Menu

Environnement   Publié

Saïdia : Les eaux usées directement déversées dans l'oued Moulouya ?

Trois mois à peine après l’inauguration de la station de traitement des eaux usées de Saïdia, les écologistes de la région dénoncent le déversement «direct» des eaux usées dans l’oued Moulouya. Ils ont publié sur le web une vidéo qui se veut probante, mais les autorités en charge de l'assainissement contestent ces affirmations, estimant toutefois que des analyses seront faites. Détails.

Temps de lecture: 3'
DR

Les écologistes de l’Oriental dénoncent le déversement direct des eaux usées dans l’oued Moulouya à Saïdia. L’un d’eux, Mohamed Benata, a publié sur Youtube, mercredi 25 septembre, une vidéo du canal servant de protection contre les inondations dans la ville, lequel recevrait, d’après les écologistes, les eaux usées de la ville. «Ils ont transformé ce canal en pôle de pollution», affirme à Yabiladi M. Benata.

Pourtant, Saïdia est désormais dotée d’une station d’épuration des eaux usées (STEP), d’ailleurs inaugurée en juin dernier par le roi Mohammed VI. «Mais le fait est qu’ils ont branché le rejet de la station sur le canal de protection contre les inondations», explique M. Benata. Apparemment, l’eau qui y est déversée stagne avant de rejoindre l’oued Moulouya. Et cela aurait des effets néfastes sur l’environnement, d’après la même source. «Les populations environnantes nous ont alertés à plusieurs reprises pour signaler la mort récurrente des oiseaux, à cause de la pollution causée par ces eaux», indique l’écologiste.

Avec ses confrères, M. Benata tient pour responsables l’Office nationale de l'électicité et de l’eau potable (ONEE) et l’Agence hydraulique du bassin de la Moulouya (AHBM) qui délivre les autorisations pour ce type d’activités. «Ils [ces instances, ndlr] ne communiquent pas sur la gestion des eaux usées. Nous voulons la transparente avec la population, les médias …», revendique Mohamed Benata. L’association des écologistes compte saisir les autorités de tutelle dans les prochains jours.

Les eaux sont correctement épurées selon l'ONEP

L’ONEP, pour sa part, rejette toutes ces allégations. «La station d’épuration (STEP) de l’ONEE épure les eaux de Saïdia et sa NSTS (Nouvelle station touristique de Saïdia). Toutes les eaux usées passent par la STEP et il n’existe aucun rejet direct des eaux usées dans le milieu récepteur», affirme à Yabiladi Noureddine Dahmani, directeur du bureau régional de l’Oriental.

«Cette station, de type lagunage aéré avec un traitement tertiaire qui permet l’élimination de la charge polluante conformément aux normes en vigueur, fonctionne en continu 24/24h. Les eaux épurées transitent par un tronçon du canal de drainage des eaux pluviales déversant dans la Moulouya et répondent aux normes marocaines de rejet», explique M. Dahmani. Le responsable tient à préciser que l’ONEE «assure un suivi régulier des eaux épurées par ses laboratoires local, régional, et central. L’Office serait également prêt «à accorder des visites de cette STEP» à qui voudrait confirmation de ce qui est dit.

Pour ce qui de l’état du canal, cependant, celui-ci «est géré par l’Agence hydraulique du bassin de la Moulouya», indique M. Dahmani.

«Si le rejet s'avère non conforme après analyses, nous allons arrêter»

D’entrée de jeu, le directeur de l’AHBM, Mohamed Chtioui, reconnait qu’ «il y a un problème de stagnation des eaux dans le canal» et que «d’après le cahier des charges, il ne devrait pas en être ainsi». «Pour le nettoyage du canal, il nous faut réunir un certain nombre de paramètres. Ce sera fait dans les prochains mois», nous dit-il. Le responsable refuse cependant que la mort des oiseaux soit attribuée à une certaine «pollution ambiante». «Il faut qu'ils [les écologistes, ndlr] cherchent autre chose, car une eau déjà épurée ne peut produire ce qu'ils décrivent».

Toutefois, M. Chtioui tient à rappeler que «la station vient juste de démarrer». «Ça fait à peine deux ou trois mois, des analyses sont prévues», explique-t-il. D’après lui, ces analyses permettront de confirmer le caractère épuré ou non des eaux déversées dans l’oued Moulouya. «Si le rejet s’avère non conforme, nous allons arrêter», dit-il, soulignant cependant que l’AHBM «ne délivre d’accord de rejet que lorsque les conditions sont respectées. La loi est claire là-dessus».

Cette affaire rappelle celle de 2011 où suite à la pollution de l'oued Moulouya, une grande quantité de poissons avaient été asphyxiés. L'affaire avait attéri en justice opposant les écologistes à la société Sucrafor, mise en cause. Cette fois, les responsables de l'assinissement semblent avoir des arguments solides. Mais il faudra attendre de voir s'ils règlent prochainement, comme déclaré, le problème que pose actuellement le canal de Saïdia.

Auteur : amina el baroudi
Date : le 27 septembre 2013 à 13h31
c'est vraiment dommage de voir cette vidéo qui explique l'inconscience et l'ignorance vis à vis de la protection de l'environnement qui represente un trésor de notre patri-moine ; avec de telles réactions on va tous mourir asphyxiés !
Pollution au Maroc
Auteur : H kaine
Date : le 27 septembre 2013 à 11h19
L’écologie est le moindre des soucis pour les gouvernements marocains qui se succèdent, quel sera l'état du pays que nous allons laisser à nos enfants ?. Pourtant des solutions existent et meme si elles coutent un peu, ce sera moins que ce que la catastrophe de la pollution généralisée coutera pour réparer les dégâts, s'ils ne sont pas irréversibles. Il manque pour s'attaquer à ce problème majeur, 'une vraie prise de conscience, de responsabilité et d'une réelle volonté politique ( un vrai ministère de l'écologie avec des moyens)...
Dernière modification le 27/09/2013 11:22
paroles et paroles disait dalida
Auteur : nabil922
Date : le 27 septembre 2013 à 10h16
que des paroles et des projets à la noix
je n'ai toujours pas reçu les clés de mon appartement à Saidia,et que j'ai payé intégralement.je hais ces responsables et préfère que seul dieu les punissent avant et après leur mort.
echec total
Auteur : monbled59
Date : le 26 septembre 2013 à 19h37
Saidia est un échec total... a tout point de vue...économique..écologique...esthétique...
une véritable escroquerie en bande organisé cautionné par l'état au plus haut niveaux...
poser la question au MRE qui ont payer des appartements depuis des années et qui n'ont toujours pas été livrées...!
saidia
Auteur : Un Citoyen Marocain
Date : le 26 septembre 2013 à 18h50
Le succès de Saidia n'est toujours pas d'actualité.
L'Etat a voulu faire de ce site l'un des pôle touristique du pays mais malgré le nombre de touristes qui fréquentent cette station chaque année, les étranger ne connaissent pas tellement Saidia. Ils ont plus l'habitude de prendre un vol pour Marrakech ou Agadir que pour Oujda. Puis si les eaux usées sont déversées en Mediterranée, à quoi ressemblera cette côte "touristique"?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate