Menu

Finance Publié

Maroc : De nouveaux billets de banque pour contrecarrer les faux-monnayeurs

Dans quelques semaines, de nouveaux billets de banque vont faire leur entrée dans le quotidien des Marocains. Cette série a été complexifiée par rapport à celle actuellement en circulation. L’un des objectifs de cette orientation : Limiter au maximum la falsification dont la montée est considérée comme une véritable «menace», par la Banque centrale du royaume.

Temps de lecture: 2'
Maroc : De nouveaux billets de banque pour contrecarrer les faux-monnayeurs
Maroc : De nouveaux billets de banque pour contrecarrer les faux-monnayeurs
Maroc : De nouveaux billets de banque pour contrecarrer les faux-monnayeurs
Maroc : De nouveaux billets de banque pour contrecarrer les faux-monnayeurs

Bank Al Maghrib (BAM) lance à partir du 15 août prochain une nouvelle série de billets de banques, comprenant les coupures de 200 dirhams, 100 dirhams, 50 dirhams et 20 dirhams, a annoncé l’institution dans un communiqué de presse paru mercredi 24 juillet.

Cette nouvelle série vise, entre autres, «le renforcement de la sécurité pour mieux faire face aux menaces actuelles et futures», indique le communiqué. Car si BAM note un niveau «très bas» de la contrefaçon en 2012 avec moins de 10 billets contrefaits par million de billets en circulation, «la menace reste cependant présente, en raison notamment de l’évolution des moyens de reproduction». En effet, les faux-monnayeurs ne manquent pas d'ingéniosité pour rattraper les technologies innovantes employées pour la fabrication de la monnaie. Et très souvent, ils ciblent les coupures à falsifier en fonction des billets les plus utilisés.

La coupure de 200 dirhams, la plus en circulation et la plus contrefaite

Ces dix dernières années, la demande en billets de banque a augmenté de 7%, révèle BAM. A fin 2012, la valeur des billets en circulations a augmenté à 169,92 milliards de dirhams, contre 166,2 milliards l’année précédente, ajoute l’institution. Parmi les différentes coupures, celle de 200 dirhams l’emporte. Elle représente 48% des billets en circulation sur l’ensemble du territoire en 2012.

Cependant, selon le dernier rapport de la Banque centrale sur le faux monnayage, le billet de 200 dirhams est le plus contrefait. Avec en effet sur les 11 649 coupures de faux billets en circulation l’an dernier, 42% concernaient le billet de 200 dirhams. Viennent ensuite ceux de 100 et 50 dirhams avec une part respective de 27% et 22%.

Sécurité renforcée

La nouvelle série de billet conçue sous la coupole de BAM met donc un accent particulier sur la sécurité pour limiter au maximum la contrefaçon. BAM s’est attardé sur le billet de 200 DH qui a connu relooking total.

Au recto, le billet comporte le portrait du roi Mohamed VI imprimé en relief avec la raison sociale en arabe, la valeur 200 en chiffres et en lettres en arabe. Entres autres nouveautés, la couronne royale imprimée à l’aide d’une encre qui change de couleur selon l’angle de vision. Le fil de sécurité a également été complexifié. Avec un effet dynamique, il est constitué d’étoiles sur fond tridimensionnel.

Par ailleurs, une vue stylisée du Port de Tanger Med et du phare de Cap Spartel, entre autres, illustrent le verso du billet de 200 dirhams. En outre, des micro-textes inscrits sur plusieurs zones du billet et visibles uniquement à l’aide d’une loupe différencient également le nouveau billet de l’ancien, pour ne citer que cela.

Les autres billets ne sont pas exempts de ces complexifications. Le billet de 20 dirhams notamment qui autrefois était presque ignoré des faux-monnayeurs, les intéresse de plus en plus (8 à 9% des billets contrefaits en une année). «Le citoyen est davantage soupçonneux quant à l’utilisation des billets de 200 et 100 DH que quand il s’agit de ceux de 20 DH. D’où l’intérêt affiché des faux-monnayeurs pour ces dernières coupures», expliquait récemment à L’Economiste Naji Mouhsine, directeur de la Caisse centrale à BAM. Pour les rendre plus sécurisés, les nouveaux billets de 20 dirhams seront vernis. M. Mouhsine affirme qu’«ils seront moins faciles à falsifier».

Chacun des nouveaux billets émis à une occasion bien précise

Bank Al Maghrib a décidé de lancer la mise en circulation de sa nouvelle série de billet par la coupure de 200 dirhams, le 15 août prochain, « à l’occasion du 14ème anniversaire de l’intronisation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », précise l’institution. « A noter que le nouveau billet qui aura cours légal et pouvoir libératoire circulera concomitamment avec les coupures qui sont actuellement en circulation », a-t-elle ajouté.

L’émission de celui de 100 DH est prévue en marge de la Fête de la Jeunesse. Quant au billet de 50 DH, il sera mis en circulation à l’occasion de l’anniversaire de la Marche Verte.

Le dernier billet de cette série, à savoir celui de 20 DH, sera émis dans le cadre des festivités célébrant la Fête de l’Indépendance.

billets de dar essaka
Auteur : le diable
Date : le 29 juillet 2013 à 07h56
des billets a se torcher le cul avec !!!!!
Pas de panique
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 28 juillet 2013 à 01h01
Attendez un peu...Il ne faut pas être jaloux, pour le moment.

La Photo de SM le Roi du Grand Royaume Chérifien du Grand Maroc va être bientôt sur les billets de banque de Zangapauvre.
Hyayna
Auteur : Détéstealgeriens
Date : le 26 juillet 2013 à 02h56
Et alors c le roi du Maroc non tu veut maitre la tête de qui? Toi!!!!!!
500 dh
Auteur : tfk59
Date : le 25 juillet 2013 à 19h42
A quand un billet de 500 DH?
cette famille m'agace
Auteur : hyayna
Date : le 25 juillet 2013 à 18h58
il y'a sa tete sur les piece de 1,2,5 et 10 dirham,sur le billet de 20,sur le billet de 50,sur celui de 100 et 200 sans parler de son pere et grands peres qui monopolises les billets
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com