Menu

Economie Publié

Gaz au Maroc : Des premiers résultats décevants pour Gulfsands Petroleum

Fin octobre dernier, la société britannique d’exploitation de pétrole et de gaz Gulfsands Petroleum annonçait fièrement le démarrage de ses opérations de forage dans la région du Gharb. Après les multiples annonces sur l’important potentiel gazier du Maroc, les premiers résultats étaient très attendus. Mais les deux premiers puits forés contiennent une quantité très insignifiante de gaz. Détails.

Temps de lecture: 2'
Mahdi Sajjad, PDG de Gulfsands Petroleum.

La première phase terminée, les résultats des activités de forage engagées au début du troisième trimestre par Gulfsands Petroleum (GP) tombent enfin. Dans un communiqué de presse paru jeudi, la société anglaise d’exploration pétrolière confirme la présence de gaz dans les deux premiers puits forés dans la région du Gharb, mais révèle que les quantités sont trop faibles pour être commercialement viables.

Découverte de sables majoritairement constitués d’eau

Concrètement, le premier puits - Al Krima 1 – a été foré pendant 21 jours à une profondeur verticale totale de 1 613 mètres. Trois importants types de sables y ont été découverts, mais leur analyse a montré qu’ils contenaient majoritairement de l’eau, avec une teneur en gaz inférieure à 10%.

Le deuxième puits - Oulad Zid 1 – a quant à lui été foré à une profondeur verticale totale de 1 323 mètres pendant 22 jours. Les sables qui y ont été découverts contenait «majoritairement» de l’eau, indique la même source sans chiffrer la quantité. A l’issue de l’opération, les deux puits ont été bouchés et abandonnés, mais selon GP, le deuxième puits contient des sables profonds qui représentent des cibles de réservoir attrayants pour la prochaine exploration.

Pour rappel le programme d’exploration de GP concerne quatre puits, la deuxième phase des travaux de forage étant prévue en 2014. C’est bien là une sorte d’échec pour cette compagnie qui a investi près de 160 millions de dirhams au Maroc via l’acquisition de Cabre Maroc Ltd fin 2012, dans l’objectif de construire une entreprise gazière industrielle au royaume.

Les prochains résultats également attendus

Même si le PDG de la compagnie britannique, Mahdi Sajjad, n’a pas manqué d’afficher un certain optimisme quant à la suite du programme, ces premiers résultats remettent sur le table la question de la surenchère des compagnies étrangères dans l’estimation du potentiel gazier et pétrolier du Maroc.

De toutes les façons, les autorités chérifiennes – l’ONHYM en l’occurrence - ne donnent plus du crédit à ces annonces depuis la déshonorante affaire Talsint. De plus, des résultats concrets et chiffrés mettront fin aux spéculations. En attendant que Gulfsands Petroleum poursuive son programme de forage, les résultats d’une autre compagnie, l’écossaise Cairn Energy sont également attendus courant 2014.

Longue haleine
Auteur : berhoc
Date : le 20 décembre 2013 à 10h06
Dans la mer du Nord, ils étaient obligés de forer 200 puits avant de découvrir le gaz dans le 201ème !

se n est qu une question de temps
Auteur : bahssi
Date : le 19 décembre 2013 à 23h32
eh oui alistrong notre pays est trop ouvert et tres tolérant mais t inquiété pas ils sont tres bien encadrés!
le gaz
Auteur : bahssi
Date : le 19 décembre 2013 à 22h37
le gaz est a sidi mokthar et se n est qu une question de jours inchallah!!!
Bizare!
Auteur : ALISTRONG
Date : le 19 décembre 2013 à 21h12
Sur les plates formes de forage, on trouve de toutes les nationalités qui y travaillent, et pas un seul marocain à bord!
Est-ce un secret pour les sociétés de forages pour les sociétés étrangères qui travaillent sur le sol marocain?
Qu'en pensent-ils les responsables marocains?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com