Menu

Culture   Publié

Mawazine-Affaire de drapeau : Amazigh Kateb tacle les médias et dégonfle la polémique

Après son passage au Festival Mawazine, jeudi 30 mai, avec son groupe Gnawa Diffusion, Amazigh Kateb a été accusé par un média marocain d’avoir refusé de porter le drapeau du royaume à la fin du concert. Des accusations que le chanteur algérien n’a pas tardé à réfuter à travers un long article, publié sur son compte Facebook, intitulé «Souq la7zaq, ou l'aérophagie médiatique». Détails. 

Temps de lecture: 2'
Gnawa Diffusion, le 30 mai à Rabat. Ph : Onorient.com

Près de 5 ans après l’annonce de leur séparation, le groupe franco-algérien Gnawa Diffusion était, jeudi 30 mai 2013, de retour sur scène, au Maroc. Leur concert, le premier après la reformation du groupe, programmé à Rabat en marge du festival Mawazine, a été, toutefois, entaché par une affaire de drapeau. Le chanteur de la bande, l’Algérien Amazigh Kateb, a été accusé d’avoir refusé de porter le drapeau marocain à la fin du spectacle. L’accusation en question a été portée par le site d’actualité marocain Lakome, déclaration à l’appui.

Dans un article publié il y a quatre jours, qui a depuis été supprimé, le site affirme que le chanteur «a refusé de soulever un drapeau marocain donné par un spectateur», avant de se justifier : «Je ne peux pas porter le drapeau d'un pays qui refuse aux Amazighs de porter le leur», en référence à une présumée interdiction de drapeaux amazighs par les autorités de Salé, lors d’un concert d’Izenzaren. Mais selon le principal intéressé, «il y a manipulation, voire double ou triple manipulations manifestes». «On me prête des propos que je n'ai jamais tenus», a-t-il réagi à travers un long texte de riposte, publié mercredi 5 juin sur son compte Facebook.

«Pure invention»

«Toutes les interviews ont été données à la villa des arts l'après midi avant le concert, et toutes sans exception ont été filmées ou enregistrées. Aucun des journalistes présents n'a pris de notes. Je défie quiconque de produire un enregistrement ou une vidéo dans laquelle j'aurais dit, je cite : "Je ne peux pas porter le drapeau d'un pays qui refuse aux Amazighs  de porter le leur" cette déclaration n'est que pure invention», a affirmé le chanteur.  «On ne fabrique pas une citation seulement avec des guillemets ou alors on est soi même à mettre entre parenthèses», a-t-il souligné.

Et de poursuivre : «Sachez messieurs les plumitifs que si j'ai quelque chose à dire, je ne me gène pas, j'avais un micro et plus de 70 000 spectateurs en face. Je vis dans le rapport de force, je n'en ai pas peur, contrairement à certains eunuques des rédactions à la botte. Ensuite concernant le drapeau que j'aurais refusé de porter, il n'en est rien».

«Elle ne m'a tendu que les fleurs»

Amazigh Kateb assure, en effet, qu’à aucun moment, on ne lui a tendu le drapeau marocain. «À la fin du concert, une jeune fille du staff (et non un spectateur) m’a apporté des fleurs, elle avait sur elle un drapeau marocain certes, mais elle ne m'a tendu que les fleurs que j'ai aussitôt offert au public. A aucun moment elle ne m'a tendu le drapeau, à aucun moment je ne lui ai parlé. Vérifiez par vous même, les images sont disponibles sur le web et en excellente qualité», explique-t-il.

Pour l’interprète et musicien algérien, célèbre également pour être le fils de l’écrivain Yacine Kateb, il est «surprenant de voir comment on tue un événement culturel par un non-événement politique». «Voilà comment la majorité des médias traitent et colportent l’information, sans vérification, sans authentification, sans scrupule, sans éthique et sans conscience. Ce sont eux qui ne respectent ni le peuple, ni le drapeau marocain. Ce sont eux qui insultent notre intelligence chaque jour». Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses sont à présent claires.

Gnawa Diffusion : Koubayara-Live à Mawazine (dernier titre du concert)

Amazigh Kateb et les médias- Chez Hit Radio

l'art de mentir
Auteur : khalil-limitless
Date : le 14 juin 2013 à 01h35
Salam,
Les médias se moquent de nous,oui sans aucun doute, à mon avis ils ne font que satisfaire la majorité du peuple en lui donnant ce qu'elle a envie de recevoir comme info et idée? n'allez pas loin, regardez les deux commentaires qui précédent le mien! on a toujours tendance à mépriser "l'autre" qu'il soit un chrétien ou juif, un musulman mais d'un autre pays, même un marocain mais soussi ou chelh ou sahraoui,aaroubi... on doit commencer par une auto-critique minutieuse.
...
Auteur : dzkiller
Date : le 09 juin 2013 à 18h37
skaykima :

très contradictoire ... le seul vrai gnawi = un marrakchi mdr

il faut vraiment arrêter de croire que les marocains ont inventés l'eau chaude ! mdr
Gnawa Diffusion
Auteur : Skaykima
Date : le 06 juin 2013 à 17h48
Le groupe n'est pas que franco-algerien il est aussi marocain n'oubliez pas ABDELAZIZ MAYSSOUR le seul vrai gnawi du groupe, c'est un Marrakchi, marocain du Maroc en plus.
C'est lui qui a apporté la dimension gnawi au groupe.
Il est habillé en rouge dans la video, les autres ne connaissent pas le gnaoui, meme Amazigh Kateb a été briffé par lui.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com