Menu

Culture Publié

Marrakech : Stevie Wonder souhaite venir faire la fête avec le WIPO

Le chanteur Afro-américain au 22 Grammy Awards, Stevie Wonder, envoi un message fort en faveur de tous les malvoyants. Dans un message vidéo diffusée à la conférence de la World Intellectual Property Organization (WIPO) à Marrakech, il promet de venir chanter une chanson en live si une décision en faveur du braille est prise.

Temps de lecture: 2'
DR

Stevie Wonder a proposé de chanter en direct pour les négociateurs internationaux qui sont au Maroc qui essayent de parvenir à un accord pour donner aux malvoyants un plus grand accès au matériel de lecture, selon le site web du WIPO.

Dans un message vidéo diffusé vendredi dernier, le chanteur-compositeur lui-même aveugle, a exhorté les délégués à signer cet accord crucial pour les malvoyants. Stevie Wonder s'est dit prêt à voler pour Marrakech dès que l'accord serait signé afin de le célébrer en musique. “Let’s get this ‘Signed, Sealed, Delivered (and) I’m Yours’” (Signons‑le, scellons‑le, diffusons‑le (et) je suis à vous) a entonné Stevie Wonder sur l’air d’une de ses plus célèbres chansons. “Faites‑le et je viendrai à Marrakech pour qu’on fasse la fête ensemble.” a-t-il ajouté.

Les livres en braille sans droit d'auteur

Quelque 600 négociateurs représentant les 186 Etats membres de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle se réunissent jusqu'au 28 Juin pour trouver un moyen pour faciliter la production des livres en braille pour les malvoyants. L'idée au coeur de la négociation consiste à exempter les éditeurs des livres en braille des droits d'auteurs. Une exemption qui existe seulement dans quelques pays pour l'instant.

“Vous – éminents représentants des États du monde entier – avez l’occasion de réparer un tort.  Vous entrez dans la dernière ligne droite d’un marathon qui a duré des années, mais le temps est compté et beaucoup reste encore à faire pour conclure ce traité historique.” 

Stevie Wonder a tenu a insister sur la responsabilité qui pèse sur les 600 négociateurs et le moment historique qui se joue à Marrakech pour les malvoyants. “Vous – éminents représentants des États du monde entier – avez l’occasion de réparer un tort.  Vous entrez dans la dernière ligne droite d’un marathon qui a duré des années, mais le temps est compté et beaucoup reste encore à faire pour conclure ce traité historique.” a-t-il prévenu. 

Enjeu important pour les malvoyants

 Et comme pour enfoncer le clou il a clamé que “le moment est venu.  Aujourd’hui.  Pas demain.  Aujourd’hui.  Les aveugles et les déficients visuels du monde entier comptent sur vous.  Je compte sur vous.  Ne me laissez pas tomber. Mais, surtout, s’il vous plaît, ne les laissez pas tomber. C’est notre legs. Votre don aux futures générations.  Aussi, essayons au moins de conclure ce nouvel accord et d’ouvrir les portes donnant accès aux trésors écrits du monde, de progresser vers un avenir où il n’y aura aucun obstacle à l’expansion du savoir et à l’accès à la culture.  Même pour les déficients visuels”.  

Les  600 négociateurs présents à Marrakech auront du mal à rester insensible à ce vibrant plaidoyer de la star américaine. Ils doivent surement se préparer à recevoir Stevie Wonder comme il se doit et faire la "fête ensemble" comme il l'a promis. 

Stevie envisage un Gospel en Arabe à Marrakech.
Auteur : Chibani2
Date : le 26 juin 2013 à 07h19

Copier / Coller ,paru dans un quotidien Belge ce 26/06/2013.

Le chanteur américain Stevie Wonder envisage de chanter un gospel en arabe, dans son prochain album dédié à sa mère, pour que chacun "entende la parole de Dieu", confie la légende de la soul dans une interview publiée mardi sur le site du magazine Rolling Stone.


"Gospel inspiré par Lula" -- du nom de sa défunte mère -- est un projet sur lequel travaille actuellement le chanteur de 63 ans: "On fait du gospel traditionnel, et je pense à en faire un en arabe. Je veux entremêler tout ça parce que je pense que chacun doit entendre la parole de Dieu, qu'on lise le Coran, la Torah ou la Bible", dit-il.


La mère de Stevie Wonder, Lula Mae Hardaway, fille d'un paysan pauvre de l'Alabama, dans le sud des Etats-Unis, a été créditée pour avoir co-écrit plusieurs chansons de son fils, comme "I Was Made to Love Her" et "Signed, Sealed, Delivered I'm Yours."


Elle est morte à Los Angeles en mai 2006 à l'âge de 76 ans. "Je lui avais promis de faire un album de gospel, elle a toujours voulu que j'en fasse un", dit-il.


Stevie Wonder prépare également, en collaboration avec le producteur canadien David Foster, un album d'anciens et nouveaux titres accompagnés d'un orchestre symphonique.
Dernière modification le 26/06/2013 07:23
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com