Menu

Religion Publié

Maroc : Le jeune converti au christianisme acquitté par la cour d’appel de Fès

Le 27 août dernier, les gendarmes d’Aïn Aïcha, une commune rurale, relevant de la province de Taounate, avaient arrêté un Marocain converti au christianisme. En première instance, celui avait été condamné à trente mois de prison. Aujourd’hui, la cour d’appel de Fès l’acquitte. Un verdict qui a mis en sourdine, le temps d'une affaire, l’article 220 du code pénal.

Temps de lecture: 2'
Cour d'appel de Fès

A la cour d’appel de Fès, le calvaire juridique de Mohamed El Baladi a pris terme ce matin. «Le juge vient juste d’acquitter ce Marocain converti au christianisme», nous confie brièvement Mohamed Oulad Ayad, le président de la section régional de l’AMDH à Fès. Une issue heureuse pour ce marchand ambulant originaire de Taounate qui a toujours défendu son droit à embrasser la foi chrétienne, et ce, depuis le début de cette affaire en août dernier

L’article 220 du code pénal mis en sourdine

Le verdict d’aujourd’hui, très attendu d’ailleurs par les associations des droits de l’homme et la famille du prévenu, confirme, d'ailleurs, la position exprimée par le procureur lors de l’audience du jeudi 6 février. Au cours de celle-ci, le représentant du ministère public a déclaré ne retenir aucune charge contre Mohamed El Baladi, assurant que la constitution du 1er juillet 2011 garantit le libre exercice de culte à tous les Marocains.

Une sentence contraire à l’article 220 du Code pénal qui prévoit des peines d’emprisonnement entre «six mois à trois ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams» contre toute personne qui emploie «des moyens de séduction dans le but de convertir» un musulman «à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats».

Un procès expéditif et sans avocat en première instance

Le 3 septembre, le tribunal de première instance de Taounate condamnait le marchand ambulant à trente mois de prison et à une amende de 5000 dh pour avoir embrassé et tenté de diffuser la foi chrétienne auprès des jeunes de son village d’Aïn Aïcha. Lors de la première phase du procès, El Baldi avait comparu devant la cour avec l’assistance d’aucun avocat.  Et pour cause, les robes noires de la région avaient refusé de le défendre.

Et son malheur n’allait pas s’arrêter là. A ce verdict lourd et à ce manque de soutien se sont ajoutées de mauvaises conditions dégradantes et humiliantes lors de sa détention. A la prison locale de Taounate, il a été passé à tabac par les autres détenus.

Lueur d’espoir à la cour d’Appel de Fès

Ce n’est que grâce à la mobilisation de l’AMDH et de quelques supports de  presse que les mauvais traitements infligés à El Baladi cesseront.  Une lueur d’espoir confirmée le 27 septembre par la décision de la cour d’appel de Fès de lui accorder la liberté provisoire.

Devant cette juridiction, Mohamed El Baladi a pu bénéficier du soutien de plus de dix avocats, des bénévoles membres de l’AMDH qui ont plaidé la cause du jeune converti au christianisme. Une solidarité confirmée, aujourd'hui, par son acquittement. Une autre phase commence, alors, dans la vie de Mohamed El Baladi.

pffff discours encore plus debile est con
Auteur : ALIENN
Date : le 14 février 2014 à 21h44
je suis mécréants ? tu me connais ?c'est quoi le rapport avec les sionistes et les palestiniens ?? tu mélange tout PROVOCATEUR VA , ton niveau de QI est très bas pas la peine de discuter avec toi ça sert a RIEN
Dernière modification le 14/02/2014 21:53
punition divine
Auteur : morf
Date : le 14 février 2014 à 21h15
Dourka, ce que tu fais est peché, le sais tu ?
et Dieu te puniras pour tes dires, cher ami musulman
ALienn
Auteur : Oujdaoui.
Date : le 14 février 2014 à 14h25
Je suis fier de me regarder dans un mlroir et d être musulman , j ai été éduqué par des parents musulmans et non pas par des mécréants de ton espèce et je tiens a te dire que j ai pas besoin de recevoir de leçons de toi . Pour se qu il y est de la violence , c est tes frères sionistes qui la pratiquent contre nos frères a GAZA en les gazon avec des bombardements , NON SEULEMENT TU ES MECREANT MAIS SIONISTE EN MÊME TEMP ¿ ¿ ¿ ¿
discours de dourka a 2 balle
Auteur : ALIENN
Date : le 14 février 2014 à 11h22
tu es loin a des années lumière de la réalité , on est dans un monde différent maintenant , il me semble que on t'as pas appris le mot TOLERENCE mais mot VIOLENCE quand tu étais jeune , seul ALLAH jugera de son sort , vaut mieux que tu reste ton ta petite bulle et regarde toi dans un miroir avant de juger les commentaire des autres
attardés
Auteur : viva morocco
Date : le 14 février 2014 à 11h16
L'Islam ne peut être défendu avec des slogans vides qui se retournent contre lui.
Ce qui ne rend pas justice à cette religion,-à toutes les religions- se sont ceux qui la représentent,et qui ne font que resurgir au grand jour leurs frustrations et leur ignorance !
Les dégâts dans ce sens sont dévastateurs depuis les crimes commis au nom de l'Islam dans le monde!
Ceux qui se disent "musulmans"doivent se réveiller en se regardant tels qu'ils sont,des attardés!!!
Dernière modification le 14/02/2014 11:20
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com