En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique   Publié Le 10/12/2013 à 16h04

Funérailles de Mandela : Le prince Moulay Rachid et le chef du Polisario présents au stade de Soweto

La cérémonie des funérailles de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela a donné lieu à une première : Un membre de la famille royale assiste à un événement officiel aux côtés de Mohamed Abdelaziz, chef du Polisario.

Le prince Moulay Rachid et Taïeb Fassi-Fihri à Soweto / BFMTV

Aujourd'hui, au stade de Soweto, la cérémonie d’hommage à la mémoire de Nelson Mandela, décédé jeudi dernier, s'est déroulé avec près de 90 chefs d'Etat. Le Maroc est représenté par le prince Moulay Rachid, accompagné de Taïeb Fassi-Fihri, le conseiller du roi, arrivés tous deux ce mardi matin à Pretoria.

Le Polisario est également de la partie. Ce n'était un secret pour personne vu les bonnes relations du Front avec l'Afrique du Sud, principal soutien des amis de Mohamed Abdelaziz sur la scène internationale. Le pays du président Jacob Zuma (sifflé à maintes reprises lors de son allocution, ndlr) reconnaît la prétendue RASD, depuis 2004.

Une première officielle

Officiellement, c’est la première fois qu’un membre de la famille royale assiste à une cérémonie aux côtés d’un cadre du Polisario. Le chef du mouvement rebelle, Mohamed Abdelaziz avant de faire le déplacement en Afrique du sud pour assister aux funérailles, a décrété un deuil de trois jours dans les camps de Tindouf en l’honneur de Nelson Mandela.  

Cette fois, nous n'assisterons pas au retrait de la délégation marocaine en raison de la présence du Polisario, comme cela s’était produit, en avril 2012, lors des obsèques du premier président algérien, Ahmed Ben Bella. La décision du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, avait été très critiquée par de nombreux politiques au Maroc, notamment l’ancien premier secrétaire de l’USFP, Mohamed El Yazghi. Le comble dans cette affaire, c’est que Abderrahman El Youssoufi et Mohamed Bensaid Aït Idder, deux anciens compagnons d’armes de Ben Bella, n’avaient pas suivi le retrait de la délégation marocaine. Ils avaient ainsi assisté aux funérailles jusqu'au bout sans être gênés par la présence du Polisario.

Une leçon bien apprise, puisque cette attitude ne s’était pas renouvelée lors des obsèques du troisième président algérien, Chadli Benjedid. La délégation marocaine conduite par le conseiller royal, Omar Azziman et l’ancien ministre des Affaires étrangères, Saâdeddine El Otmani avaient déjoué tous les pronostics, faisant mieux que Benkirane et Fassi-Fihri.

8 commentaires
L EXEMPLE
Auteur : othmans
Date : le 11 décembre 2013 à 20h24
Bonjour, à mon avis Mandela a pris exemple sur de plus anciens que lui, Ghandi qui avait fait ses armes aussi en afrique du sud et Mohammed V qui des l independance va proner le pardon et la concorde nationale et interdit les exactions, et meme liberer la femme du voile. Entre cet exemple et le massacre perpetré par les elements de l ALN et du FLN , puis les assassinats de nombreux anciens compagnons de lutte devenus opposants Mandela a fait son choix il a opté pour pacifier les coleres. L algerie malheureusement, est encore plongée dans les malheurs contre lesquels il faudra un Mandela pour l en sortir et apaiser tous ceux qui sont tournés vers l agressivité.
qu'en pensent les frontaliers marocains ?
Auteur : sauredino
Date : le 11 décembre 2013 à 06h47
"""Ce sont les trabandistes algériens qui vivaient grâce aux dirhams qui vont rejoindre les autres hittistes habitués à être assistés par la rente pétrolière."""
Va dire ça aux frontaliers marocains pour qui la vie est devenue très très dure depuis l'ouverture des tranchées et encore plus depuis l'affaire du drapeau.
polizabal et hittistes
Auteur : Slimanof
Date : le 10 décembre 2013 à 23h58
Il ne fallait pas mélanger les torchons et les serviettes .

Mandela qui sait ce que le Maroc lui a apporté n'avait jamais donné de l'importance au polizabal .

Il a fallu que des sous fifre comme Zuma ( hué d'ailleurs par les sud africains dans le stade ) reconnaissent cette entité fantoche qui est la RASD.

Quant à youshnouf , il doit savoir que l'Oriental s'est débarrassé du carburant frelaté et des produits périmés qui viennent de l'Est

Mieux le Maroc érige un mur pour en finir définitivement.

Ce sont les trabandistes algériens qui vivaient grâce aux dirhams qui vont rejoindre les autres hittistes habitués à être assistés par la rente pétrolière.

Bande de bras cassés !
Dernière modification le 11/12/2013 00:00
eh ben alors oujdi
Auteur : colonel amirouche
Date : le 10 décembre 2013 à 19h33
c est comme ca que tu remercie ceux qui te nourrisse, tu est énervé parce que le trabendo est difficile avec l Algérie ces derniers temps, c est dur la vie a Oujda quand les produits algériens subventionnés ne passe plus.J ai un ami qui m a dit qu a Oujda le commerce c est casser la gueule depuis l affaire du drapeaux, Dit merci a Naanaa le hero des caniveaux
Z'avez pas vu Mirza??????
Auteur : pouic2011
Date : le 10 décembre 2013 à 19h03

Le voilà avec son badge comme toute autre personnalité accréditée.
Intervenez avec des arguments qui tiennent la route....au lieu de dire des âneries....
Dernière modification le 10/12/2013 19:04