Menu

Sport Publié

Football : Après Ouaddou, Youssef Hadji tire à boulets rouges sur le Qatar

L’international marocain Youssef Hadji qui a connu une brève expérience au Qatar, au club d’Al Arabi, revient sur le fonctionnement du football dans ce pays du golfe. Le Lion de l’Atlas, tout comme son compatriote Abdessalam Ouaddou, n’a pas été tendre avec les dirigeants du football qatari et soutient qu’ils n’ont vraiment aucune peur de la FIFA.

Temps de lecture: 2'
DR

Les footballeurs étrangers qui évoluent au Qatar seraient-ils victimes de mauvais traitement ? En tout cas cela semble être le constat de joueurs marocains. Après Abdessalam Ouaddou qui a demandé l’attribution de la Coupe du Monde 2022 à un autre pays, c’est au tour de Youssef Hadji de pointer du doigt les dirigeants qataris pour leur manque de respect aux contrats et aux joueurs étrangers. Dans un entretien accordé à LEquipe, le Lion de l’Atlas indique avoir été confronté à une «situation très difficile». Selon lui, les Qataris souffrent d’une mauvaise image, car il y a des personnes qui agissent de manière inadmissible.

Après avoir quitté Rennes à l’été 2012 pour rejoindre la formation d’Al Arabi, Hadji était loin de savoir ce qui allait lui arriver une fois les pieds au Qatar. Son contrat de deux ans a été bafoué. Fin septembre 2012, le club a changé d’entraineur au profit de l’Egyptien Hassan Sehata. Ce dernier a alors décidé de procéder à une nouvelle politique en voulant changer tous les joueurs. «Du jour au lendemain, j’ai été mis à l’écart de l’équipe, puis on ne m’a plus payé. Je suis allé demander des explications», indique Hadji qui n’arrivait pas à comprendre ce qui allait venir.

«Ils m’ont demandé de renoncer à mes droits»

Pire, l’ancien attaquant du Nancy Lorraine allait prendre son mal en patience car recevant des garanties que son cas allait s’arranger. Sauf que rien n’a été fait dans ce sens. «On m’a vite ignoré. Par contre, je n’avais pas intérêt à rater une séance d’entraînement, sinon, c’était une faute professionnelle», laisse-t-il entendre. «Mais eux ont le droit de ne plus respecter un contrat, une personne…», fulmine-t-il.

Des pressions, Hadji en a également subies. Pour preuve, les dirigeants l’ont menacé psychologiquement en voulait lui retirer tous ses droits. «Les dirigeants voulaient que je signe un papier où on me demandait de renoncer à mes droits, ce que je n’ai pas fait», explique-t-il. Les pressions se sont intensifiées lorsque le joueur a décidé, via son avocat, de déposer une requête à la FIFA. «Ils m’ont fait du chantage, en me disant que si je poursuivais mon action, je n’aurais pas mon visa de sortie pour quitter le Qatar», indique-t-il.

«Vraiment pas peur » de la FIFA

L’international marocain a été malmené sur tous les plans. Les dirigeants de son club lui faisaient croire qu’ils détenaient d’autres dossiers plus importants que les siens à la FIFA. «Ils n’ont pas l’air d’avoir vraiment peur», soutient-il à la même source.  Même si l’attente a été longue, Hadji a réussi à rentrer en France. Sous les petits papiers du club turc de Elazigspor, il a décidé de déposer ses valises en Turquie. Un transfert que ses ex dirigeants ont voulu bloquer à tout prix. «Ils ont encore tenté de me faire du chantage à propos de ma lettre de sortie. Comme ils ont vu que je ne cédais pas, ils l’ont envoyée assez vite».

Aujourd’hui, le joueur semble très dépité par ce qu’il a vécu au Qatar et s’attend désormais à ce que la FIFA protège plus les footballeurs. Il veut également qu’Al Arabi respecte son contrat car le club lui doit vingt mois de salaire. Un calvaire que vivraient plusieurs joueurs non qataris selon l'ex international marocain. «Je peux vous garantir qu’il y a pas mal de joueurs étrangers qui ne sont plus payés. Mais ils préfèrent se taire…», souligne-t-il.

Les dirigeants du Qatar, des bergers devenus princes
Auteur : Hamza
Date : le 20 octobre 2013 à 18h24
La classe dirigeante du Qatar sont d'anciens bédouins gardiens de chameaux devenus princes avec l aide des anglais qui exploitent leur pétrole à bon compte.

Que voulez vous que des gens aussi rustres puissent respecter les droits humains
Qui s'y frotte s'y pique...
Auteur : a3tar
Date : le 18 octobre 2013 à 12h52
Salam alaykoum,

Nos chers footballeurs recherchaient un "dernier contrat" bien juteux , histoire de préparer leur futur et puis après tout c'est le Qatar ( palabres autour de la destination, Flouss en abondance, tomobile luxe,...) donc on y va les yeux fermés.
Ils ont du déchantés (certains x temps après leur arrivée!) et se rendre à l'évidence de la réalité ET pleurent sur leur sort maintenant.
Le Qatar une autre vision de la démocratie!

Quand la politique se mêle du sport
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 18 octobre 2013 à 12h43
Je ne suis pas pour le Mondial du Qatar 2022 pour une simple raison, le Qatar est d'une superficie très très très petite et de moins de 2 millions d'habitants dont 80% sont des étrangers.

Par contre, pourquoi nos anciens internationaux ont choisi de parler de leurs conflits avec les qataris maintenant ??? Est-ce pour réclamer leurs droits ou ceux qui ont voté pour le Qatar pour des raisons qu'on connait, se servent d'eux comme des marionnettes pour saboter l'organisation de ce mondial ?
youssef le rancunier
Auteur : sarafanxxl
Date : le 18 octobre 2013 à 10h12
mon cher youssef.
avant de mettre les pieds au qatar. tu t'es bien renseigné sur ce pays ses coutumes,ses traditions et les frasques de ses princes richissimes.
et si tu es parti au qatar,c'est bien parce que ta valeur a chuté dans la sphère footbalistique. et que seul le prince a trouvé preneur de youssehf hajji.
le prince est riche et généreux mais pas idiot. c'est a lui que la FIFA déroule le tapis rouge et non a toi.
pensais tu qu'a chaque coup de pied dans un ballon le prince allait te jeter une bourse pleine de pièces en or ?
ou t'offrir une ferrari ? tu es déçu ,je sais .ce que tu as oublié, c'est que tu n'as plus tes jambes de 20 ans.que tu n'as plus le coup de rein et le souffle d'avant et que tu n'es plus rentable.
et c'est peut être pour cette raison que le prince t'a méprisé et n'a pas voulu parler a toi.
et puis rend toi a l'évidence: est ce que tu as vu un mort népalais se plaindre du mauvais traitement des qataris ?
pauvre hadji
Auteur : hyayna
Date : le 17 octobre 2013 à 21h33
les qataris sont des ordures
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com