Menu

Sport Publié

Maroc: Le hooliganisme mène en prison

La Chambre correctionnelle du Tribunal de 1ère Instance de Casablanca a condamné, lundi 9 février, 8 personnes à 2 mois de prison ferme et une amende de 500 dirhams chacune pour détérioration de biens publics et privés à l'issu d'un match de football selon la MAP qui cite des sources judiciaires.
Temps de lecture: 1'
DR
Outre les 8 personnes précédemment citées, 6 autres passeront 15 jours derrière les barreaux. Elles devront également payer une amende de 200 dirhams chacune. Plusieurs personnes ont été interpellées, le 19 janvier dernier à Casablanca au lendemain de la victoire 3 buts à 1 du Raja contre l'équipe militaire des FAR. Ces individus s'étaient livrés à des actes de vandalisme contre des voitures et des autobus.

Pour tenter de diminuer et d'éradiquer ces actes de violence, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et le ministère de la Jeunesse et des Sports réunissent leurs efforts. La FRMF avait pris d'après la MAP certaines mesures dont « l'interdiction des auteurs d'actes de violence et de vandalisme d'accès aux stades pour une période de deux ans ». Cette interdiction s'applique aussi aux mineurs non accompagnés ainsi qu'aux personnes incitant au hooliganisme.

De son côté le ministère des Sport a préparé un projet de loi qui durcit les peines contre les auteurs des violences dans les stades ainsi que dans les rues avoisinantes. A cet effet, la ministre Nawal Moutawakil affirmait à l'AFP que : «nous avons proposé au gouvernement une nouvelle loi globale sur le sport au Maroc. Ce projet évoque notamment la lutte contre les violences dans les stades et le dopage.»

Les autorités marocaines s'inquiètent de la croissance d'actes de violences liés au football. Le championnat national a déjà été marqué en 2008 et et en janvier 2009 par une série de violences notamment à dans les villes de Casablanca et Rabat.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com