Politique Publié

Nouvelles brouilles dans les relations franco-marocaines après les insultes attribuées à un diplomate français

La colère de Rabat contre Paris est appelée à s’installer dans la durée. L’ambassadeur de France aux Etats-Unis, lors d’une discussion à Washington avec l’acteur espagnol Javier Bardem, grand défenseur du Polisario, aurait égaré sa retenue diplomatique et traité le Maroc de «maîtresse». Le gouvernement Benkirane exige de la France plus qu’un démenti.

Temps de lecture: 2'
DR

Alors que la page de l’affaire de la plainte contre le patron de la DGST n’est pas encore close, voilà que des propos insultants contre le Maroc attribués à l’ambassadeur de France à Washington jettent davantage d’huile sur le feu. Le diplomate aurait qualifié le Maroc de «maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n'est pas particulièrement amoureux mais qu'on doit défendre», indique un communiqué, publié hier soir, par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

La main de Javier Bardem

C’est l’acteur espagnol, Javier Bardem, grand partisan des amis de Mohamed Abdelaziz, qui a révélé les présumées déclarations du diplomate français au quotidien Le Monde, le 20 février 2014. Bardem en compagnie de Kerry Kennedy étaient au milieu de la semaine dernière à Paris pour la présentation de son film sur le Polisario.

Le texte du département de Mustapha El Khalfi  affirme que «le gouvernement du Royaume du Maroc déplore profondément les mots blessants et les expressions humiliantes». Il qualifie ces propos de «scandaleux et inadmissibles» alors «que le gouvernement du Royaume du Maroc ne cesse d’œuvrer pour le renforcement des relations bilatérales, sur la base de l’amitié sincère, du respect réciproque et du partenariat mutuellement bénéfique».

Rabat veut plus qu’un démenti

Compte tenu de la gravité des déclarations attribuées à l’ambassadeur de Paris à Washington, l’équipe Benkirane s’est dite persuadée  que «la France saura réparer le mal qui a été causé par ces propos, qui ont blessé l’ensemble des marocains et marocaines», précise le communiqué. «La France saura trouver la manière la plus adéquate, au-delà du simple démenti du porte-parole du ministère des Affaires étrangères français sans réaction du diplomate concerné, pour lever le tort subi par ces propos, et ce qu’ils lui aient été fallacieusement attribués ou effectivement prononcés», conclut le texte de l’équipe Benkirane.

La nouveauté dans cette réaction marocaine, c’est qu’elle porte le sceau du gouvernement et non celui du ministère des Affaires étrangères. D’habitude sur les dossiers internationaux, le cabinet dirigé par le secrétaire général du PJD s’efface et laisse le soin à la diplomatie de jouer les premiers rôles. La récente convocation de l’ambassadeur algérien au Maroc sur le dossier des réfugiés syriens ou la fameuse «note verbale» adressé par M. Belkzize aux autorités algériennes sur l’incident des tirs de l’armée algérienne sur un poste de surveillance à Figuig sont des preuves éloquentes de cette approche.

33 commentaires
nghanagh tu est une balles on or
Auteur : tiralo
Date : le 25 février 2014 à 13h07
tout que vous dit c'est vrai heureusement la frontière et fermé si non sera catastrophe ...la frontière ALGERIE/maroc est le poumon du maroc ..pour respiré jusqu'au moyen d 'orient ..route ; du manama ,au hai fokara Casablanca
???..
Auteur : samquebec
Date : le 25 février 2014 à 10h56
est ce que quelqu'un peut traduire ce charabia??

pouic,
peut-tu reformuler ton commentaire.
j'ai rien compris.!..lol!
Le Maroc n'est qu'une maîtresse...
Auteur : rania1989
Date : le 25 février 2014 à 10h39
Cet article m'a fait mal au cœur mais je ne puis être étonnée par les dires de ce beauf qui n'a de diplomate que son titre.
Le Maroc, est ça il ne faut pas se leurrer, est à la merci de la France et des occidentaux. On idolâtre presque ce pays et sa langue, on fait tout pour leur ressembler, s'habiller comme eux, parler comme eux.
Les parents applaudissent quand leurs gosses prononcent 2 mots en Français, ces mêmes parents se disputent les places dans les missions françaises.
On accueille sur des tapis rouges leurs dirigeants, on leur paye des palaces et des anniversaires, ...
Normal qu'après ils nous traitent de "maîtresse".
Le Maroc s'agite comme une Maîtresse mal b.........
Auteur : pouic2011
Date : le 25 février 2014 à 10h36


Le Roi avise Vladimir et non François que les voyages au Mali et à la côte d'ivoire en faisant u n petit tour vers le Sénégal sont des escapades amoureuses et rien d'autres.Rassurez-vous c'est de la POUDRE AUX YEUX...

Remue ménage dans cet Empire Chérifien,le torchon brûle.....
c'est la france qui a besoin de nous...
Auteur : samquebec
Date : le 25 février 2014 à 10h04
les objectifs de developpement au maroc sont atteints un a un.

le maroc a des dettes et alors?quel scoop...
malgre tout le maroc progresse dans tous les domaines -economiques et sociales-

le chemin est encore long mais le maroc atteindra ses objectifs

tous les pays sans exception sont endettes...
ceux qui pretendent le contraire sont tout simplement des menteurs.

ces regimes proposent comme cautions pour emprunter l'or ou des reserves naturelles.cette argent n'est pas reinjectee dans l'economie reelle mais sert plutot a la survie de la clique au pouvoir.

ces pays soi-disant riches sont les cibles priviligiees des speculateurs et des vautours financiers.quand un malheur frappe ces pays,ils sont les premiers a se servir..et a imposer des cures d'austerites insoutenables pour la population.

d'ailleurs le pays le plus endette du monde c'est les USA...
alors le maroc comparee a la dette des USA c'est des cacahuettes
Dernière modification le 25/02/2014 10:52
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com