Société Publié

France : 2 millions de personnes parlent amazigh, pas arabe

En France, entre 1,5 et 2 millions de personnes parlent l’une des langues amazighes, selon la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. La moitié d’entre eux sont marocains. En dépit de cette réalité chiffrée, le gouvernement français continue à confondre l’arabe dialectal et l’amazigh.

Temps de lecture: 3'
Bien que le berbère soit une langue essentiellement de tradition orale, les Berbères possèdent, depuis au moins deux millénaires et demi, leur propre système d'écriture appelé \

Aucun arabe ni amazigh (ou berbère) n’a été auditionné, pas plus qu’un chercheur spécialiste de ces langues. Alors que la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, rattachée au ministère de la Culture et de la Communication établit qu’1,5 à 2 millions de personnes, en France, parlent l’une des langues amazighes et qu’elles forment de fait la deuxième langue la plus parlée en France après le français lui même, le Comité consultatif installé par la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, le 6 mars 2013, n’a entendu personne sur la question des langues amazighes. Il a rendu publique son rapport intitulé «Redéfinir une politique publique en faveur des langues régionales et de la pluralité linguistique interne », le 15 juillet.

 Le Comité estime même dans sont rapport que «parmi les langues non-territoriales parlées en France, le nombre de locuteurs de l’arabe dialectal était évalué à 1 170 000, dont 940 000 locuteurs réguliers. [...] L’une des principales incertitudes porte sur la pratique de l’arabe dialectal, que d’autres études ont chiffré à des niveaux beaucoup plus élevés, dans une large fourchette, allant de 2 à 4 millions de locuteurs, habituels ou occasionnels.»

270 000 arabophones ?

Pourtant, dans le même rapport, en annexe, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, dans un vaste tableau comparatif, estime à seulement 50 000 le nombre de locuteurs de l’arabe dialectal, qu’il soit marocain, algérien ou tunisien, et à 220 000 le nombre de locuteurs occasionnels supplémentaires. Selon ce même tableau établi sur la base de l’enquête Famille associée au recensement de 1999, réalisée par l’INSEE et conçue avec le concours de l’INED, 1,5 à 2 millions de personnes parlent une langue amazighe. 1 million d’Algériens parlent kabyle et 300 000 le chaoui. Du côté marocains 500 000 parlent chleuh et on dénombre 300 000 rifains.

«Même si leur existence et leur identité propre ne sont pas encore toujours clairement perçues par l'opinion et les observateurs français, les berbérophones constituent l'une des plus importantes communautés d'origine étrangère en France. Confondus dans l'ensemble de l'immigration maghrébine, les berbérophones font partie, dans la catégorisation courante, de la population dite ‘arabe’ ou maghrébine», reconnaissait déjà Salem Chaker, l’un des premiers spécialistes des langues amazighes en France, en 1997 dans un texte paru dans «Enseignement des langues d’origine et immigration nord-africaine en Europe : langue maternelle ou langue d’Etat ?», publié par l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco).

La confusion persiste

16 ans plus tard, la confusion persiste au plus haut sommet de l’Etat. «Les langues des citoyens issus de l’immigration constituent aussi une richesse qu’il conviendrait d’exploiter davantage dans nos entreprises et nos services. Il y a là un gisement insoupçonné pour notre économie. [...] Et je pense aussi à l’arabe, qui dans ses formes dialectales, est parlé par plusieurs millions de citoyens en France, alors qu’il n’est enseigné dans notre système éducatif qu’à quelques milliers d’élèves», a déclaré la ministre Aurélie Filippetti, lors du discours d’installation du Comité, le 6 mars.

Ces millions de Français, dont parlent Aurélie Filippetti, sont en fait nés dans des familles qui ont quitté les régions du Maghreb à dominance berbère (ou amazighe, ainsi qu’ils préfèrent s’appeler aujourd’hui au Maroc). «[...] l'immigration maghrébine vers la France (et l'Europe) a d'abord été berbérophone, aussi bien à partir de l'Algérie que du Maroc : les foyers d'émigration les plus anciens sont la Kabylie (dès le début du siècle) et le Souss (après 1945). Ces régions ont été rejointes par d'autres zones berbérophones à date plus récente : les Aurès pour l'Algérie, le Rif et la province Orientale pour le Maroc», indique Salem Chaker, dans son texte. «L’émigration a puisé essentiellement dans les régions amazighophones, économiquement défavorisées où les populations étaient réputées plus sérieuses. Le Souss et le Rif, régions à forte dominance amazighe ont été particulièrement concernées par l’émigration», précise Moha Moukhliss, journaliste et intervenant à l’Institut Royal de la Culture Amazighe (Ircam)

maroc
Auteur : bouchaib ould Hmdia
Date : le 29 juillet 2013 à 15h01
Au Maroc chacun à sa place. Un citoyen de Kénitra ne sera pas plus marocain qu'un sahraoui de Dakhla.

Concernant la langue, l'écriture et les noms amazigh ils sont officielles et reconnue comme on peut le voir avec une chaine dédiée et des journaux télévisés en espagnol, en amazigh comme en arabe sur toute les chaines du pays

Le développement du pays concerne toutes les régions, ils n'y en a aucune qui est isolée. Prenons l'exemple de Nador ou l'état a lancé les travaux d'une plateforme imposante unique au Maroc http://economie.jeuneafrique.com/entreprises/entreprises/btp-a-infrastructures/14030-avec-nador-west-med-le-maroc-consolide-sa-strategie-portuaire.html

Pourquoi faire tant de bruit pour rien
Et dire qu'untel est opprimé et l'autre non ^^.

Pour ma part je parle arabe car j'ai grandi à Meknes et ma famille mes parents et grands parents eux parlent plus amazigh car ils sont issues de la région de guercif .

J'ai malheureusement pas pu bien apprendre la langue parler par ma famille car ils parlent aussi arabe mais ce n'est pas ce qui m'empêche de dormir le soir .

Donc moi qui parle arabe on me dira que j'instaure un système venu d'arabie et que je fais partie de ces gens venus d'un autre continent?

J'incite certains internautes à diminuer la propagation de leur haines qui ne les angoisse qu'a eux même avant tout car si je tiens compte de leur propos je ne fais parti d'aucune entité. Mais en ce ramadan allah y hdina. on est que de passage dans cette terre ...
Dernière modification le 29/07/2013 15:03
NEO DAHIR BERBERE
Auteur : Said0ooo
Date : le 29 juillet 2013 à 14h12
Julie Chaudier,

Je cite votre article: "Pourtant, dans le même rapport, en annexe, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, dans un vaste tableau comparatif, estime à seulement 50 000 le nombre de locuteurs de l’arabe dialectal", et que je n'arrive pas à vérifier la véracité de ce chiffre fantaisiste!!!

Sachez chère "journaliste", que cette fameuse Délégation générale à la langue française et aux langues de France, dit dans son site internet ceci:
"En France l’arabe est pratiqué quotidiennement probablement par
plus de 3 millions de personnes (citoyens français ou résidents
étrangers), très majoritairement sous sa forme maghrébine, mais
aussi – au sein de communautés moins nombreuses – sous ses
formes libanaise, égyptienne, syrienne…"
Et voici la source de ce que je dis:
http://www.dglf.culture.gouv.fr/Langues_et_cite/LC15.pdf
(page 1)

Alors qui croire? une journaliste qui a nous pendu des chiffres qui les a pompé à partir d'un blog, ou des chiffre provenant d'un organisme officiel de l'état français???

Personnellement, vous seriez une des mes salariés, vous seriez virée pour incompétence, mais vous avez peut être la chance d'être chez un patron atteint d'un complexe d'infériorité vis à vis des gwarrs, et qui lui importe c'est que parmi ses collaborateurs il y a une gawrya, peu importe si elle incompétente, ou insulte son pays...
Dernière modification le 29/07/2013 14:17
NEO Dahir Berbere
Auteur : Said0ooo
Date : le 29 juillet 2013 à 13h38
Julie Chaudier,

Elle est ou votre source qui émane de cette fameuse "Délégation générale à la langue française et aux langues de France"??????

J'ai parcouru leur site dans tous les sens, je n'ai rien trouvé!!!

Vous donnez comme référence un blog algérien (www.algerie-focus.com/blog), et on sait que dans un blog on peut écrire ce qu'on veut, bref un blog n’est pas un gage de fiabilité de l’information !!!

Ces chiffres que vous donnez en utilisant des chiffres au Pifomètre, et dont vous ne vérifiez même pas les sources... chose dont vous en êtes habituée décidemment!!
Quel manque de professionnalisme!!! Et quel dommage pour le site Yabiladi !!!

Ceci dit, en lisant vos "articles" (ou plutôt vos charabias), je me demande qu'elles sont vos intentions les plus profondes
Un jour, vous nous présentez le Maroc et les Marocains comme les plus inhumains sur terre avec vos subsahariens
Le lendemain, vous montrez une partie des marocains (Amazighs) comme étant des opprimés...

Vous jouez à quoi là?
Vous gagnez votre vie, grâce au Maroc et aux Marocains,et en plus vous nous crachez dessus?? sommes nous aussi stupide pour vous encourager

Vos intentions machiavéliques vont être bientôt dévoilées..., les Marocains ne sont pas idiots, bien qu'ils soient souvent naïfs, et donnent d'emblée un grand crédit aux occidentaux!
Dernière modification le 29/07/2013 13:48
Dahir berbere
Auteur : Said0ooo
Date : le 29 juillet 2013 à 13h18
Comme d'habitudes, en lisant les commentaires ici, je remarque que les marocains n'ont pas l'esprit critique, et je suis certain que la majorité des commentateurs n'ont même pas lu l'article en entier...

1/ D'abord, comment techniquement on peut faire des statistiques pareilles, en effet l'article dit: «Aucun arabe ni amazigh (ou berbère) n’a été auditionné, pas plus qu’un chercheur spécialiste de ces langues. Alors que la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, rattachée au ministère de la Culture et de la Communication établit qu’1,5 à 2 millions de personnes, en France, parlent l’une des langues amazighes", ____QUELLE CONTRADICTION!!!

2/ L'article dit également: «Pourtant, dans le même rapport, en annexe, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, dans un vaste tableau comparatif, estime à seulement 50 000 le nombre de locuteurs de l’arabe dialectal, qu’il soit marocain, algérien ou tunisien"

____Selon votre intelligence vous trouvez que ce chiffre est logique???

3/ L'article dit: «L’émigration a puisé essentiellement dans les régions amazighophones, économiquement défavorisées où les populations étaient réputées plus sérieuses".

____Alors que dites-vous de l'immigration des 3roubia de Tadla (beni mellal, khouribga, fqih ben saleh..) vers l'Italie?
Que dites-vous de l'immigration des Jebala vers la Belgique et l'Espagne ou ils sont majoritaires?

Je pense que cette "étude" concerne que Paris et sa région, sinon que dites-vous de l'immigration des Jebala également dans la région Nord pas de calais? ou l'immigration des Meknassis vers Bordeaux Saint Etienne et Montpelier?

Donc avant de sortir toute de suites les gros mots (épuration ethnique, racisme, discrimination, déportation...), faites fonctionner un peu vos neurones, et ne gobez pas bêtement tout ce qu'on vous raconte.

A moins que vous cherchiez la moindre occasion pour cracher votre haine et racisme sur vos autres compatriotes que vous les nommez "Arabes"
Dernière modification le 29/07/2013 13:22
épuration ethnique!!
Auteur : azouz des bois
Date : le 29 juillet 2013 à 12h26
Si les amazighs ont immigrés en masse vers l’Europe c est grâce à sa majesté le sanguinaire que dieux lui donne ce qu’il mérite, au début des années 70 il ouvre les portes du pays facilite le départ des amazighs ca lui a évité une explosion a la face et asseoir son panarabisme, il a réussi un coup de maître, mater les révoltes vidé le pays de ses amazighs aujourd’hui c’est des milliards en devise qui rentre directement dans les banques de casa, toujours rien pour les amazighs, même les billets de banque sont écrits en arabe et en français, la France sa complice dans son plan diabolique
Quand je lis certains commentaires ahurissants qui mélange religion, race. Le réveil des amazighs est programmé c’est fini faites ce que je dis !!! Pas ce que je fais !! Soyer ignorants et tout ira bien pour moi.
jandouba!!!
A y regarder de prés excuse moi, le maroc n’a plus grand-chose de religieux, c’est l’hypocrisie total un pays ou c’est les femmes qui attrape la tourista a la place des touristes a force de se faire défoncer l’oignon par des bédouins, qui arrive en terre conquise, ou la pédophilie fait des ravages, si tu es une bonne musulmane fais des prières pour ses malheureux, et arrête d’imposé ton arabe au nom d’une religion qui devrait être strictement privée.
Un amazigh appartient à sa terre.
L’Afrique appartient aux Africains
Dernière modification le 29/07/2013 12:31
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com