Menu

Culture Publié

« Enfant valises » : Un documentaire juste sur des adolescents étrangers en France

Les «Enfants valises» sont ces enfants et adolescents nés à l’étranger et emmenés ou envoyés par leur famille en France. Xavier de Lausanne a rencontré et filmé ces adolescents désorientés dans une classe intégrée de région parisienne. Son documentaire sort ce mercredi dans les salles.

Temps de lecture: 3'
Images tirées du documentaire "Enfants valises" de Xavier de Lausanne. /DRAloestDistribution

Xavier de Lausanne a suivi pendant un an les élèves étrangers récemment arrivés en France dans une classe intégrée, en région parisienne, en France. Le documentaire «Les enfants valises» qu’il en a tiré sort dans les salles de cinéma mercredi 11 septembre. «Je ne suis pas du tout militant dans ma démarche, prévient le réalisateur. L’idée pour moi était simplement de découvrir une population que l’on côtoie souvent sans connaître vraiment.»

Thierno, Hamza, Boubakar, Juloic, Kalifa viennent d’Algérie, de Tunisie, du Mali ou du Congo et sont élèves dans une classe gérée par le Centre Académique pour la Scolarisation des enfants allophones Nouvellement Arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs1 (CASNAV), dans un collège ordinaire. Ensemble, ils perfectionnent un français souvent hésitant pour intégrer rapidement le cursus classique. «J’ai voulu montrer l’importance de l’éducation dans le principe d’intégration», explique le réalisateur.

Déracinement

En début d’année, la classe comptait également une Marocaine restée quelques semaines avant de déménager à Marseille. Enfant valise. «C’est une difficulté pour ces adolescents. Ils bougent beaucoup, ils manquent de repères de stabilité. Par rapport à d’autres documentaires que j’ai pu réaliser, j’ai maintenu assez peu de liens avec eux après le film. Il y en a même à qui je n’ai même pas pu faire voir le film», regrette le documentariste.

A force de les côtoyer, il a pris conscience de leurs difficultés. «J’ai nettement vu la différence entre ceux qui ont des parents qui les tiennent, soutiennent, qui sont proches et leur donnent des règles, par rapport à ceux dont les parents sont très en décalage avec tout ce qu’ils vivent : les difficultés propres à l’adolescence et celles liées au déracinement», raconte le réalisateur.

Environnement familial

Si le documentaire peine à montrer la réalité de la vie quotidienne de ces adolescents en dehors de la classe intégrée, il montre très efficacement leur jeunesse, la maladresse propre à leur âge. Timidité, malaise devant la classe, moqueries, envie de frimer, gloussements étouffés, tout y est. «Ils sont avant tout, bien avant toute problématique culturelle, confrontés à des problèmes d’ado. Souvent on plaque leurs origines pour expliquer leur comportement, mais leur principal problème, ce qui fera la différence dans leur stabilisation en France, c’est l’environnement familial», explique Xavier de Lausanne.

Un moment particulièrement émouvant du documentaire démontre parfaitement l’importance de la famille pour ces enfants fragilisés par leur grand voyage. Ce jour là, la classe reçoit un groupe de juifs ayant vécu la seconde guerre mondiale. Suite à la rencontre, la professeure demande à chacun d’écrire un texte sur un moment d’amour. Tous, sans exception ou presque, écrivent un très émouvant poème d’amour à leur mère, à leur père ou à leur grand-mère.

Le respect est une quête

«Le culturel devient problématique dans la communication. Ces jeunes ont des schémas émotionnels propres à tout adolescent, on retrouve exactement les mêmes besoins d’affection et de soutien de la part des parents, que les autres, mais leur origine culturelle rend la communication plus difficile», nuance le réalisateur. De fait, les moments où la caméra réussit à capter la confession de l’un de ces adolescents sont trop rares.

«Il faut réaliser que c’est difficile. Je n’aime pas le discours qui veut que l’on soit tous pareils et tous égaux, comme s’il suffisait à réduire toutes les difficultés. Le respect c’est quelque chose de difficile, c’est une quête, ça demande des efforts», conclut Xavier de Lausanne, plus militant qu’il veut bien l’avouer.

Bande annonce de Enfants Valises

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com