Menu

Sport Publié

Un triathlète marocain handisport prépare sa participation aux Jeux Paralympiques de Rio

Mohamed Lahna, vice-champion du monde de para-triathlon, est plus motivé que jamais. Depuis les Etats-Unis, où il est installé avec sa femme et son fils, le Marocain suit un programme de préparation intensif dans l’objectif de participer aux prochains jeux paralympiques, prévus à Rio de Janeiro, en 2016. 

Temps de lecture: 2'
Ph : Claire Auperin

Mohamed Lahna n’a qu’un seul objectif en tête : participer aux prochains jeux paralympiques devant se tenir en septembre 2016, à Rio de Janeiro, au Brésil. Pour mettre toutes les chances de qualification de son côté, ce Marocain de 31 ans, installé aujourd’hui aux Etats-Unis, suit un programme de préparation intensif. Soutenu par sa femme, de nationalité canadienne et son fils d’un an, il s’entraine pratiquement chaque jour dans l’enceinte sportive de l’université de San Mateo, en Californie, explique l’agence Associated Press, dans un reportage qui lui a été consacré le 17 juin.

«Chaque fois que je regardais les Jeux Paralympiques à la télévision, je me sentais très triste parce je n’y participais pas», confie le sportif. «Ça me touchait, j’avais ce sentiment tous les quatre ans. J’essaie maintenant de faire ça pour Rio…Il reste du temps, mais pas assez», ajoute-t-il avant de poursuivre : «Nous allons entamer le processus de qualification l’année prochaine, je dois être plus sérieux».

Un parcours déjà impressionnant

Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de le voir dans une course à pieds, à vélo ou dans une piscine, Mohamed Lahna a, d’ores et déjà, un parcours impressionnant à son actif. Né avec une jambe droite sans fémur, résultant d’un Déficit focal fémoral proximal (PFFD), l’homme a réussi à accumuler plusieurs titres en triathlon en l’espace de cinq ans seulement. Son premier triathlon, il l’a réalisé en 2008.

«Il m'a fallu trois ans pour faire mon premier triathlon. A cette époque, je ne savais pas que je pouvais courir, donc je cherchais une course en fauteuil roulant, mais je ne pouvais pas en obtenir un parce que c'était trop cher», se rappelle-t-il. Finalement, c’est à l’aide d’une prothèse qui lui a été fabriquée par son ami Patrice Ascargorta, qu’il va intégrer le monde de la compétition. Parmi les titres qu’il a gagnés, figurent ceux de «champion d’Afrique de triathlon handisport, premier para-triathlète marocain et africain à avoir effectué la traversée à la nage du détroit du Gibraltar en 2010 et vice-champion du monde de para-triathlon en 2011».

Son dernier exploit remonte à il y a quelques semaines seulement. En avril 2013, il était, en effet, le premier athlète marocain handisport à participer au Marathon des sables. Prochaine étape donc, assurer la qualification pour Rio 2016. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com