Menu

Article

Maroc : L'ANRT bloque le nom de domaine whois.ma après qu'il soit validé

72 heures seulement après son lancement, le site web whois.ma a été bloqué par l’ANRT. L’institution se serait contentée de justifier sa décision par le fait que ce nom de domaine est réservé, sans livrer plus d’explications. Perplexe par cette action jugée «arbitraire», le concepteur du site – un jeune ingénieur MRE – dénonce une gestion «hasardeuse»  des noms de domaines au Maroc.

Publié
DR
Temps de lecture: 3'

L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a bloqué mercredi 5 février le nom de domaine whois.ma, accordé à un jeune MRE quelques jours auparavant, a-t-on appris jeudi matin.

En effet, Alaa-eddine Kaddouri, jeune ingénieur résidant en France, a lancé le 2 février dernier, le site web whois.ma, une sorte d'annuaire interrogeable automatiquement par les internautes pour savoir si un nom de domaine .ma est libre et donc permettre son acquisition. «L’idée était de mettre à la disposition du public un service qui simule le fonctionnement d'un vrai service WHOIS afin de faire avancer les choses. Une initiative dûment acclamée par la communauté web marocaine», explique à Yabiladi M. Kaddouri.

Toute avait bien fonctionné pendant deux jours. Mais 72 heures après le lancement, «je reçois un coup de fil de l’agence Maroc Telecom à Oujda, où mon contact au Maroc avait acheté le domaine. Ils me disent que whois est un terme réservé, que nous n’étions pas censé acquérir au départ et qu’il sera nous sera retiré», explique le jeune ingénieur MRE. La décision a été exécutée quelques heures plus tard. Il veut bien croire qu’il y a eu une erreur de la part de Maroc Telecom et du Régulateur, «mais est-ce une manière de corriger une erreur ?», s’interroge-t-il.

Gestion «hasardeuse» des noms de domaine

D’un instant à l’autre donc, whois.ma est devenu inaccessible. Pour M. Kaddouri, «il est inadmissible qu’en 2014, un nom de domaine soit supprimé sans raison réelle et sans décision de justice». Au moment de l’achat du nom de domaine pourtant, un fax avait été envoyé à Maroc Télécom pour un changement de configuration, lequel s’est effectué sans complication, selon l’ingénieur.

Actuellement le concepteur de whois.ma se pose mille et une questions. «Pourquoi désactiver un site qui ne fait que combler le manque d’un service que l’ANRT n'a pas su mettre en place depuis des années ? Comment se fait-il qu'un tel site soit identifié et désactivé aussi rapidement comme s'il représentait un danger public ? Et surtout, pourquoi l'ANRT n'a pas agi en amont, en interdisant l'enregistrement de ce nom de domaine ou sa configuration, si ce dernier est interdit à l'enregistrement ?». Toutes ces interrogations sont restées jusqu’à lors sans réponses. Yabiladi a tenté de joindre l’ANRT pour obtenir des explications, mais il nous faudra patienter jusqu’à vendredi pour avoir une suite, nous a indiqué la responsable communication. L'agence Maroc Telecom ayant vendu le nom de domaine est, pour sa part, restée injoignable.

«La gestion des domaines .ma est hasardeuse. Les règles ne sont pas claires et il n’y a aucune loi qui régisse…», dénonce Alaa-eddine Kaddouri. Sur Tweeter, plusieurs internautes qui avaient salué l’initiative du jeune MRE ont également réagi au blocage du site.

Possible action en justice

Dans un premier temps, M. Kaddouri et son équipe au Maroc tentent de résoudre le problème à l’amiable. «Comme ça, ils ne pourront pas nous accuser d’être allés droit à l’offensive», dit-il. Mais si l’ANRT et Maroc Telecom refusent de coopérer, il assure qu’il ira en justice.

Ce qui importe le plus cet entrepreneur n’est pas tant le fait de récupérer son nom de domaine. «Le combat est plus symbolique, il faut que les choses changent, il faut que nous ayons des textes et un système clair qui régissent la gestion des noms de domaines», estime M. Kaddouri. En attendant le dénouement de cette affaire, il offre temporairement ses services sur whois-ma.com.

yass2k3
Auteur : yass2k3
Date : le 07 février 2014 à 10h57
moi aussi il m'ont refusé l'enregistrement du nom de ma ville natale et il ont dit que c interdit d'entregistrer les noms des villes mais qd j'ai cherché j'ai trouvé que des noms d'autres villes sont déjà pris par d'autres alors pourquoi il y a deux poids deux mesures ?
whois est dans la liste des termes réservés...
Auteur : hh2
Date : le 07 février 2014 à 03h31
whois est dans la liste des termes réservés...
D'accord, il n'aurait pas du être réservé, mais là en l'occurence c'est plutôt du coté de Maroc Télécom que cela n'aurait pas du passer ...
http://www.anrt.ma/sites/default/files/liste_terme_reserves.pdf
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/