En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société   Publié Le 08/10/2013 à 20h11

Maroc : La Coalition contre la peine de mort poursuit son combat

A l’occasion du 10ème anniversaire de la Coalition contre la peine de mort au Maroc (CMCPM), le coordonnateur de celle-ci a déclaré, lors d’un point de presse tenu hier à Rabat, que la position du Maroc n'a pas évolué malgré plusieurs appels dans ce sens. La coalition entend poursuivre sont combat d’autant plus que l'article 20 de la nouvelle constitution évoque la protection du droit à la vie alors que quelques 150 condamnés croupissent encore dans les couloirs de la mort du royaume.

DR

Ce 10 octobre coïncidera avec la 11ème journée mondiale contre la peine de mort. Au Maroc, la coalition qui milite contre l’abolition de cette peine a déjà pris les devants et est disposée à parvenir à ses fins. Hier, en marge d’un point de presse dans la capitale marocaine, le coordonnateur de ladite coalition, Abderrahim Jamaï, a rappelé que le droit à la vie est garanti par les conventions internationales (auxquelles le Maroc est signataire). Pour lui, le 11ème anniversaire de la journée «revêt une symbolique particulière, car coïncidant aussi avec la 10ème année de la Coalition marocaine contre la peine de mort», comme le souligne la MAP.

Pour le royaume, c’est aussi l’occasion de «marquer son adhésion à la dynamique mondiale pour la protection du droit à la vie et pour l'abolition de cette «peine indigne pour l'humanité», souligne-t-il d’après la même source. Jamaï n’a pas omis de revenir sur les évolutions notées dans les pays ayant supprimé la peine de mot de leur Code pénal. Il a également souligné l’effort des organisations internationales qui plaident pour un moratoire sur les exécutions dans l'attente de l'abolition de la peine de mort.

115 condamnés à mort croupissent dans les couloirs de la mort au Maroc

Une nouvelle fois, la coalition a rappelé que le statut actuel du Maroc n’est pas conforme avec l'adoption du deuxième protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Pire, elle a dénoncé, dans un rapport sur 52 cas de condamnés à mort, «les conditions de détention très difficiles et les besoins matériels comme la nourriture, les couvertures, les vêtements, ainsi que la mauvaise hygiène» dans les prisons.

Cet état de fait pousse les ONG à accabler le royaume en matière de droit de l'homme d'autant plus que le Maroc est avec ses voisins algérien, mauritanien et tunisien parmi les pays arabes qui ont un moratoire de facto sur la peine de mort, sans le rendre officiel. Pour preuve, selon EFE, en 2012, les tribunaux marocains ont prononcé des condamnations à mort pour six personnes pour motif d’assassinat. Pire, d’après les statistiques officielles quelques 115 condamnés croupissent dans les couloirs de la mort du royaume. Presque toutes les condamnations à mort ont été prononcées pour assassinat ou terrorisme, précise la source.

Le Maroc n'applique plus la peine de mort depuis 20 ans, mais les tribunaux continuent de condamner les prisonniers à cette peine. Pour l’instant, aucune réelle évolution n’a été vraiment notée dans ce sens. Ce qui fait que la coalition continue de son côté de lancer des messages on ne peut plus clairs. Elle compte poursuivre son action tant sur le plan national qu’international en vue d’arriver à l’abolition de la peine de mort. «Aucun crime, quelque soit sa gravité, ne justifie une peine privative de la vie», a-t-elle fait savoir.

Conférence de presse de la Coalition contre la peine de mort au Maroc

6 commentaires
Oui pour la peine de mort.
Auteur : ibn_batouta
Date : le 10 octobre 2013 à 10h09
Oui pour la peine de mort pour les pédophiles, les meurtres prémédités ...
Mourir ce n'est pas souffrir.....
Auteur : pouic2011
Date : le 09 octobre 2013 à 12h01
L'INJUSTICE DE LA JUSTICE :
Il est condamné à mort. Il a très peur et il voudrait être sauvé par la grâce du ROI, mais il sait que cela est impossible. Il semble s'être repenti pour ce qu'il a fait.
Violence de la vie de la prison, surtout pour le condamné à mort qui est souvent isolé des autres prisonniers, même si on l'autorise à aller à la promenade avec les autres une fois par semaine et de ne pas lui fournir,un minimum pour un être humain,il est considéré comme un ANIMAL.

STOP Á LA LOI DU TALION ET OUI POUR DES PEINES DE PRISON MAXIMUM 30 ANS ET UNE MISE Á DISPOSITION ENTRE 5 ET 15 ANS (LA FRANCE ET LA BELGIQUE L'APPLIQUE).
Article de Loi de 2007 entré en vigueur en 2012 : Copier/Coller :

Le 1er janvier 2012 est entrée en vigueur la loi du 26 avril 2007 qui remplace la mise à disposition du gouvernement par la mise à disposition du tribunal de l'application des peines.

En vertu de cette législation, la mise à disposition est une peine complémentaire qui, dans certains cas prévus par la loi, peut ou, parfois même, doit être prononcée par le juge pénal. Cette peine complémentaire vise à protéger la société à l’égard des personnes ayant commis certains faits graves portant atteinte à l’intégrité des personnes. La mise à disposition place le condamné, à l'issue de sa peine principale de privation de liberté, sous le contrôle du tribunal de l'application des peines et ce pour une période pouvant aller de 5 ans à 15 ans. Le tribunal de l'application des peines décide d'exécuter la mise à disposition soit par une privation de liberté, soit par une mise en liberté sous surveillance.

Tous les accusés pour des faits graves ne reçoivent pas la mise à disposition les bras ouverts car après avoir purgé la peine,il peut être privé de sa liberté pour la durée de la mise à disposition.....

Dernière modification le 09/10/2013 12:06
vive la PEINE de Mort
Auteur : abdo447
Date : le 09 octobre 2013 à 08h33
Je suis pour la peine de Mort et les HAMAJ du Maroc ne méritent pas les droits de l'homme !
de quel droit doit-on tuer? un accident/ un duel ok mais pas en justice
Auteur : ichiadmia
Date : le 09 octobre 2013 à 05h51
je me demande comment peut on enelever le droit a la vie a une personne meme si c'est un pur hannibal.
je suis pour l'abolition de la peine de mort et qu'au Maroc on doit avancer un peu vers l'avant.
en justice memes dans les sytemes les plus avances, il ya toujours des erreurs...comment peut-on alors corriger une erreure fatal?
Apres tout nous sommes tous des creatures de Dieu.

peine de mort......
Auteur : coldman
Date : le 09 octobre 2013 à 02h00
il n'y a pas moins de délinquance dans les pays pratiquant la peine de mort.
comment la société pourrait déclarer que personne n'a le droit de prendre la vie de quelqu'un si elle méme se l'autorise?
et dernier point, la justice est humaine. elle se trompe. on sort reguliérement du cachot des innocents. pratiquer la peine de mort, c'est immanquablement accepter 'l'idee que l'on exécutera des innocents.
dés qu'on réfléchit un peu, on ne peut qu’être contre la peine de mort.
Election Présidentielle France
France + France