Menu

Article

Sahara : Christopher Ross à Laâyoune et Smara

La dernière fois que des représentants du Polisario et du Maroc se sont retrouvés, dans le cadre des réunions informelles, remonte à mars 2012. Christopher Ross avait tenté, entre octobre et novembre de la même année, de convaincre les partis de prendre langue, en vain. Une année plus tard, le voilà qu'il essaie de nouveau.

Publié
Christopher Ross et le roi Mohammed VI / Photo archive - DR
Temps de lecture: 2'

Après avoir passé deux jours dans les camps de Tindouf, Christopher Ross arrive, cet après-midi, à Laâyoune. Sur son agenda figure des réunions avec les représentants de l’administration territoriale, des associations Pro-Polisario et les unionistes. Quelques heures avant l’atterrissage du médiateur américain à l’aéroport Hassan I, deux détenus sahraouis à la prison Lekhel annoncent qu’ils observent une «grève ouverte de la faim».

Smara se prépare à recevoir Ross

Demain, l’envoyé personnel du secrétaire général au Sahara, bouclera sa tournée au Sahara occidental par une visite à la ville de Smara, la première du genre. En prévision de ce déplacement, des acteurs associatifs locaux ont constitué une coordination réunissant sous sa bannière les diplômés sans emploi, les habitants qui se disent victimes de marginalisation, les anciens détenus politiques et les familles disparus.

Parallèlement à cette initiative, les autorités locales ont renforcé le dispositif sécuritaire à Smara, des sources parlent de l’arrivée de dix fourgonnettes et d’un autocar remplis de policiers.  

Nouvelle tournée en novembre de Ross dans la région

Une fois sa tournée arrivée à terme, Christopher Ross est appelé à présenter, fin octobre ou début novembre, un résumé de sa tournée, aux membres du Conseil de sécurité. Une présentation qui devrait se tenir à huis-clos. En novembre, le diplomate américain est attendu dans la région. C’est d’ailleurs, le coordinateur du Polisario avec la Minurso, M’Hamed Khadad, qui l'a annoncé, hier, à la presse, à l’issue des entretiens entre Christopher Ross et Mohamed Abdelaziz. En revanche du côté de l’ONU, aucune confirmation ou infirmation de cette information.

La prochaine visite est d’une importance capitale pour Ross. D’autant qu’il est dans l’obligation de convaincre le Maroc et le Polisario de prendre langue, quelque part en Europe ou aux Etats-Unis. La dernière fois que les représentants des deux partis se sont retrouvés remonte, en effet, à mars 2012 à Manhasset. Depuis, plus rien. Ross avait effectué, en octobre de la même année, un déplacement dans la région, en vain.

Le 28 novembre de la même année, Ross, dans un aveu d’échec de sa mission, demandait «aux membres du Conseil de sécurité et à l'ensemble de la communauté internationale de s'y joindre pour encourager les parties au conflit à entamer des négociations sérieuses afin de parvenir à une solution honorable qui mette fin à ce conflit».

Smara a été financée par Moulay Abdelaziz
Auteur : axis7
Date : le 21 octobre 2013 à 13h25
Smara à elle seule est la preuve s'il le fallait que le Sahara est marocain.
En effet, Ma El Aînin chef militaire et spirtituel incontesté et prestigieux des sahraouis a toujours fait allegeance au Maroc et a obtenu de Moulay Abdelaziz les fonds pour fonder Smara.
Ma El Aïnin est enterré à Tiznit et ses descendants se considèrent comme marocains.
Dernière modification le 21/10/2013 13:27
ROSS-ON LE !
Auteur : Hamza
Date : le 20 octobre 2013 à 00h19
ROSS ne va quand même pas faire sa loi, le sahara c est chez nous . Rossons Ross : dehors Ross
Une diplomatie de merde !
Auteur : salmones
Date : le 19 octobre 2013 à 21h08
Salam,

Rappelons que le dossier du Sahara est géré par le Palais.
Et force est de constater que pas même les politiques ont leur mot à dire là-dessus. Alors nous !
Enfin, on peut toujours parler mais on est complètement ignoré. Et c'est grave car le roi est clairement incompétent dans ce dossier et personne n'ose lui dire. Donner de l'argent pour défendre une cause c'est laisser entendre qu'elle n'est pas légitime, or c'est ce qu'à toujours fait la monarchie. Elle achète les soutiens comme elle a l'habitude d'acheter tout le monde au Maroc. Elle fait ce qu'elle sait faire depuis la nuit des temps : Corrompre.

Dernière modification le 19/10/2013 21:09
6 Milliards $
Auteur : Auré Auré
Date : le 19 octobre 2013 à 20h47
Le FMI a prêter 6 milliards $ au Maroc il y a quelques mois...et le Maroc a dépenser 60 millions $ pour se couvrir sur une hausse du pétrole sur le marché US...(1er et le seul pour l'instant)....^-^

Le Sahara occidental est une véritable aubaine pour les US et IsraHeill...disons que ca permet d'avoir un vote beaucoup moins contestataire à l'ONU, de prendre position contre Bachar El Assad...et plein d'autres joyeusetés....

Avec la question du Sahara occidental réglée, on pourrait faire beaucoup moins pression sur le Maroc...autant dire que c'est pas vraiment les interets de "certains" pays qui ne vous veulent que du bien chers amis Marocains...

Au plaisir et Bonjour chez vous...
L'ONU entretient de faux espoirs chez les polisariens
Auteur : axis7
Date : le 19 octobre 2013 à 17h53
Ces gesticulations diplomatiques ne font que retarder le reglement en faisant croire aux polisariens qu'ils pourraient avoir leur independance puisque l'Onu en est toujours a essayer je ne sais quoi.
Les USA, les principaux secretaires generaux et mediateur de l'ONU ont temoigné qu'ils ne croyaient nullement à l'independance. L'Algerie elle meme n'y croit pas. Meme le general Khaled Nezzar a dit que le Maghreb n'avait pas besoin d'un 6e etat.
Tout cela n'est qu'un jeu de dupe qui fait engraisser tous ceux qui vivent de ce faux conflit en depit de tous bon sens geopolitique et economique.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com