En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Affaire des baisers de Nador : Liberté provisoire pour les trois ados

Après quelques jours de détention, les trois ados de Nador retrouvent la liberté provisoire. La mobilisation a eu raison de l’inquisition. Celle-ci est appelée à se poursuivre avec des sit-in à Nador, Mohammedia et à Rabat devant le parlement.

Temps de lecture: 1'
DR

Les trois adolescents de Nador viennent d’être libérés. Un juge pour mineurs a ordonné, en fin de matin, la mesure de la liberté provisoire. C’est d’ailleurs ce même juge qui les avait placés en détention dans le Centre  protection de l’enfance relevant du ministère de la Jeunesse et des Sports. Une décision à mettre sur le compte de la mobilisation aussi nationale qu’internationale en faveur des trois élèves du lycée Tarik Ibn Zyad de Nador. Toutefois, la justice tentant de justifier un tel revirement a soutenu que les trois prévenus ont été relaxés suite à leur demande de révision du statut de la détention.

Samedi 12 octobre, sit-in de solidarité devant le parlement

Cette liberté provisoire accorde, en effet, aux familles des auteurs des «baisers sur facebook» un délai de quatre jours pour se préparer à la première audience du procès, prévue, à moins d’un autre coup de théâtre, vendredi 11 octobre. Pour mémoire, les ados sont poursuivis pour «atteinte à la pudeur dans un lieu public». Selon l’article 483 du code pénal marocain, ils risquent jusqu’à deux ans de prison ferme.

Par ailleurs, Nador devra connaître, en fin d'après-midi de ce lundi, la tenue de la première réunion du comité de suivi et de soutien des trois ados. Une initiative du tissu associatif local, visant à adopter les formes de solidarité avec les prévenus, notamment l’organisation de sit-in et marches le jour du procès. Une mobilisation qui ne sera pas limitée uniquement dans l’espace géographique de Nador.

A des centaines de kilomètres, la ville de Mohammedia sera le théâtre, jeudi 9 octobre, d’un sit-in. Et le 12 octobre, c’est au tour de Rabat d’accueillir une manifestation devant le parlement, désormais un haut lieu de la contestation populaire. Le timing de ces deux rendez-vous n’est pas fortuit, ils se tiendront à la veille et au lendemain de la première audience du procès des trois lycéens.

2 commentaires
pierre perret chantait.
Auteur : coleredu59
Date : le 08 octobre 2013 à 08h08
ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux,
laissez les s envoler....
loi civile
Auteur : EL MOROCCO
Date : le 07 octobre 2013 à 23h25
IL n'y a pas pire pour un groupe humain que d'aller à l'encontre de ce qu'a créé DIEU , c,a,d ALLER A L'ENCONTRE DE LA NATURE ,un bisou entre adolescents est NATUREL et ne peut avoir rien de choquant sauf dans une tête d'abruti schyzophréne hantée par les délires de la paranoa du sex opposé,délires qui l'empêchent de dormire .
- Ici il est question de liberté de l'individu elle est encadrée et protégée par les LOIS CIVILES pas par la MORALE ,la loi civile est OBJECTIVE même quand ses articles d'application ne sont pas parfaits,le législateur peut les modfier et les mettre à jour par consensus ou par pression publique,la loi civile se nourrie de la bonne éducation(l'école,les parents,les médias...).Quand à la morale(religieuse ou autres) elle est SUBJECTIVE parcequ'elle est sujette à l'interprétation et au mode de fonctionnement de la pensée(cognitive) et de l'interet (materiel ou idiologique) de l'individu ou d'un groupe d'individus qui pronne cette morale et surtout s'il est un schyzophréne SALAFO WAHABITE ou d'une autre idiologie extremiste faschisante de droite comme de gauche.Heureusement le maroc(seule pays "arabe") a avoire une identité clairement définie par la nouvelle constitution démocratiquement votée,il ne vit pas une psychose collective de conflit de rîtes religieux ni un dénie d'identité constitutionnelle comme la majorité des pays arabes.
-Le maroc n'est pas un Bordel à ciel ouvert comme veulent certains moralisateurs SALAFO WAHABITE ou certains pays ennemis nous faire croire,le peuple marocain vit sa vie comme tous les peuples qui se respectent de part le monde,c'est un pays de culture ,de respect de l'individu ou la religion musulmane se pratique de maniére vraie,douce(LOTF) et sans hypocrisie ni excés de zéle depuis 14 siécles,nous avons 52 000 mosquées juste derriére l'Egypte,le seul souci du marocain est d'améliorer son niveau de QUALITE de vie materiel,culturel et spirituel avec honneteté et sans forfaitures .
- Dans notre pays les lois civiles existent (même si des fois elle ne sontt pas parfaites sur certains sujets comme celui qui nous concerne actuellement).les lois civiles sont évolutives et doivent s'adapter aux exigences de l'époque.
-Cette prétendue ONG qui a dénoncé ces 2 jeunes a commis un délit pénal :elle a fait de la DELATION (Dénonciation pour motifs interessés et MISERABLES) et non de la defence des DROITS HUMAINS qui est normalement l'objet de son statut juridique d'exercice,elle a donc outre passé ses prérogatives et certains commentateurs ignorants vont dans le même sens que cette association ,que dieu leur pardonne.La dénonciation d'un BISOU entre adolescents cache une idéologie FASCHISTE OBSCURANTISTE qui n'a rien a voire avec la vraie religion musulmane.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com