Menu

Sport Publié

VIe Jeux de la Francophonie : Deux premières médailles d’or pour le Maroc

Les médailles d’or pour le Maroc sont tombées hier soir, à Beyrouth, dans l’escarcelle des judokas nationaux. Il s’agit en l’occurrence de Safouane Attaf (catégorie -81 kg) et de Mohamed El Assri (catégorie -90 kg). Ces récompenses viennent s’ajouter à la collection déjà entamée avec trois médailles en argent, dont deux ont été remportées, dans la même journée d’hier, par les Lionnes du judo Fatima-Zahra Chakir (catégorie -57kg) et Aida Ali Oualla (catégorie -63kg). L’Enthousiasme domine dans la tanière.
Temps de lecture: 2'
DR
Safouane Attaf a envoyé au tapis par Ippon son adversaire libanais, Eliasse Nassif. Auparavant, pour en arriver à cette finale, il lui avait fallu contenir les assauts du Congolais Issa Ali, du Nigérien Saadou Aboubacar, ainsi que de l’Ivoirien Kinapeya Romeo Koné. « Fier » de ce succès, le judoka marocain pense déjà aux prochaines rencontres internationales du sport de haut niveau qui pointent à l’horizon, notamment les prochaines Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Par ailleurs, ce dernier n’en est pas à sa première réussite. En effet, il avait été deux fois champion d’Afrique de la discipline, en Côte d’ Ivoire et au Burkina Faso, puis champion des seniors arabes en 2004.

L’autre Marocain auréolé d’or, El Assri, a quant à lui, pu prendre le dessus par Ippon également sur le Camerounais Dieudonné Dolassem, à la suite d’un combat âprement disputé. La MAP rapporte que le judoka marocain a été quelque peu aidé par « les maladresses » commises par son adversaire du jour, qui ont valu à ce dernier « une multitude de pénalités ». Le combat entre ces deux judokas s’était déroulé dans une grosse « tension, marquée par l’expulsion des deux entraîneurs », ajoute l’agence marocaine de presse.

Les maladresses de l’un faisant la victoire de l’autre, le nouveau champion francophone, El Assri, y voit « un stimulant de taille qui lui permettra d'attaquer sous de meilleurs auspices les prochaines échéances internationales ». Pour atteindre cette finale, Mohamed El Assri a eu raison, au tour précédent, de ses adversaires l'Egyptien Ali Darwish, le Français Vincent Massimimo et le Roumain Bogdan Barbulescu.

Deux médailles d’or…et trois en argent. Ces dernières on été remportées, dans leur catégorie respective, par les judokas marocaines Fatima-Zohra Chakir (catégorie -57 kg) et Aida Ali Oualla (catégorie -63 kg). La première a été battue en finale par la Française Sarah Lloko. Et idem pour Aida Ali Oualla qui s’est fait évincée par une autre française, Rizlein Zouak. La troisième récompense en argent avait été décrochée depuis lundi, lors de la première journée des compétitions dans cette discipline, par Alae Idrissi. Cela, après avoir été vaincu en finale par le Français Soufiane Millous.

Un sixième judoka marocain en lice, Anas Farih, s'est classé en cinquième position, « après sa défaite en repêchage devant Jena Philipe Gagon du Québec », rapporte la MAP. L’athlète avait pourtant réussi à se hisser en demi-finale après avoir battu les judokas Haïtien Roberson Beaucicau et Congolais, Ngambomo Loukuku, avant de perdre devant le Français Hugo Legrand. À dire que les Français ont vraiment marqué les esprits des Marocains lors de ces jeux !

L’essentiel reste tout de même que le bilan des judokas marocains est loin d’être décevant. Il est même mieux que l'édition 2005 au Niger, à l’issue de laquelle les Lions du judo ont remporté un total de cinq médailles : trois en argent et deux en bronze. De quoi nous offrir donc une petite once de fierté….Mais en prenant le soin d’éviter le chemin des Français la prochaine fois !

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com