En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Economie   Publié

Casablanca : Plus de 10 milliards de dirhams pour renforcer la croissance touristique

La région du Grand Casablanca entame sa mue en matière touristique. Un contrat-programme doté de 10 milliards de dirhams d’ici 2020 a été mis sur pied afin de booster le tourisme dans la région. Le volet «Animation, sports et loisirs» sera les fers de lance pour soutenir le tourisme à côté de quelques 17 projets destinés à revaloriser le patrimoine et l’héritage de la région. Côté financement, 7 milliards seront portés par le secteur privé. Détails.

DR

A l’instar de Marrakech, Rabat ou encore Agadir, Casablanca veut à son tour revaloriser son patrimoine et son héritage culturel à travers une multitude de projets destinés à booster la croissance du secteur touristique. D’ici 2020, un vaste changement devrait ainsi intervenir dans la capitale économique du royaume avec l’exécution d’un contrat-programme de 10,3 milliards dirhams.

En tout, ce contrat s’articule autour de quatre programmes que sont «Patrimoine et Héritage», «Niche à forte valeur ajoutée», «Animation Sport et loisirs» et «Biladi». Il concerne, au total, quelques 46 projets, dont 3 projets structurants : extension de la Marina, nouveau port de pêche touristique, terminal dédié aux bateaux de croisière.

Trois volets ont été ainsi définis. D’abord, l’offre pour le tourisme d’affaires sera renforcée, notamment à travers des produits de niche tels que le golf et le bien-être. La région devra en plus capitaliser sur l’affluence d’affaires pour mettre en place une offre de «city-break», tournée sur la culture et les loisirs, et qui permettra de maximiser les synergies avec les régions environnantes telles que Rabat et El Jadida. Elle devra enfin développer l’offre MICE (Meeting, Incentive, Conférence & Exhibition) à travers la réalisation du Palais des Congrès et le Grand parc des Expositions.

6 milliards de dirhams pour l’«animation, les sports et les loisirs»

Concernant le programme «Animation, Sports et Loisirs», qui vise à développer une offre d’animation variée et complémentaire aux infrastructures touristiques existantes, 6,53 milliards de dirhams y seront consacrés. L’objectif de ce programme est de «capter la clientèle d’affaires et de l’inciter à prolonger son séjour dans la région» via des activités sportives, l’animation et les loisirs.

Au total, sur ce volet, 23 projets, dont 9 sont en cours d’études, vont être développés entre 2013 et 2020. Il s’agit entre autres de réhabiliter le zoo d’Ain Sebaâ ainsi que l’avenue des Forces Armées Royales. En outre, un centre équestre est prévu à Bouskoura, de même que l’aménagement des plages de Sidi Abderrahmane et d’Anfa. Les forêts de Bouskoura et de Merchich vont également être aménagées. Pami les neufs projets en études, figurent notamment la création d’un centre culturel permanant dans l’église du Sacré-Cœur et l’aménagement touristique d’El Hank.

17 projets pour le programme «Patrimoine & Héritage»

Sur les quatre programmes qui vont être lancés, le projet «Patrimoine & Héritage» concentrera à lui seul 17 projets. Quelques uns ont été entamés depuis 2012 et seront achevés vers 2017. Ils mobiliseront un investissement total de 1,827 milliard de dirhams. Ces projets tournent entre autres autour de la valorisation de l’ancienne Médina, de la création d’un centre d’interprétation du patrimoine et de l’aménagement d’un circuit d’interprétation dans le quartier des Habous. En outre, ce programme permettra de réhabiliter le bâtiment Lincoln, le centre ville et de valoriser son quartier Art Déco.

Toujours sur le volet culturel, en plus du théâtre CasArts de Casablanca, un ensemble de sept musées devrait voir le jour. Ces musées concerneront les arts modernes, la mer, l’histoire, l’aviation, la mode et la résistance, en plus d’un Musée archéologique qui sera implantée dans le quartier de Sidi Abderrahmane.

7 200 lits supplémentaires sur le marché d’ici 2020

De son côté, le programme «Biladi» d’un coût de 300 millions de dirhams, financé entièrement par le privé, devra être réalisé entre 2015 et 2017. Ce projet est destiné à contribuer au développement du tourisme domestique dans la région à travers la mise en place des hébergements variés tels que les chalets, bungalows, mobil-homes, mais aussi une offre d’animation et de loisirs variée comme les piscines, espaces aqua-ludiques, terrains de sport, aires de jeux pour enfants…

Pour soutenir l’offre touristique dans la région, un total de 7 200 lits supplémentaires est prévu dans la région.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com