Menu

Culture Publié

Royaume Uni : La musique marocaine s’invite à Aylesbury

Hassan Erraji, chanteur et auteur compositeur marocain non-voyant, se produira le samedi 8 août sur scène à l’occasion du Festival 2009 de Aylesbury, capitale du Buckinghamshire, en Angleterre, a-t-on appris aujourd’hui du journal britannique The Bucks Herald.
Temps de lecture: 2'
DR
« Hassan Erraji est un maître musicien ». Cette description faite dans l’hebdomadaire belge Solidaire suffirait à dévoiler toute la personnalité de cet artiste marocain, non voyant, né à Tazart, un village dans les environs de Marrakech. La particularité d’Hassan se situe surtout dans le fait qu’il joue plusieurs instruments. Virtuose de l’oud qu’il joue le plus souvent sur scène, il a également développé beaucoup de talents pour d’autres instruments de musique traditionnelle marocaine tels que la darbouka, le bandir (percussion), le nay (flûte de bambou), le qanun (harpe-cithare)… et la liste est loin d’être exhaustive.

Artiste chevronné, Hassan Erraji joue aussi bien en solo qu’avec son groupe, Arabesque, fondé en 1986. Dès son plus jeune âge, il avait toujours eu un penchant très particulier vers la musique traditionnelle berbère. Il fera ses premiers pas dans la musique, plus tard, au sein de quelques petits groupes de musique folklorique de sa région. Cela, avant d’intégrer finalement le conservatoire municipal de Casablanca où il eu à étudier l’histoire de la musique arabe. Au terme de son cursus, il s’installe à Bruxelles, pour étudier le violon et le piano à l’Académie de musique de cette ville.

A sa sortie, Hassan se lança ensuite dans une brillante carrière de musique qui continue encore à porter ses fruits. En effet, il est l’auteur de plusieurs albums qui ont connu un succès qui traverse les frontières. Ses compositions musicales ont été utilisées dans plusieurs films et productions audiovisuelles du monde entier. Son dernier album, produit par Kaiser Chiefs et Embrace Producer Dave Creffield, vient tout juste de sortir sur le marché, a annoncé The Bucks Herald, avant d’ajouter que « sa réputation internationale a fini par faire de lui une référence en World Music ».

L’auteur compositeur s’est toujours engagé, à travers ses morceaux, pour des causes nobles à l’image de la Palestine. Il vit actuellement à Londres et se produira le samedi prochain, à Aylesbury, près du John Hampden Statue, sur le Market Square, à partir de 23H30 (heure locale), pour un voyage au Royaume chérifien.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com