Menu

Sport Publié

Athlétisme : la fédération conteste les déclarations d’Iguider et de Moustaoui

La fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) vient de démentir les allégations d’Abdalaâti Iguider faisant état de la non prise en charge des potentialités marocaines avant les championnats du monde de Moscou. Elle estime que ces déclarations «infondées» sont émises pour induire l’opinion publique nationale en erreur. 

Temps de lecture: 2'
DR

La «guerre des mots» entre certains athlètes et la FRMA est-elle déclarée ? A première vue, tout le laisse croire. Après son élimination sur l'épreuve du 1 500 m, Abdalaati Iguider avait indiqué que la FRMA n’avait pas encouragé les athlètes ni pris en charge les potentialités du Royaume. De son côté, Mohamed Moustaoui avait aussi fustigé la FRMA qui l’a «marginalisé» en l'écartant du centre d'entraînement de Rabat jusqu'aux deux dernières semaines avant les championnats.

Aujourd’hui, dans un communiqué publié sur son site, la FRMA se déculpabilise. Elle a indiqué qu’elle a mis à la disposition des athlètes toutes les conditions nécessaires (logement, nourriture, soins médicaux, équipement sportif…). Et d’ajouter : Abdelâati Iguider a voulu faire ses entrainements en dehors des lieux de l’Académie. L’athlète a aussi bénéficié d’un préparateur physique et des indemnités de logement et de nourriture correspondant aux factures qu’il a présentées, précise la fédération.

Selon la FRMA, «tous les membres de l’équipe nationale ont subit des entrainements intenses dans le siège de l’Académie Mohamed VI d’Athlétisme à Ifrane avant leur participation au 14ème Championnat du Monde d’Athlétisme à Moscou et les médias nationaux ont bien couvert ces entrainements».

La FRMA soutient le ministère du Sport et demande aux athlètes d’assumer leur échec

La FRMA n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Elle a exhorté les athlètes à adopter les vraies valeurs sportives qui consistent à exprimer la joie en cas de réussite mais accepter l’échec avec un esprit sportif «sans chercher à blâmer les autres».

Selon la FRMA, le ministère de la Jeunesse et du Sport a pris toutes les mesures pour soutenir l’athlète concerné ainsi que les autres compétiteurs marocains qui ont brillé dans des manifestations internationales, régionales ou continentales. La fédération a expliqué qu’elle a donné des bourses d’encouragement à l’ensemble des athlètes de la sélection nationale y compris Iguider, en attendant d’être remboursée par le ministère de tutelle. 

ATHLETISME
Auteur : exathlète
Date : le 24 août 2013 à 15h58
Il faut bien savoir que les avantages qu'on a au Maroc sont énorme par rapport aux européens . Au Maroc si vous gagnez une médaille vous êtes sauvé car vous aurez un salaire à vie vous aurez un agrément (taxi) en en plus une prime pour la médaille .... En France si vous gagnez une médaille vous payer les impôts les stages d'entraînement vous les payer vous même. mes chers amis dites pour une fois alhamdoulillah et entraînez vous en silence.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com