Menu

Culture Publié

Algérie : Un prix Matoub Lounès pour une artiste marocaine

Temps de lecture: 1'
DR

A l’occasion du 15ème anniversaire de la disparition de l’artiste et militant Kabyle, la Fondation Matoub Lounès a décerné un prix de la fraternité à une artiste marocaine. Une trentaine de poètes ont participé au concours de poésie organisé à Taourirt Moussa (Tizi Ouzou), village natal du chanteur assassiné.

Parmi les lauréats de cette édition, figure une jeune poétesse marocaine, de Tiznit, Khadija Arouhal, âgée de 29 ans. «Je suis vraiment très émue de recevoir ce prix qui immortalise notre artiste adulé,  Matoub Lounès. Un chantre dont la notoriété dépasse les frontières», a déclaré l’artiste marocaine.

«Quand j’étais très jeune, je me disais que Matoub est Marocain, et ce, compte tenu de sa popularité dans notre région. Cela explique, aujourd’hui, que ce Rebelle est un mythe. Ma venue à Taourirt Moussa a confirmé amplement ce que pensent les Amazighs du Maroc de la dimension de cet artiste engagé», a affirmé Khadija Arouhal qui a, à son actif, des recueils de poésie en tamazight, rappelle le journal El Watan.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com