Menu

Sport Publié

Maroc: Une loi pour contrer les violences dans le sport

La Chambre basse du Parlement marocain a adopté, mardi 21 avril, en séance plénière, un projet de loi complétant les textes du Code pénal relatifs à la lutte contre la violence lors des manifestations sportives, apprend-t-on de la MAP.

Temps de lecture: 2'
Source: eljadida.ma

Ledit projet porte sur la répression des actes de violence dans les stades et de dégradation des installations sportives, indique la même source. Il prévoit des sanctions dissuasives mais aussi des mesures préventives contre la violence autour du sport. Les détails du texte n’ont pas été précisés par la MAP. On sait toutefois que le texte élargit le champ d’application de la loi, sachant que les violences sont de plus en plus exportées des enceintes sportives sur la voie publique.

La violence dans le sport, en l’occurrence le football, constitue un fléau en croissance au Maroc. Dernier exemple en date, les incidents après le 108e derby casablancais, joué le dimanche 18 avril au complexe Mohamed V. A l’issue de la rencontre soldée par la victoire du Raja (1 à 0), il y eut des affrontements entre supporteurs. Des bus de transport en commun, des voitures de particuliers et des façades de magasins au centre ville ont été endommagées. Plusieurs dizaines de personnes auraient été interpellées.

Dans le passé, ces deux équipes, ont été privées du stade Mohamed V et du soutien de leur public pour deux matches à domicile. A l’origine de cette punition, des incidents survenus le 20 octobre 2007 lors des quarts de finale de la coupe du Trône. La Fédération marocaine de football (FRMF) avait dès lors pris des mesures dont l'interdiction des stades aux moins de 16 ans non accompagnés et l’interdiction des stades pour une période de 2 ans, à toute personne coupable d’actes de vandalisme.

En Février 2009, le Tribunal de 1ère Instance de Casablanca a condamné, 8 personnes à 2 mois de prison ferme et une amende de 500 dirhams, pour dégradation de biens publics et privés à l'issu d'un match de football. Il s’agissait de l’opposition le 19 janvier à Casablanca entre le Raja et l’équipe des FAR. La ministre des Sport de l’époque, Nawal Moutawakil, avait déclaré à l’AFP, la préparation d’un projet de loi durcissant les peines contre les auteurs des violences. "Nous avons proposé au gouvernement une nouvelle loi globale sur le sport au Maroc. Ce projet évoque notamment la lutte contre les violences dans les stades et le dopage", avait-t-elle dit.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com