En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 25/09/2013 à 01h38

Affaire Anouzla : Le journaliste est poursuivi pour terrorisme, première nuit dans la prison de Salé

Ali Anouzla a quitté les locaux casablancais de la Brigade nationale de police judiciaire pour la prison de Salé. Hier soir, un juge d’instruction a commencé l’interrogatoire du journaliste. Les charges retenues contre le directeur de Lakome sont lourdes. C’est le deuxième journaliste marocain poursuivi pour terrorisme cette année.

DR

La phase de garde à vue de Ali Anouzla est terminée. Dans la soirée du mardi, le directeur de la version arabophone du site d'actualité Lakome a comparu devant un juge d’instruction près la cour d’appel de Rabat. C’est ce magistrat qui devra décider de la poursuite du journaliste en détention ou lui octroyer la liberté provisoire.

Une option envisageable mais très difficile à réaliser. Et pour cause, le communiqué du procureur général du roi près la même juridiction est claire et laisse peu de chance d’espérer une telle issue. Le texte accuse, en effet, Ali Anouzla d' «assistance à des criminels ayant commis des actes de terrorisme», «fourniture de moyens pour la commission d’actes terroristes» et «apologie de crimes terroristes». Le communiqué conclut en affirmant que le prévenu aura «un procès juste» en conformité «avec les lois et les accords internationaux des droits de l’Homme».

Que risque Anouzla ?

Ali Anouzla est le deuxième journaliste marocain poursuivi pour terrorisme cette année. Le premier était Mustapha El Hasnaoui, condamné en première instance à quatre ans de prison. Il est d’ailleurs incarcéré à Salé. Un sérieux démenti à la prose chantée par le PJD sur l’inexistence de journalistes emprisonnés depuis la nomination de Benkirane pour former un gouvernement. 

Les chefs d’inculpations retenus contre le journaliste de la revue salafiste «Assabile», proche du cheikh Mohamed El Maghraoui , le chef de l’Association prédication pour le coran et la sunna, sont : « constitution de bande criminelle en vue de commettre des actes terroristes dans le cadre d'une entreprise collective visant l'atteinte grave à l'ordre public par l'intimidation, la terreur ou la violence» et d’ «appartenance à une organisation terroriste».

Maintenant, reste à savoir si le procès d’Ali Anouzla se conclura par un verdict similaire à celui de Mustapha El Hasnaoui.

3 commentaires
Quelle honte... !
Auteur : L.Mohamadi
Date : le 25 septembre 2013 à 23h24
Qu'est ce que ce charabia dans votre article ? Ali Anzoula journaliste de la revue salafiste "Assabile" ! C'est du jamais vu, ce n'est pas de l'information ça, c'est du n'importe quoi, pour ne pas dire autre chose. Les sujets du makhzen savent faire leur sal travail, ils n'ont pas besoin de vos mensonges...
C'est une honte de poursuivre un journaliste par la loi du terrorisme dans un État qui s'est engagé dans sa constitution à respecter les droits humains tels qu'ils sont reconnus universellement.
Personne n'est dupe de notre temps, tout le monde sait les vraies raisons de l'inculpation de Ali Anouzla, le procureur général, défendeur des intérêts de la classe gouvernante au lieu de l'intérêt public, peut déclarer ce qu'il veut, personne ne le croit.
L.Mohamadi
de journaliste a terroriste, il n'y a qu'un "lien"ça se passe au maroc
Auteur : bbram
Date : le 25 septembre 2013 à 16h36
a lire les chefs d'accusation,on croirait avoir affaire à un terroriste,(assistance a criminels..,fourniture de moyens..,apologie de crimes...)..

ce n'est qu'une minable histoire de vengeance, faire payer a un journaliste, sa liberté, son indépendance,..
pour avoir traité le "danielgate",
pour avoir le courage de critiquer franchement notre système politique moyenâgeux,

mais a mon avis c'est une erreur que fait l'mahkzen, en s'attaquant comme ça, a des journalistes,et à un journaliste comme Mr Ali Anouzla.
Scoop
Auteur : ouldabbas
Date : le 25 septembre 2013 à 08h50
Il voulait le scoop. Maintenant il est le scoop. Un an en prisom ne lui fera que du bien.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com