Menu

Economie   Publié

Israël importe du Cédrat du Maroc pour la première fois

A quelques jours de la fête juive de Souccot, le ministère israélien de l’Agriculture a annoncé la première importation de 1 500 cédrats en provenance du Maroc. Ce fruit consommé à cette occasion est très prisé par les Juifs. Il était cultivé dans l’Atlas marocain, notamment par les Amazigh. Ses principales caractéristiques : sa similitude avec le citron et sa culture qui exige un méticuleux savoir-faire. Explications.

Temps de lecture: 2'
DR

Le Souccot approche à grands pas en Israël. Cette année, cette fête de « l'assistance divine reçue par les enfants d'Israël lors de l'Exode et de la récolte qui marque la fin du cycle agricole annuel» sera célébrée du 18 au 25 septembre. Pour l’événement, les Juifs du pays consomment entre autres nourritures le cédrat, un fruit qui présente plusieurs traits communs avec le citron : couleur, forme…

Le nom utilisé pour désigner le cédrat en Israël  est l’etrog. Ce dernier fait partie des quatre types d’agrumes consommés pendant les sept jours du Souccot à côté du lulav (fronde de datte),  du hadass (myrte) de l’aravah (saule). Selon le ministre israélien de l’Agriculture, le cédrat est particulièrement populaire chez les Juifs d’origine sépharade. Pour les spécialistes de la Bible, le fruit prend son origine dans les montagnes de l’Atlas, comme il a été également mentionné dans le livre saint.

1 500 cédrats importés pour la première fois depuis le Maroc

Si au Maroc le fruit n’est pas couramment consommé, il pourrait faire l’objet d’une exportation principalement en Israël. Le Souccot qui débutera mercredi soir en est la preuve. Les responsables de la communauté sépharade ont contacté le ministère de l’Agriculture pour pouvoir profiter de ce fruit spécifique. Le département a aussitôt mis en place une équipe chargée de la protection des plantes et des services d’inspection qui devaient s’assurer de la qualité des cédrats importés. En effet, le fruit serait très fragile et pourrait affecter les autres récoltes.

Suite à de minutieuses inspections, le ministère  a décidé, mardi dernier, d’importer quelques 1 500 cédrats en provenance du Maroc au profit des Juifs sépharades. Selon des informations obtenues sur internet, le prix de vente du kilo de cédrat peut aller jusqu’à 40 dollars. Mieux, avec la rareté des cédratiers de bonne qualité, leur prix peut monter jusqu'à 1 000 euros. La culture de cédrats se fait surtout en Israël et au Maroc. On peut retrouve un peu partout dans le bassin méditerranéen, notamment en Italie qui exporte exclusivement ses récoltes vers l’état hébreu.

Une culture complexe et très ancienne au Maroc

Dans un documentaire consacré au cédrat, Izza Genini indiquait que ce sont les Amazighes qui cultivaient le fruit au Maroc. Il expliquait que la culture du cédratier est tellement ancienne dans les montages de l’Atlas, ce qui en fait leur souche originelle depuis les temps bibliques. Du fait de leur ancienneté et de leur qualité, les cédrats du Maroc sont très prisés.

Concernant la culture, les spécialistes de cet agrume recommandent un entretien minutieux. En effet, le fruit ne doit pas être exposé au soleil. Les arbres sont penchés et les branches bien étalées avec des piquets. Le cédrat est utilisé pour confiserie et la parfumerie. Selon ses variétés, il peut peser jusqu’à 15 kilos. Quant aux fleurs, blanches à l’intérieur et teintées de rouge dehors, elles sont très aromatiques.

Selon le portail Tous les fruits, la région d’Agadir serait réputée pour abriter un nombre important de cédratier. La «perle du sud» serait avec Israël le principal producteur de cédrat, notamment à destination des communautés juives américaines.

 

Israël est notre ami
Auteur : banou el hellel
Date : le 16 septembre 2013 à 12h01
Il faut considéré Israël comme un pays ami et allié , car majoritairement les Israéliens aiment le Maroc.
Israël est notre allié pour la défense de notre sahara et notre territoire .

Les extrémistes chez nous comme chez eux sont minoritaires , notre pays a toujours été multiculturel .
En tant que arabe et musulman , je sais que le judaïsme était au Maroc avant notre arrivé au VIII ème siècle
Israël est notre ami
Auteur : banou el hellel
Date : le 15 septembre 2013 à 19h18
Il faut considéré Israël comme un pays ami et allier , car majoritairement les Israéliens aime le Maroc.
Israël est notre allier pour la défense de notre sahara et notre territoire .

Les extrémistes chez nous comme chez eux sont minoritaires , notre pays a toujours été multiculturel .
En tant que arabe et musulman , je sais que le judaïsme était au Maroc avant notre arrivé au VIII ème siècle.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com