Menu

Article

Les services secrets algériens déconseillent à six députés de se rendre au Maroc

Des députés algériens qui voulaient se rendre au Maroc pour «s’enquérir de la communauté algérienne» vivant au royaume ont décidé de reporter cette visite à une date ultérieure. Un conseil du DRS est à l’origine de ce report. Une mesure qui n’est pas sans rappeler l’annulation, en avril, de déplacements de deux ministres du cabinet Benkirane à Alger.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

En dépit des sourires échangés entre Abdelilah Benkirane et Morad Medelci, le 15 mai à Bruxelles lors de la conférence des donateurs au Mali, les relations maroco-algériennes sont tendues. L’habillage du refus de la DRS (Département de renseignement et de sécurité), en conseil, à des députés du voisin de l’Est de ne pas se rendre au royaume est le parfait indicateur de ce contexte de tension qui prévaut, toujours, entre les deux pays. La publication en ligne TSA attribue cette intervention aux hommes du général Mohamed Médiene, alias Toufik, 73 ans, dans l’agenda des parlementaires au mauvais timing du déplacement. «Les services secrets ont expliqué à ces députés qu’il était inopportun de se rendre au Maroc, après une tournée au Sahara occidental (camps de Tindouf, ndlr), et qu’une telle visite pourrait accentuer la crise entre les deux pays, explique notre source».

Des espions marocains auraient fiché les députés dans les camps

Les députés en question, six au total, ont accompagné, début mai, une délégation composée de douze membres du Congrès américain dans les camps. Ils ont préparé leur séjour et organisé  leur rencontre avec les dirigeants du Polisario. La recommandation faite aux parlementaires d’éviter le Maroc a également une autre explication. Selon TSA, les services secrets algériens affirment la présence d’ «espions marocains» dans les camps de Tindouf et «ils ont certainement fait des rapports sur la tournée des députés algériens». Du coup, le DRS «a conseillé aux députés de reporter leur tournée au Maroc pour éviter d’éventuelles provocations de la part des autorités marocaines».

Le DRS un Etat dans l’Etat

La recommandation du DRS aux députés algériens n’est nullement une ingérence dans les affaires internes des parlementaires. Le Département de renseignement et de sécurité fait la pluie et le beau temps en Algérie. Il s'agit d'un ensemble de services de renseignement à la fois civils et militaires. C’est l’ancien ministre de la Défense, le général Khalid Nezzar qui est à l’origine de sa création en 1990 et c’est, également, lui qui avait confié la direction au général Mohamed Médiene, l’homme invisible. Un Etat dans l’Etat qui perpétue la mainmise des militaires sur le pouvoir. Le président Abdelaziz Bouteflika, un civil, a tenté de réduire l’influence du DRS mais sans grand succès. Pire, c’est ce service qui chapeaute, actuellement, les enquêtes sur les scandales financiers de la compagnie pétrolière Sonatrach dans lesquels seraient impliqués des hommes proches de Bouteflika.

Grotesque
Auteur : DZFuria
Date : le 14 juin 2013 à 10h02
Grossière tentative de désinformation et de déformation de l'article de TSA. L'article parle des villes du Sahara Occidental libéré, c.a.d. la partie du Sahara Occidental contrôlé par le Polisario. Les média makhzéniens traduisent parTindouf avec un "ndlr" sensé améliorer la lecture. Pauvres bougres!!
...
Auteur : dzkiller
Date : le 13 juin 2013 à 04h35
revoila le philosophe marocain "le vrai du vrai"

beaucoup d'arguments et une intelligence à couper le souffle. mdr
Réponse à JERPHANION
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 12 juin 2013 à 22h15
Gardez vos voyous et vos gamins à Zangapauvre, on en veut pas!
La justice marocaine est pour tout le monde y compris pour ses propres citoyens.

Quelqu'un comme vous doit déjà rougir avec tous les crimes commis par Zangapauvre.
Les prises d'otages à Tindouf, la vente des enfants aux cubains, la guerre civile, l'expulsion et le vol des biens de plusieurs milliers de marocains, le terrorisme dans les pays subsahariens et j'en passe

Fermez là, restez entre vous, et surtout foutez la paix aux autres. Voue ne gagnerez rien avec votre jalousie et votre haine envers vous-mêmes et envers les autres. Vous n'avez jamais rien fait de bon depuis l'indépendance de Zangapauvre!
Vous êtes la honte du monde arabe et musulman.
Pauvre de vous!
L'AFFAIRE ISLAM KHOUALED
Auteur : JERPHANION
Date : le 12 juin 2013 à 21h42
Elle doit sûrement aider au rapprochement de l'Algérie et du Maroc.C'était une bonne idée , mettre en prison un gamin algérien de 14 ans , innocent, pour faire pression sur l'Algérie....Sauf que çà fait l'effet contraire.....en Algérie.
Et mauvaise impression en Europe.
Peut être que sa libération serait un message positif?
...
Auteur : dzkiller
Date : le 12 juin 2013 à 16h03
ameerrante :c'est vrai que l'Algérie est la plus grosse des dictatures vivant à coté de pays super démocratique comme le maroc ! ne te rends pas plus ridicule que tu l'es déjà !

Hmimid : je suis entrain de rêver ou tu parles de solidarité ... encore une fois d'entendre des "belles paroles" pourquoi pas mais dois je te rappeler Pourquoi ces frontières ont été fermées ?
en 1994 quand l'Algérie faisait proie au terrorisme, il était plus facile d'accuser les algériens pour sauver le tourisme au maroc !

et après tu parles de SOLIDARITÉ ? l'Algérie s'est relevé toute seule de la "décennie noire" sans l'aide d'un quelconque pays ! Je trouverai normal aujourd'hui que l'Algérie soit un minimum égoïste et qu'elle ne souhaite pas développer l'arnaque maghrébine lol

le faux du faux : je vois que tu as toujours les mêmes arguments très solides. lol
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com