Menu

Culture Publié

Mawazine, Timitar, Gnawa, classement des 10 plus grands festivals au Maroc

Mawazine, Timitar, Gnaoua… le Royaume regorge d’événements musicaux. Alors, une idée sur les plus importants, les plus populaires? L’aura du Mawazine (classé 2eme plus grand festival au monde par MTV) dépasse sans doute ses propres frontières mais d’autres événements ont gagné en popularité grâce à la participation d’artistes de renommée mondiale. Eclairages dans ce top 10.

Temps de lecture: 5'
DR

1- Mawazine

Sans doute, le plus important et le plus connu des festivals au Maroc. Même au niveau international, Mawazine reste un événement d’envergure. Preuve : le classement dressé par la chaîne MTV, place ce festival «gargantuesque» comme le deuxième plus grand événement de son genre au monde.  

A voir les chiffres, on se rapidement une idée. Avec un record de 2,5 millions de spectateurs en 2013, Mawazine vient tout juste après le Donauinselfest de Vienne en Autriche (3,2 millions) et dépasse d’un million de personnes le Summerfest américain du Wisconsin.

Des stars planétaires comme Whitney Houston, Lionel Richie, Kanye West ont déjà participé aux festivités tout comme Rihanna en 2013. Le nombre d’artistes a connu un boom spectaculaire passant de 380 en 2002, à plus de 2 000 en 2012.

2-    Le Festival de Casablanca

Fête pluridisciplinaire,  le Festival de Casablanca permet de «voir la ville autrement» avec la musique comme menu principal. Côté popularité, ce festival qui fait vibrer la capitale économique au rythme de la musique pendant quatre jours, boxe dans la même catégorie que Mawazine avec 2,5 millions de festivaliers.

Durant ce mois, le festival renaîtra de ses cendres pour une nouvelle édition prévue du 23 au 25 août.  Une centaine de concerts, spectacles et activités artistiques pour cet événement entièrement gratuit, sont attendus.

3- Timitar

Timitar a célébré ses dix ans d’existence avec comme crédo durant tout ce parcours, la musique amazighe à la rencontre des musiques du monde. Plus important festival de la région Souss Massa Draâ, Timitar a regroupé, depuis 2004, plus de 3 000 artistes.

L’événement se déroule sur quatre jours et rassemble près de 1 million de spectateurs en plus de 40 concerts et spectacles répartis sur trois scènes. Le festival Timitar est l'un des plus grands festivals de musiques en Afrique et fait partie des événements musicaux majeurs dans le monde.

4- Festival international du rai d’Oujda

Le festival international du rai d’Oujda se déroule dans la même ville chaque année près du Stade d’honneur. La première édition a eu lieu en 2007 et depuis, l’événement rassemble plusieurs artistes du raï et se tient le plus souvent en été. Cheb Khaled, David Vendetta et Zaho y ont déjà participé.

En termes d’affluence,  le festival du rai a réussi à rassembler plus de 600 000 spectateurs en trois jours. Le budget de l’événement se chiffre entre 6 et 7 millions de dirhams, selon les années. Lors de l’édition 2012, plusieurs troupes africaines ont animé les rues de la ville pendant toute la durée du festival. L’édition 2013 est prévue du 13 au 24 août. 

5- Gnaoua d’Essaouira

«Cite-moi 25 grands festivals au monde, j’inclurais le Gnaoua d’Essaouira».  Ce dernier a été classé parmi les 25 plus grands festivals au monde après quinze années de présence. En terme d’investissement toutes éditions confondues, c’est pas moins de 79 millions de dirhams qui ont été consacrés à l’événement, qui rassemble chaque année des centaines de milliers de personnes autour des différents sites. Une évolution notoire a été remarquée dans le budget qui est passé de 60 000 à 1,5 million d'euros grâce au mécénat de grandes entreprises marocaines. Mieux, l’ampleur du festival a accéléré la construction d’hôtels à Essaouira qui dépassent le chiffre de 200 contre une dizaine seulement au début de son lancement.

En 2010, 400 000 visiteurs ont été enregistrés pour une ville de 70 000 habitants. Le festival a été programmé en 2011 en même temps que le Timitar à Agadir pour limiter le nombre de visiteurs ! Cette année, le Gnaoua d’Essaouira a eu un impact positif sur le trafic à l’aéroport de la ville qui a évolué de 327,78%. La fréquentation pour l'édition 2013 est estimée entre 400 000 et 500 000 spectateurs.

6- Festival des musiques sacrées de Fès

Mettre les arts et les spiritualités au service du développement humain et sociétal et du rapprochement entre les peuples et les cultures, tel est l’objectif de ce festival fassi. Organisé par la Fondation Esprit de Fès, il vise à valoriser le patrimoine culturel et à promouvoir l’image de la ville au niveau national et international comme centre de paix, de dialogue et de création. 

Durant 10 jours, une trentaine de participants d’horizons divers prennent part à cette fête dans la capitale spirituelle du Royaume. En outre, plus de 410 000 visiteurs ont été enregistrés pour le festival. Cette année, une hausse de 30% a été même notée pendant les festivités dans le trafic aérien de la ville. Du 13 au 21 juin 2014, aura lieu la 20e édition sous le thème «La conférence des oiseaux».

L’édition 2012 s’est déroulée sur 10 jours avec 45 concerts donnés pour le festival. Aussi, plus de 450 artistes  et 33 intervenants au Forum «Une âme pour la mondialisation» ont été présents. Quelques 600 000 personnes ont visité le site internet du festival entre le 15 janvier 2012 et le 30 juin 2012 , soit 10% de plus comparé à 2011. Actuellement, le budget de fonctionnement du festival est de 16 millions de dirhams.

7- Festival des arts populaires de Marrakech

Né en 1960 et à ce jour plus ancien événement artistique au Maroc, le Festival des arts populaires de Marrakech continue de rassembler encore un large public, marocain comme étranger. La 48ème édition de l’événement qui a eu lieu cette année a été marquée par la présence de 400 artistes et 35 troupes venues de toutes les contrées du Maroc.  

En outre, des groupes folkloriques venus de la Corée du Sud, de l’Espagne et de la France ont également participé à ce rendez-vous Marrakhchi qui rassemble près de 200.000 festivaliers.

8- L'Boulevard des jeunes musiciens

Plus grande manifestation de musique urbaine en Afrique, L'Boulevard des jeunes musiciens est un festival entièrement dédié à la musique urbaine au Maroc. Chaque année, l’événement regroupe en moyenne 100 000 spectateurs avec des pics à 160 000. En 2011, le budget a été réduit et tournait aux alentours de 600 000 dirhams.

L’événement réunit pendant quatre jours des groupes de musique venus de tout le Maroc qui livrent quatre genres musicaux: électro, rap, rock-métal et fusion. Tous les concerts sont gratuits. L’événement rassemble une quinzaine de groupes étrangers et près de 300 artistes au total. Malheureusement, par manque de moyens financiers, il n'a pu être organisé ces deux dernières années. L'Boulveard pourra-t-il renaître de ses cendres ?

9- Alegria de Chefchaouen

L’Alegria Chefchaouen est un festival gratuit organisé chaque année  par l’association Alegria Chamalia, constituée d’amoureux de la ville. La diversité culturelle et la modernité en tant que patrimoine en mouvement sont les deux mots d'ordre de l'événement.

En 2010, 265 artistes marocains, espagnols et latino-américains ont répondu présent avec des styles musicaux originaux comme le jazz, le hip-hop, la salsa, le flamenco accompagnés par les musiques traditionnelles marocaines. En plus, 12 concerts repartis sur les trois jours sur deux scènes en extérieur dans la ville s’étaient tenus. Chaque jour, plusieurs dizaines de milliers de festivaliers, selon les estimations des organisateurs, avaient pris part à ce rendez-vous dont le but est de promouvoir la ville de Chefchaouen et par extension la région du Rif. En trois jours, le festival totalise jusqu'à plus de 100.000 spectateurs.

10- Festival de Dakhla

Le Festival de Dakhla a été organisé pour la première fois en 2007. En 2011, lors de la 5ème édition, près de 200 artistes et plus de 60.000 spectateurs étaient attendus. Cinq à six mille festivaliers provenaient de la Mauritanie. Des artistes de renommée internationale tels que Alpha Blondy et Johnny Clegg avaient pris part à ce rendez-vous. L'événement n'a malheureusement pas eu lieu en 2012.

Méthodologie choisie pour le classement

Pour établir ce classement, nous avons choisi de nous concentrer sur l'élement le mons subjectif (bien qu'imparfait) qui est la fréquentation. Même si les chiffres ne sont pas toujours facile à obtenir, nous avons pu rassembler les données pour une vingtaine de festivals qui de part leur médiatisation sont vraisemblablement les plus populaires. 

Plusieurs autres festivals importants n'ont pu entrer dans le top 10 du fait d'une popularité moindre (Festival de la musique des cimes d'Imilchil, Tanjazz, Festival Targalte,...) ou par une fréquentation limitée par l'accès payant pour la quasi-totalité des concerts (Jazz au Chellah, Jazzablanca, ...).

Saidia
Auteur : tfk59
Date : le 15 août 2013 à 01h40
:D Très belle richesse culturelle.
N'oubliez pas le Festival de Reggada de Saidia
culture,civilité
Auteur : EL MOROCCO
Date : le 15 août 2013 à 00h05
Il en faut encore plus.C'est l'expression de la richesse culturelle d'un peuple et du degrés de sa civilité..
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com