Menu

Santé Publié

Ramadan en été : Jeûner en toute sécurité, c’est possible !

C’est demain, mercredi 10 juillet, que commence le ramadan en Algérie, au Maroc, en Tunisie comme en France. La date tombe en plein été, occasion pour nous ladies de revenir sur quelques points essentiels concernant notre santé durant le mois sacré. 

Temps de lecture: 2'
DR

C’est désormais officiel : le ramadan débute demain, mercredi 10 juillet, pour les 3 pays du Maghreb comme en France et la majeur partie des pays musulmans. Cette année, le mois sacré tombe en plein été, avec des journées très longues et des nuits très courtes. En moyenne, on devra rester 15 heures, sans boire ni manger, sous la chaleur de la saison. Nos journées de jeûne, ladies, s’annoncent rudes et peuvent relever d’un véritable parcours du combattant pour certaines.

Pas de panique

Pas de panique toutefois ! Le jeûne du ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, peut parfaitement se faire en toute sécurité. Il suffit de suivre quelques règles de base pendant la rupture du jeune. L’hydratation en fait indéniablement partie. Pour vous assurer donc une journée de jeûne sans trop de soif ou de fatigue, il vaut mieux prévoir à l’avance un programme d’hydratation pour la veille.

Durant la période de rupture du jeune, il faut, en effet, boire en grande quantité, soit environ 1,5 litre par jour, mais surtout pas en une seule prise. Une alimentation saine et équilibrée est également à prévoir.

Equilibrez votre alimentation

«Sur le plan physiologique, le ramadan est considéré comme un jeûne court  : les cellules commencent à ressentir le jeûne 16 heures après le dernier repas, soit quand il est déjà l'heure de le rompre. Le soir, lors de l'Iftar, il faut s'alimenter normalement, de façon équilibrée. Evitez de manger trop sucré, contrairement aux idées préconçues, car ça augmente le taux d'insuline et ça donne faim le lendemain», conseille le docteur Sarah Laksimi, médecin généraliste et responsable du site santeramadan.fr, interrogée par Métro News.

«Préférez les soupes tièdes, riches en vitamines et oligo-élément, et un féculent à base d'avoine ou de blé, qui ralentit la digestion. Le matin, pour le sohour, je conseille des tranches de blanc de dinde, des protéines, un féculent, et de l'huile d'olive ou de noix, par exemple, riche en oméga 3. Il faut manger de façon qualitative, pas quantitative. Sinon l'organisme ne comprend plus rien. L'idée est de tenir un mois, pas d'être épuisé au bout d'une semaine !», poursuit-elle. Qu’en est-il alors de celles ou ceux qui ne peuvent pas jeûner ? 

«Ne le respecte que ceux qui le supportent»

Pour le médecin, les choses sont claires. «Le texte coranique est très clair sur la question : ne le respecte que ceux qui le supportent. La première chose, c'est d'être en très bonne santé et de vouloir le faire. Quand le jeûne tombe l'été, comme c'est le cas en ce moment, je le déconseille fortement aux femmes enceintes et aux personnes âgées de plus de 65 ans. Pour les enfants, il est préférable d'être entré dans l'adolescence et de se sentir en pleine forme. En général, on fait au cas par cas. Un pré-ado de 11 ou 12 ans qui veut le faire, je lui conseille d'y aller progressivement : un jour oui, un jour non. Voire en demi-journée».

Voilà avec ces quelques conseils, les ladies, Yabiladies vous souhaite Ramadan moubarak saïd.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com