Menu

Article

Maroc/UE : Catherine Ashton somme le gouvernement Benkirane d’entreprendre des réformes

Le Maroc est appelé par ses bailleurs de fonds, FMI et BM, et par son premier partenaire économique, l’Union européenne, à engager rapidement des réformes sociales et économiques.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

L’Union européenne somme le cabinet Benkirane d’entreprendre rapidement des réformes. Une injonction faite, hier à Bruxelles, par la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, à son homologue marocain, Saâd Dine El Otmani. A l’issue de ces entretiens, la diplomate britannique a rendu public un communiqué dans lequel elle demande au «gouvernement marocain d’avancer rapidement dans la voie de la réalisation de réformes qu’il s’est engagé à mener dans les domaines suivants : parité entre hommes et femmes, justice, économie et médias de communication». Le royaume est tenu, dans le cadre du Plan d’action (2013-2017) de la Politique européenne de voisinage d’initier une mise à niveau  de ces chantiers-là. Mme Ashton a promis que «l’UE continuera à appuyer le processus de réforme au Maroc» à travers les aides de la PEV et les autres instruments de financement européens.  

Après les réprimandes, les éloges

Si le Maroc a reçu des réprimandes de la part de la britannique Catherine Ashton, il a, également, eu droit à des éloges. Le chef de la diplomatie européenne a qualifié Rabat de «partenaire clé» dans la rive sud de la Méditerranée. A cet égard, elle a salué la position «constructive» et ses efforts sur la scène internationale en vue de trouver des solutions à l’instabilité qui prévaut dans la région du Sahel et en Syrie ainsi que sa contribution dans le plan de reconstruction du Mali. Mme Ashton se réfère au don de 5 millions de dollars que le Maroc a consenti d’accorder, le 15 mai dernier, aux autorités de Bamako lors de la conférence des donateurs qui s’est tenue à Bruxelles.

Accord de pêche : clause de respect des droits de l’Homme au Sahara

A la veille de la visite du ministre des Affaires étrangères à Bruxelles, les partisans du Polisario au sein du parlement européen ont adressé une question écrite à Catherine Ashton portant sur l’accord de pêche entre l’UE et le royaume. Dans sa réponse, la britannique a souligné que la Commission européenne «négocie un nouveau protocole avec le Maroc en tenant compte de la décision du Parlement européen sur l’avenir du protocole d’accord de pêche avec le Maroc».

Mme Ashton a fait savoir que la CE souhaite «parvenir à un accord prévoyant une clause qui respecte les droits de l’Homme et le droit international et préserve les intérêts de toutes les populations locales concernées». Dans sa réponse au Groupe  du Sahara occidental au Parlement européen, Ashton a réitéré son appel au secrétaire général de l’ONU et à son envoyé personnel au Sahara d’«œuvrer pour une solution politique et durable qui permettra au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU».

Aide
Auteur : indigène
Date : le 08 juin 2013 à 11h23
Le Maroc est le premier bénéficiaire de l’aide financière de l’UE en matière de coopération.

L’aide européenne au Maroc vise particulièrement à promouvoir le développement économique et social, la justice et des droits de l’Homme.

Pour la période 2011/2013 ce soutien se monte à 6 milliards de dirhams. Le financement de plusieurs projets dépend de ces dons. Ne pas oublier que ce ne sont pas des prêts. Des désaccords peuvent subvenir : Pêche, immigration..etc

Les USA, le Canada, le Japon, l'Arabie Saoudite, la Suisse, les pays du Golf .....etc sont également des bailleurs de fonds se montant à plusieurs milliards de dirhams destinés au Maroc. A ce dernier d'en faire bon usage et de pratiquer une diplomatie efficace et constructive.

Maroc est perdant
Auteur : berhoc
Date : le 08 juin 2013 à 10h10
Je me demande si notre pays est vraiment capable de négocier gagnant/gagnant avec l'UE ou juste là pour encaisser leur interminable crise. 1 % c'est rien par rapport à ce que réalise l'UE de ce partenariat, 1 dh d'aides contre 100 dhs qui partent pour eux ! L'Europe n'aide pas le Maroc c'est juste une question d'intérêts camouflée derrière ces quelques millions d'Euros !!!!!!!!!!!!
Dernière modification le 08/06/2013 10:12
c'est quoi cette histoire de Droits de l'Homme au sahara marocain?
Auteur : bedji
Date : le 07 juin 2013 à 21h58
L'article laisse entendre que l'Union Européenne veut le poisson marocain sahraoui et en même temps lui donner des leçons de Droits de l'Homme au sahara? On nage en plein délire où je ne m'y connais pas.

si l'Union Européenne pense que le Maroc pille les ressources halieutiques du sahara occidental qu'ils aient au moins la décence de ne pas demander un accord de pêche avec le Maroc. J'ai compris que c'était l'Union européenne qui voulait négocier cet accord, pas le Maroc.
Précison
Auteur : fora2
Date : le 07 juin 2013 à 21h14
Il me semble qu'en aucun cas Ashton "somme" Benkirane et son gouvernement de faire des réforme, elle lui "demande"-nuance importante et significative-d'avancer ....;le Maroc étant libre et souverain.
Le problème : Chabat et l'istiqlal bloquent les réformes économiques, notamment de la caisse de compensation.
A mon avis, Benkirane devrait faire ses réformes urgemment, peu importe ce que Chabat and co pensent. C'st l'avenir et le rayonnement économique du Maroc qui est en jeu.
:)
Auteur : CHAPAIE
Date : le 07 juin 2013 à 17h38
Je lis en dessous "laissons le Maroc souverain" mais mon cher amis c'est grâce à L'Europe et à nos prétendus amis des pétrodollars que le Maroc n'a pas coulés toutes les infrastructures, route, pont, hôpital, école et je ne cite que le plus important est financé par l'Europe même la BAD finance la Maroc, nos milliardaires Marocains envois leur argent en suisse en attendant, et le peuple crève de faim.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com