Menu

Article

Immigration: une ONG épingle le Maroc

Medicos del Mundo attire l'attention sur le Maroc, et plus particulièrement sur ses forces armées, accusées d'abandonner les candidats subsahariens à l'immigration vers l'Europe dans des zones du désert truffées de mines.
Publié
DR
Temps de lecture: 1'
L'ONG espagnole accuse en effet ce lundi 13 octobre le Maroc d'avoir laissé à l'abandon un groupe d'immigrants africains dans un no man's land truffé de mine entre le Sahara et la Mauritanie. Beatriz Relinque, coordinatrice de Medicos del Mundo en Mauritanie, déclarera à la presse qu' « un candidat à l'immigration a perdu la vie après avoir marché sur une mine en septembre. Son corps n'a jamais été retrouvé ».

A en croire les déclaration de l'ONG, les candidats à l'immigration en provenance du Mali ou du Sénégal sont rapatriés par les forces armées à Dakhla, en vue d'être ensuite ramenés par avion dans leurs pays d'origine. Les autres nationalités seraient laissées sur place, à l'abandon.

Medicos del Mundo appelle aujourd'hui l'Espagne et l'Union Européenne à exercer une pression sur le Royaume du Maroc afin qu'il n'expulse plus personne vers le désert. Une pratique condamnée deux ans auparavant après la découverte de deux immigrants complètement déshydratés.

On sait que la position géographique du Maroc attire de plus en plus de candidats à l'immigration clandestine vers l'Europe. Rappelons tout de même que seuls le Sénégal et le Mali ont négocié avec le Royaume des rapatriements par avion de leurs ressortissants.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com