Menu

Article

Maroc : Les MRE auront-ils une place dans la composition du Conseil économique et social ?

A défaut d’une participation aux élections législatives et communales, les MRE auront-ils au moins une présence au Conseil économique et social ? Même si le texte n’est pas encore adopté, nombreux sont les signaux attestant de la volonté des groupes à la Chambre des conseillers de corriger et l’erreur du cabinet Benkirane et de leurs collègues les députés en vue d’accorder aux Marocains du monde une place au CESE.

Publié
Chakib Benmoussa, président du Conseil économique, social et environnemental / DR
Temps de lecture: 2'

Des membres de la diaspora marocaine devraient enfin figurer dans la photo de famille de la future composition du Conseil économique, social et environnemental. Le projet de loi présenté par le gouvernement Benkirane a omis d’accorder aux MRE une représentation au CESE. Un oubli inexpliqué alors que la constitution du 1er juillet 2011 stipule dans son article 18 que «les pouvoirs publics œuvrent  à assurer une participation aussi étendue que possible des Marocains résidant à l’étranger, aux institutions consultatives et de bonne gouvernance créées par la Constitution ou par la loi».

Les Conseillers sauront-ils rectifier l’erreur ?

Hier, les membres de la  Commission de Justice Législation et Droits humains, «ont pris acte du texte préparé par l’exécutif. Nous l’avons discuté sommairement. Les amendements seront au menu de la réunion du lundi prochain», indique Larbi Habchi, du Groupe fédéral. Les Groupes auront, donc, une semaine pour soumettre des modifications. Le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, Najib Boulif, a participé à cette première rencontre.

Contrairement aux députés, les conseillers, issus de collèges professionnels et d’élus locaux, se sont montrés, lors du passage de Benkirane du 8 mai dernier consacré justement aux MRE, favorables à la présence des Marocains du monde au CESE. Pour mémoire, Mohamed Daïdaâ, le président du Groupe fédéral, a même critiqué le projet de loi présenté par le gouvernement.

Dernier recours le conseil constitutionnel

Le texte de la nouvelle loi organique a encors du chemin à parcourir avant sa publication au Bulletin officiel. Une fois adoptée en commission à la Chambre des conseillers, il devra subir un nouvel examen de la part des députés pour la validation ou le rejet des amendements. Et comme nous sommes en face d’’une loi organique, le dernier mot appartient à la Chambre des représentants. Le 28 mai dernier, ces derniers se sont montrés rétifs à l'idée d'offrir des sièges aux MRE dans la future composition du CESE. Si le Parlement bloque, l’ultime recours pour les MRE sera le Conseil constitutionnel (CC).

JE SUIS LE MEILLEUR, JE SUIS MRE
Auteur : Youssef94
Date : le 26 juin 2013 à 16h30
je suis MRE , je ne vois pas pourquoi je vais controle le maroc vu que je vie pas au maroc. les chinois visite la Paris il ne veulent pas une place au palais bourbon . j'exagere mais c'est comme qu'il nous voit. MRE = Marocain residant à l'etranger donc étranger. Les MRE pense qu'il seront mieu faire depuis l'etranger moi je ne pense pas.
Il n'y a pas de place pour les MRE au Maroc.
Auteur : Abdellah Zerhouni
Date : le 26 juin 2013 à 14h33
Bonjour,
Il n'y a jamais eu de places pour nous les MRE au Maroc, le bien venue est seulement pour la rentrée de nos devises.
Qu'a t'il fais pour nous le Maroc en soixante ans d'immigrations? malheureusement rien!
Les Etrangers sont prioritaire que les MRE. Prenons un exemple de: "Kafala" La justice Marocaine a débloqué l'adoption pour les Espagnoles et non pour les MRE.
IL est temps qu'on se prend en mains et de se faire valoir nos droits.
C'est le rôle du Roi du Maroc, S.M. Mohamed VI garant de la justice.
VIVE LA FRANCE
Auteur : charles1
Date : le 25 juin 2013 à 20h06
ramene ton fric é ferme ta geule la devisse pour les RME
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com