Menu

Société Publié

Viol de Wiam : Une marche blanche contre la pédophilie à Casablanca

Don Bigg, Nour Eddine Lakhmari, Aziz Bouderbala, Momo ... et d'autres participeront à la marche blanche contre la pédophilie organisée dimanche 5 mai, sur la Corniche de Casablanca. Organisée en réaction au viol de la petite Wiam à Sidi Kacem, elle veut interpeller toute la société marocaine.

Temps de lecture: 3'
DR

«L’histoire de Wiam, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase», explique Najat Anouar, présidente de l’Association Touche pas à mon enfant. Elle va participer, dimanche 5 mai, à la marche blanche organisée par un collectif d’artistes et de personnalités marocaines, sur la Corniche de Casablanca. Son départ est prévu à 10h, sur le parking proche du Megarama. «Nous savons tous que Wiam n'est pas la seule petite victime de ce type de crimes. Des centaines d'enfants, dont l'histoire n'est pas médiatisée, subissent régulièrement viols et violences dans un silence assourdissant, voire une indifférence qui ne peut qu'encourager la banalisation de tels actes. Ces crimes ne doivent plus se produire au Maroc», explique le collectif dans son communiqué de presse.

Le 20 avril, Wiam, 7 ans, est agressée par un père de famille à Sidi Kacem. Il la viole et la frappe près de 20 fois avec une faucille, manquant de lui faire perdre un œil. «J’avais partagé la vidéo de Wiam au début de l’affaire avec une vingtaine d’amis, via Facebook, par la suite certains se sont mobilisés pour la jeune fille. L’actrice Amal Essaqr, notamment, a organisé son hospitalisation dans une clinique de Casablanca. Chacun a fait ce qu’il a pu, puis Rachid Idrissi a lancé l’idée d’une marche blanche», raconte Ahmed Ghayat, président de l’association Marocains pluriels.

Le violeur réincarcéré

«L’objectif premier est de secouer la société dans son ensemble parce qu’en plus de la pédophilie, la montée de la violence au Maroc est inquiétante», estime Ahmed Ghayat. Selon la présidente de l’association Touche pas à mon enfant, «il y a beaucoup trop de sanction légère pour les pédophiles. Nous avons besoin de l’implication de l’Etat.» Le cas de Wiam est aussi emblématique pour cela : le violeur a d’abord été interné à l’hôpital psychiatrique Er-Razi de Salé. «En fait, il s’agit d’une procédure que l’association a qualifiée d’illégale et d’un moyen pour enterrer l’affaire et innocenter le criminel. Pour cette raison, outre la campagne médiatique menée par divers médias, l’association a protesté contre cette procédure. Une protestation qui a donné ses fruits puisque le mis en cause a été réinterrogé et mis en détention préventive à la prison Zaki à Salé», annonce, aujourd’hui, Nadia Adib, présidente de l’association Touche pas à mes enfants, via Facebook. (L'association est distincte, bien que son nom soit très proche de l'association Touche pas à MON enfant)

Récemment encore, le Tribunal de première instance d’Agadir a condamné un homme reconnu coupable de viol sur un enfant de 12 ans dans la mosquée de la ville de Dchira dont il assurait l’entretien, à seulement 2 ans de prison et 10 000 dirhams d’amende, a révélé, hier, l’association Touche pas à mon enfant.

Le mot pédophilie dans la loi

Pour lutter contre cette pénalisation légère des viols d’enfants, «le deuxième objectif de la marche blanche est d’obtenir la modification de l’article 486 du code pénal qui puni le viol et aggrave la peine pour les mineurs. Nous voulons criminaliser la pédophilie», explique Ahmed El Ghayat. «Les termes pédophile, tourisme sexuel ne sont pas présents dans les textes de lois, il faut tout changer et nommer les choses telles qu’elles sont. La nouvelle constitution doit être appliquée : le Maroc a ratifié plusieurs conventions internationales qui protège les droits de l’enfants», conclue Najat Anouar.

La manifestation relance ainsi le débat sur la pénalisation de la pédophilie qui avait déjà valu à la précédente ministre de la Famille et de la Solidarité, Nouzha Skalli, les embarrassantes questions des journalistes de France 24, en juin 2011. Interrogée sur les manques de la loi marocaine, elle avait jeté : «si c'est le mot pédophilie qui vous manque on peut l'ajouter, ce n’est pas ça qui va changer la situation.»

Wiam la gazelle
Auteur : insoumis
Date : le 18 mai 2013 à 12h00

Pk on a plus de nouvelle de cet enfant?????????
le changement
Auteur : FARID1433
Date : le 06 mai 2013 à 17h05
il faut voir les chose en face mon cher lecteur les adultes son libre de faire se quille veule de leur corps visa ou pas que voulais vous faire a part de donner votre avis je soutien votre penser sans problème votre analyse et juste concernant les personne adultes qui se rende au pays du golfe. l'état ne peu absolument rien faire ni au maroc ni l'algerie ni la tunisie l'adulte et libre de ces mouvement et de son corps malheureusement mais comme je vous les dèja dit je suis d'accord avec vos penser sans probleme question dérive pareille dans tout les pays de l'afrique du nord c pareille la justice exécute simplement les ordre et les applique il faudrait-il que le roi accepte le changement et applique une lois pour interdire le comportement inacceptable qui et la prostitution et la débauche il faut voire les chose comme telle question complicité de certain autorité sa se passe partout pareille mon cher amie simplement ces a nous d'étre derrière eux et de les dénoncer comme sa été le cas des gendarme de l'affaire wiam question hypocrisie je pense cella concerne les états musulmans plutot pas le peuple il faut voir et penser loin la seul chose que nous pouvant faire c de dénoncer la corruption et de manifester comme sa été fait la preuve le cannibale et en prison son la réaction du peuples l'affaire aurais été classer sans suite comme en dit la chipa voila pour votre repense je vous et bien compris et je partage votre opinion sans problème simplement il faut penser loin
Dernière modification le 06/05/2013 17:14
quelle hypocrisie
Auteur : coleredu59
Date : le 06 mai 2013 à 10h13
FAFA ,
dans ce cas , accuse l'état d'être laxiste et complice de ce qui se passe au maroc !!!!!!!!!!!!!!
il y a de quoi se poser des questions ?
arrêtons d'être hypocrite !!! l'état laisse faire afin d'éviter une explosion sociale !! elles subviennent au besoin de la famille !
Comment expliques tu que toutes celles qui obtiennent un visas pour le moyen orient et quittent le pays sans un diplôme en poche ? tu suppose qu'elles vont faire du tourismes ?
Comment peut on encore se poser la question sur la dérive du Maroc ??
En ce qui concerne la petite WIAM , nous pouvons l'expliquer du fait de se laisser aller a la dérive et qu'il n'y a plus d'interdit !!!!!!!!!! tout est permis car plus aucune moralité !
Le seul moyen d'endiguer le problème est de durcir les lois et de les appliquer sans état âme a ceux qui sont reconnus coupable sauf ceux qui ne jouissent pas de toutes leurs facultées mentales !
juste une question FAFA . PEUT ont supposer que toutes celles qui se prostituent étaient de petite WIAM ?
tfouuu
Auteur : islammuslimia
Date : le 05 mai 2013 à 17h28
inchallah il sera puni et cette jeune fille ira mieux
un pourriture ds la nature
Auteur : N❀URSBAH◕‿◕
Date : le 05 mai 2013 à 15h42
salam

ça me rend malade ce genre de type, il mérite pas la mort ce mec car il sera pas punit comme il faut, mais le mettre ds une prison ou il y a que des pervers comme ça, il subira tt les jours le pire qu'il n'a jamais vécu, à l'enfer qu'il pourrira inchaallah, la justice que fera t elle qu'il soit pauvre ou riche? on verra c pas le 1er et c pas le dernier
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com