans la commune de Molenbeek,les PROPOS DES BELGES MOLENBEEKOIS DE SOUCHE :

Quand un échevin des sports ne fait rien pour essayer de sauver un club qui a porté haut la commune de Molenbeek, préférant la laisser aux mains de spéculateurs étrangers.et d'un autre club (Woluwe au mains de gens peu scrupuleux) .Il était encore en culottes courtes quand le RWDM mettait la commune de Molenbeek sur la carte de l'Europe. Je n'aurai sans doute jamais employé ces mots là, mais je n'en pense pas moins. Cet Échevin est le fossoyeur du club qui ne demandant qu'un petit coup de pouce de la part des autorités communales..
Tout à fait d'accord avec vous car le CEPIC et le Front de la jeunesse faisaient partis du PSC,actuellement Cdh.
Auteur : pouic2011
Date : le 06 mai 2014 à 19h39



Du christianisme à l'humanitaire pour faire de la récupération dans la Communauté Marocaine.

Mes propos n'impliquent que moi,dans la sûreté nationale belge certains membres faisaient partis du CEPIC pendant les tueries du Brabant Wallon toujours pas élucidées à ce jour et toujours suspectés.

Après la dissolution,certains membres ont démissionné parmi eux Raes "Wissami Grand Cordon Alaouite" par feu Hassan II,Claes,Smets,Dufrane,sans oublier Jean-Pierre Grafé "Ministre".

Juste une info à mon cher Kola1955,c'est le Baron Benoît de Bonvoisin car le Baron Empain est Belge "Groupe Schneider" enlevé pour une rançon après lui avoir coupé une ou plusieurs phalanges.

LES MEMBRES DU CEPIC "Branche PSC,actuellement Cdh" ont voulu déstabiliser la Belgique et sa Monarchie.
M O C
Auteur : banou el hellel
Date : le 06 mai 2014 à 17h46
Par erreur de frappe , le MOC est le mouvement ouvrier chrétien .

Veuillez , m'excusez pour cette faute .
Ahmed el khannous dit n'importe quoi
Auteur : banou el hellel
Date : le 06 mai 2014 à 17h39
Tout d'abord le CDH était le PSC anciennement .

P comme partie
S social
C chrétien

c'était un parti , très large qui allait depuis l'extrême droite jusqu'à la gauche ; la gauche dont le MOC , mouvement chrétien dont une branche est le syndicat le CSC et d'autres mouvement lié à la gauche du PSC .

Parlons ; de la droite et l'extrême droite du PSC :
CEPIC est le parti le plus extrémiste de droite,
cette droite de la droite du PSC a généré le front de la jeunesse dans les années 70 qui a changé de nom aujourd'hui en le FN qui était dirigé le Baron Empain .
Malheureusement beaucoup de marocains de BRUXELLES se sont des arrivistes , font de la politique rien que pour gagner de l'argent pas pour améliorer la situation de leurs électeurs .
En général les MRE sont cupide , nul n'est égal à eux .
Ce monsieur , s'il était ailleurs que Bruxelles , il aura aucune voie en dehors de la sienne .
Comme dit pouic2011 , il ne doit pas cracher dans sa soupe .
Il s’engage à la STIB, comme chauffeur pendant 13 ans avant d'adhérer au Cdh (Parti Chrétien).
Auteur : pouic2011
Date : le 06 mai 2014 à 16h17
Analysez bien ces propos : Les élus Belgo-Marocains ne sont pas des représentants de la Communauté Marocaine, mais ils sont DES ÉLUS DE LA VILLE??????

Il doit savoir et nous dire Monsieur le député que la ville n'élit pas son bourgmestre,ses échevins et ses conseillers.Ce sont les Électeurs et étant donné qu'il est à Molenbeek comme député-échevin,c'est grâce à la communauté Marocaine et non par les Belges de souche.....qu'il le dise bien que c'est grâce au vote ethnique et communautaire.

Il ne doit pas cracher dans la soupe car aucun Pierre et Paul ne vote pour lui et Molenbeek ;c'est Maroxéllois....




Dernière modification le 06/05/2014 16:24
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com