En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

/
Société Publié Le 22/09/2013 à 09h00

Le Maroc compte 10 fois moins d'étrangers que la France

Le Maroc est-il envahit par les étrangers à la place de l’Union européenne ? Non. Les étrangers ne forment que 0,41% de la population du royaume. Parmi eux, les étrangers européens en situation irrégulière sont deux fois plus nombreux que les Subsahariens dans la même situation.

Le nombre d'immigrés au Maroc est-il effrayant ? /DRMarocHebdo

Depuis le début de la semaine, les annonces se succèdent, toutes semblables : mardi, 300 migrants ont tenté de franchir la frontière entre le Maroc et l’Espagne via l’enclave de Melilla, le même jour, 350 autres ont tenté leur chance à Sebta, puis 100 autres encore mercredi. Ces tentatives et les vives réactions de l’Espagne recentrent le débat sur la lutte contre l’immigration illégale alors que le Maroc semblait enfin, avec le dernier rapport du CNDH, vouloir quitter la seule perspective sécuritaire. Celle-ci est particulièrement anxiogène : le Maroc est-il envahit par les étrangers à la place de l’Union européenne ? Non. Le Maroc compte seulement 0,4% d'étrangers environ.

Le Maroc compte entre 10 000 et 20 000 migrants subsahariens irréguliers, selon les chiffres admis par les chercheurs du domaine. «On estime de 1000 à 2000 le nombre de personnes qui arrivent illégalement au Maroc chaque année à destination de l’Europe», indique Mehdi Lahlou, professeur à l'Institut National de Statistique et d'Economie Appliquée de Rabat et spécialiste des migrations au Maghreb et en Afrique. S’ajoutent, 75 000 étrangers résidant légalement, en 2010, selon le ministère de l’Intérieur. Très souvent oubliés, nettement moins polémiques, viennent ensuite les Européens en situation irrégulière : «12 000 à 15 000 Espagnols et autant de Français sont installés de façon irrégulière», estime Mehdi Lahlou, pour un totale de 40 à 50 000 étrangers européens en situation irrégulière. Près de 145 000 étrangers vivent donc au Maroc toutes situations administratives confondues à l’exclusion des touristes.

0,8% d'étrangers en Algérie

Ils représentent donc près de 0,4% de la population totale du Maroc qui avoisine 35 millions d’habitants. «Ce sont des chiffres très restreints ; croire que le Maroc subit une invasion comme on l’entend dire parfois est exagéré. Le Maroc reste avant tout un pays de départ», relativise Mehdi Lahlou. En comparaison avec ses voisins, la proportion d’étrangers est moyenne. Le Maroc se situerait entre la Tunisie et l’Algérie. Elle est de 0,35% en Tunisie (selon les données du recensement de 2004) et de 0,8% en Algérie (selon les chiffres de 2008 de l’étude de Mohamed Saïb Musette, sociologue au Centre de recherche en économie appliquée pour le développement).

Par rapport à l’Union européenne, il n’y a toutefois plus de comparaison possible. La France accueille 4% d’étrangers (selon les données 2012 du Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration) et l’Allemagne 7,7% (selon les chiffres de mai 2013 de l’office des statistiques Destatis). Toute proportion gardée, la France compte donc 10 fois plus d’étrangers que le Maroc. Au niveau de l’Union européenne cette proportion s’établit à 6,5% (selon les statistiques rapportées par l’INSEE, datées de 2010).

Plus il est riche plus il est capable d’offrir des emplois

La propension des états du nord de la Méditerranée à compter plus d’étranger, en proportion de leur population, que les pays du sud peut s’expliquer simplement par leur attractivité. Gilles Pison, directeur de recherche à l’INED, regroupe les pays au plus fort pourcentage d’immigrés en cinq catégories. 4 d’entre elles réunissent toutes des pays riches et développés, et la 5e rassemble les pays dits «du premiers asile», c'est-à-dire qui reçoivent des flux massifs de réfugiés du fait de conflits dans un pays voisin.

En somme, un pays reçoit d'autant plus d’immigrés qu’il est plus riche que les autres car plus il est riche plus il est capable d’offrir des emplois. «Le premier et plus grand déterminant de l’immigration est la demande économique. Il y a une relation intrinsèque entre la variation de l’émigration marocaine à destination de l’UE et le taux de croissance européen», nous avait expliqué, Hein de Haas, co-directeur de l'International migration institut de l'université d'Oxford, spécialiste de l’émigration marocaine.

Pour conclure, le Maroc n’est pas encore un pays d’immigration. Mais s’il le devient, ce serait en quelque sorte bon signe : il serait en train de s’enrichir, de se développer significativement. «Le Maroc n’a pas assez de travail à proposer pour être un pays d’accueil», résume Mehdi Lahlou. Le Maroc n’a-t-il pas les moyens, alors, d’accueillir ceux qui sont tout de même parvenus jusque là ? Leur faible nombre rend la chose plus aisée, mais les discriminations dont font l’objet en particulier les Subsahariens jouent contre leur intégration au Maroc. «Les Subsahariens qui cherchent un travail ne posent pas de problèmes au Maroc, vu leur nombre, mais ce sont eux qui ont des difficultés en arrivant ici», précise Mehdi Lahlou.

10 commentaires
taharo
Auteur : LeMask
Date : le 30 septembre 2013 à 21h23
Mon cher taharo, je refuse ces idées françaises qui disent en gros qu'il y a trop de bouches à nourrir... Chaque bouche à nourrir, c'est deux bras pour travailler et un cerveau pour réfléchir.
Le Maroc importe déjà des tonnes de marchandises et de denrées alimentaires... la mondialisation économique a des années d'avance sur la mondialisation sociale. Il faut le savoir ca.
Je ne suis pas pour ou contre... Je dis simplement qu'en termes économiques, on peut provoquer un boom économique en intégrant des populations qui veulent travailler, des cerveaux, des investisseurs, des consommateurs...
Charité bien ordonnée...
Auteur : taharo
Date : le 30 septembre 2013 à 00h20
Vous avez oublié de donner votre adresse pour que tout "le monde" puisse trouver refuge chez vous.Commencez par donner l'exemple et commencez par aider les milliers de diplômes chômeurs marocains, c'est tout à votre honneur. Un proverbe dit que "charité bien ordonnée commence...." Donnez votre avis mais ne parlez pas au nom de tous les marocains. Cessez d'avoir une bonne conscience avec des mots vides de sens et gratuitement sans contre partie.
C'est bien
Auteur : LeMask
Date : le 29 septembre 2013 à 13h15
Le Maroc doit tout faire pour recevoir et accuillir tout être humain honnête, compétent et désireux de travailler...
Moi je dis que tout homme et femme, devrait être acceuilli les bras ouverts. Je suis Marocain, je n'ai rien fais pour avoir le droit, qui est au fait un privilége, de vivre au Maroc et d'avoir le droit de circuler et de travailler au Maroc. Je peux donner ce même droit à n'importe qui sur terre, je n'ai rien fais pour le mériter.
Et le Maroc importe déjà beaucoup de produits... Il faut arrêter avec ce délire et ces bétises sur les capacités d'acceuil. Moi je dis bienvenu à tout le monde.
Test
Auteur : MRBiya
Date : le 23 septembre 2013 à 12h22
Juste un test
Il y a immigration et immigration
Auteur : diaps
Date : le 23 septembre 2013 à 11h36
tout simplement il faux demandé au marocain qui son immigré a l'étranger de revenir et de resté chez eu ci vous compté de ne plu voir les étranges arrivent chez vous vous savez quoi vous ne réalisé pas que vous est égoïste vue que l’économie du maroc repose sur les MRE sa veux dire que y a plus de marocain a l'étranger que des étranger au maroc...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com