Menu

Religion Publié

Kafala : Des dizaines de familles espagnoles se convertissent à l'islam

Pour pouvoir accéder à la Kafala au Maroc, les couples étrangers doivent absolument être musulmans de confession. S’ils ne le sont pas de naissance, ils peuvent toujours se convertir. Une étape que des dizaines de couples espagnols n’hésitent pas à franchir, dans le seul but d’obtenir la tutelle d’un enfant. 

Temps de lecture: 2'
DR

Ils sont des dizaines de couples espagnols à s’être convertis récemment à l’islam, rapporte ce mercredi 13 novembre, le journal en ligne Teinteresa.es. Leur motivation n’a rien à voir avec l’amour de la religion musulmane, mais loin de là. Ces couples n’ont qu’un souhait en tête, celui d’obtenir la Kafala d’un enfant marocain, et la conversion à l’islam est une condition obligatoire pour accomplir cette procédure au Maroc.

Comme il s’agit souvent de couples dans l’incapacité d’avoir des enfants, ceux-ci n’hésitent pas à franchir ce pas, dans l’espoir de devenir enfin «parents» ou presque. C’est le cas de Francisco et Teresa, un couple espagnol converti récemment à Rabat.

10 minutes pour se convertir

C’est en arabe, «une langue qu’ils ne connaissent pas» que ces derniers, désormais appelés Abdelwahed et Samia, ont prononcé la «chahada» devant deux adouls de la capitale. Durant la cérémonie de conversion, les adouls leur ont également demandé s’ils connaissaient les cinq piliers de l’islam. Le couple a répondu oui sans avoir à les expliquer ou les citer.

Abdelwahed et Samia ont dû par la suite affirmer qu’ils avaient bel et bien la foi, avant de se voir déclarés officiellement «musulmans». Selon le journal, la procédure n’a duré, en tout, qu’une dizaine de minutes.

Des sœurs à l’orphelinat

«C’était un mauvais moment», confie Matías González, agriculteur à Níjar, dans la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, évoquant sa conversion à l’islam il y a un an de là. «Mais après on a obtenu une récompense magnifique», se souvient l’homme, tuteur de deux enfants marocains. «Elle pleurait comme une madeleine» pour avoir renié le catholicisme, se rappellent deux sœurs franciscaines, qui participent à la gestion de l’orphelinat Lalla Meryem à Rabat, à propos d’une mère andalouse convertie à l’islam. Une situation des plus contradictoires pour ces sœurs.

«Nous le faisons pour ces petits enfants», expliquent-elles. «Ici, ce sont des enfants du péché et n’ont aucun avenir. En Espagne, et on le constate à travers les photos qui nous sont envoyées par les parents, ils sont heureux», soutient l’une d’elles.

Au Maroc, comme dans de nombreux pays musulmans, l’adoption est interdite. Celle-ci est remplacée par la Kafala, une sorte de prise en charge ou de placement dans une famille, inscrite dans le droit islamique. L’enfant adopté ainsi n’a pas le droit de porter le nom de famille de ses parents, ni à l’héritage.

un enfant ==une responsabilté lourde
Auteur : zsahara
Date : le 04 janvier 2014 à 00h55
Espérant que ces enfants ne seront pas exploités dans le mauvais sens.
Les photos seront aussi une réalité et non des photos sans sens
Les soeurs????
??????????????????????
Auteur : coleredu59
Date : le 18 novembre 2013 à 10h55
?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
ALLO L HYPOCRISIE ici la terre ?????
JE CROIS RËVER !!!!!!!!
Pourquoi honte à la loi?
Auteur : Akm
Date : le 14 novembre 2013 à 15h37
Je ne suis pas marocaine mais je ne vois pas en quoi la loi devrait avoir honte de ceci.
Chaque pays est constitué de ses propres lois et en l'occurrence le Maroc ne fait que suivre une règle musulmane. Le Maroc n'est pas l'Espagne si ces gens viennent adopter des enfants dans ce pays c'est que l'adoption y est plus accessible et sans doute moins cher qu'en Espagne. Je dirais plutôt honte à l'Espagne qui force ses citoyens a trouver une alternative a l'adoption dans leur propre pays si l'adoption y était plus facile ils ne partiraient pas jusqu'au Maroc et de plus ne seraient pas forcés de se convertir et de pleurer un peu plus tard sur leur sort
réponse à @ casa
Auteur : imtiyaz
Date : le 14 novembre 2013 à 15h27
Il n'y a aucune réaction du cœur la dedans. Tu rêves ou quoi ?

les espagnols ou autres européens qui veut adopter un enfant, il s'attendra à battre les montagnes, avec toutes contraintes administratives sans compter les sommes colossales qu'il faut investir.

Au Maroc il récite la noble sourate de Alfati7a comme s'il chante Manolo Escobar.


La fameuse Fati7a
Auteur : imtiyaz
Date : le 14 novembre 2013 à 12h46


Tous les catholiques récitent par cœur Alfati7a pour atteindre leurs objectif.

quelques minutes après c'est le bras d'honneur et retour à l'église. Et dire que les musulmans croient en leurs conversion.

Un chrétien ne devient jamais un vrai musulman sauf quelques cas un peu spéciaux

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com