Menu

Article

Silence, on se suicide dans les prisons françaises

Encore un suicide dans les prisons françaises. Cette fois-ci, c'est un détenu d'origine marocaine qui s'est donné la mort dans la prison d'Ensisheim en Alsace. C'est le 90ème suicide en 2008 dans les 200 prisons en France, un chiffre en hausse de 18% par rapport à l'année passée selon l'Observatoire International des Prisons.
Publié
DR
Temps de lecture: 1'
Agé de 45 ans, le détenu marocain a été découvert mort dans sa cellule vendredi après-midi à 18 heures. Il se serait pendu. Il a été incarcéré en 1996 et purgeait une peine de 30 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté de 20 ans pour meurtre. Son casier judiciaire fait état d'autres condamnations pour divers délits. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de sa mort même si le Parquet est sûr qu'il s'agit d'un suicide. Selon le Parquet, ce détenu « n'était pas connu pour avoir des tendances suicidaires ». L'autopsie du corps sera pratiquée aujourd'hui (lundi).

Depuis quinze jours, la France, et précisément l'Alsace, connaît une série noire dans les prisons. En octobre seulement, trois autres détenus dont deux mineurs se sont donnés la mort toujours en Alsace. De plus, la prison de Mulhouse a connu samedi soir une quatrième tentative de suicide en une semaine.

Les trois principales organisations françaises de surveillants (Ufap, FO, CGT) dénoncent une "situation alarmante des conditions de travail", un "manque de moyens humains et matériels" ainsi qu'une "incohérence de la politique pénale".

Elles sont reçues aujourd'hui (lundi) au ministère de la Justice et vont se réunir ensuite pour décider d'éventuelles actions.

De son côté, Faouzi Lamdaoui, secrétaire national du PS à l'égalité, a demandé samedi au gouvernement de "prendre conscience de la gravité de la situation et de mettre immédiatement en place un plan d'accompagnement psychologique et de rénovation des prisons françaises".

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com