Menu

Article

Pédophilie au Maroc : La marche blanche devient le collectif Fi9o

Les organisateurs de la marche blanche contre la pédophilie, hier, à Casablanca sont comblés pas son succès. Ils annoncent aujourd’hui la création du collectif Fi9o contre toutes les violences et proposent d’aider les associations qui ont besoin de médiatiser leurs causes.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

«Beaucoup de femmes sont venues me voir, elles m’ont dit que leur fille ou leur fils avait été violé, et puis que ‘hamdoulillah le temps a passé …’», raconte Nour-Eddine Lakhmari , réalisateur de Zéro, en 2012 et membre du collectif organisateur de la marche blanche pour criminaliser la pédophilie. Elle a réuni, selon un communiqué rendu publique aujourd’hui, lundi 6 mai, près de 5000 personnes, essentiellement des femmes, hier matin, le long de la corniche à Casablanca. Porté par ce succès les artistes et les personnalités marocaines qui ont initié cette marche ont décidé de se réunir sous la forme d’un collectif nommé «fi9o» contre toutes les violences.

«Nous avons discuté longtemps après la marche pour savoir ce qu’il fallait faire. Je sais qu’on a créé des attentes, des besoins, il faut être à la hauteur», raconte Ahmed Ghayat, président de l’association Marocains pluriels. Avec Rachid El Idrissi, animateur radio sur Aswat, Amal Essaqr, comédienne, le rappeur Don Bigg, la journaliste et écrivain Valérie Morales-Attias et le réalisateur Nour-Eddine Lakhmari, ils veulent : «inscrire dans le code pénal le crime de pédophilie, réveiller les consciences, établir des propositions pour lutter contre la violence urbaine et rurale, initier des actions axées sur l'éducation, la prise en charge psychiatrique des délinquants sexuels, le rôle de l'autorité parentale, la prévention», énumère le communiqué.

Servir de porte-voix

«L’idée n’est pas de créer une association qui se substitue à celles qui existent déjà et qui travaillent quotidiennement sur le terrain, mais plutôt de leur servir de porte voix», explique Ahmed Ghayat. Elles ont du mal à mobiliser des gens connus pour médiatiser leur cause et ça nous pouvons le leur donner», explique Don Bigg. «Les pédophiles ne doivent plus pouvoir échapper à la justice. Si par exemple l’un d’entre eux a l’argent, nous, nous aurons les feux médiatiques et ils seront braqués sur lui», insiste Nour-Eddine Lakhmari.

Du côté des associations de terrain les avis sont partagés. L’association Touche pas à mon enfant remercie les organisateurs de la manifestation dans un communiqué rendu public aujourd’hui. «Nous sommes très contents de cette initiative, de la prise de conscience qui a accompagné la marche, elle vient briser un tabou. Nous ne sommes plus tous seuls, mais à présent c’est à l’Etat de faire son travail», explique Najat Anouar, président de l’association.

Un enfant n’a pas de valeur

L’association, Touche pas à mes enfants (différente de la précédente) est plus dubitative. «Les membres de l’association ont participé individuellement à la marche, mais est ce que ce sont des manifestations qui vont diminuer le nombre d’agressions sexuelles contre les enfants ?, se demande la président de l’association Nadia Adib. Selon elle, seule une application stricte de la loi par les juges aurait une influence sur le nombre de crimes. «Il n’est pas nécessaire de changer les textes. Aujourd’hui, un homme qui viole un enfant risque déjà jusqu’à 30 ans de prison, ce qu’il faut c’est que les juges appliquent sévèrement ces lois», explique-t-elle.

Il y a quelques semaines un homme chargé de l’entretien d’une mosquée a été reconnu coupable du viol d’un jeune garçon dans une petite ville de la région d’Agadir. Il n’a écopé que de 2 ans de prison. Pourquoi ? «Je n’ai pas la réponse, mais je pense que c’est parce qu’au Maroc un enfant n’a pas la même valeur qu’ailleurs, il compte pour rien, il est une quantité négligeable. Ailleurs, il est sacré, il ne peut pas être touché, mais pas ici», envisage Nadia Adib.

viol et pédophilie
Auteur : insoumis
Date : le 06 mai 2013 à 23h10
Majorité des femmes, et les hommes ils étaient ou ? comme d'habitude il se cache derrière leurs femmes,
une marche contre le viol c'est pas une affaire d'homme?
Bravo aux hommes qui était présent , ils montrent au moins qu'il ne font pas des enfants pour les chiens.
Viol et pédophilie
Auteur : insoumis
Date : le 06 mai 2013 à 23h06
Chers Amis

Très heureux de la marche blanche a Casa, je pense que faute de moyen vous n'avez pas pu toucher d'autre villes,
cependant il ne faut pas lacher, l'Etat ne fera rien, seule les informations sur les sites sociaux peuvent faire bouger, c'est pk TANGER ET MARRAKECH aurait été complémentaire a cause des Touristes et cela l'Etat le craint, car heureusement il y a des touristes propre et digne de leur intérêt pour le Maroc.
Je voudrais bien rentré en relation avec une Association qui s'occupe de ce problème et essayer d'apporter une petite collaboration ici en France aussi minime soit elle.
svp CONTINUER a nous informer sur cette petite
WIAM ET VOS INVESTIGATIONS; et ce petit garcon violé qu'est il devenu a t'il été pris en charge , 2ans pour un viol sur enfant qu'elle honte pour la justice. j'espère que en prison ils vont tous le violer c'est ce qu'il mérite et encore il en trouvera peut être du plaisir ce porc .
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com