En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 29/04/2013 à 15h40

Maroc : L’exclusion d’élèves voilées d’une école à Tanger fait le buzz... « pour rien »

C’est un incident peu commun qui s'est produit à Tanger il y'a plusieurs jours. Quatre élèves ont été interdites d'accès à leur école, car leur voile ne respectait pas les règles en vigeur dans l'établissement. L’incident a fait le buzz sur le net le week-end dernier. La direction estime cependant que tout ce «vacarme» médiatique était inutile, car il ne s'agit pas d'un problème de voile. 

DR

La semaine dernière, quatre élèves de l’institut Ibn Sina de Tanger sont arrivées à l’école vêtue chacune d’un voile long couvrant le buste et les bras. Or, dans les établissements scolaires au Maroc, le voile ne doit pas couvrir intégralement le tablier de l'élève. La direction leur a ainsi interdit l’accès à l'enceinte du collège pour cause de tenue incorrecte. 

L’affaire a été récupérée par les médias, créant le buzz sur le net. Dans un mini reportage, les jeunes filles se revendiquent d’être des «salafies». L’une d’elle, se dit libre de s’habiller comme elle le souhaite. Pendant six jours environ, elles n'ont pas pu assiter aux cours.

«Le problème ne nécessitait pas tout ce vacarme»

Nous avons contacté la direction de l'établissement en fin de matinée pour en savoir plus. «Le problème est résolu, les jeunes filles sont en classe», s’empresse de dire M. Mansouri, directeur de l’Institut Ibn Sina. En effet, depuis ce lundi matin, les jeunes filles ont repris les cours. D’après le directeur, l’incident qui s’est produit dans son école «ne nécessitait pas tout ce vacarme [médiatique, ndlr]. Tout ça pour rien», dit-il avec force.

M. Mansouri tient à clarifier un point : ses élèves «n’ont pas été exclues». De plus, il n’est pas question de voile, affirme-t-il, précisant que «le voile n’est pas interdit. Il faut juste le porter selon les règles en vigueur au sein de l’Institut». «Elles n’ont pas été admises à l’école parce qu’elles ne portaient pas le tablier. Une fois qu’elles ont accepté de remettre l’uniforme, elles ont été réadmises», explique le directeur.

Pas de mesures disciplinaires

Les choses sont donc rentrées dans l’ordre à l’institut Ibn Sina, si bien que les quatre élèves ne seront pas traduites au conseil de discipline pour leur comportement. «Pas du tout», renchérit le responsable de l’école, comme pour éviter d'attirer à nouveau l'attention de la presse. Pourtant, lorsqu’un acte de ce genre reste impuni, il peut parfois pousser d’autres élèves à afficher des comportements contraires aux règles.

 

10 commentaires
??????????????
Auteur : coleredu59
Date : le 30 avril 2013 à 11h58
Qu'est ce qui est le plus choquant : de voir une fille voilé ou une fille qui porte des êtements provoquants ?
je crois que ce directeur est le serviteur de la débauche !
Je me croirai en France !! ce genre d'histoire est arrivé dans un hotel ou une femme et ses enfants se sont vu refuser l'entrée parce qu'elle portait le hijab ! je crois que nous devons régir et ne pas laisser quelques brebis galeuses dicter de quelle manière nos femmes et enfants doivent s'habiller .
que ce directeur presente ses excuses et que le ministre de l'education national le vire . l'ecole est la base de l'éducation de nos enfants et a elle de protéger nos enfants de la decadence !
Non,mais allo quoi!
Auteur : asia01
Date : le 30 avril 2013 à 11h11
On s'en fiche de cette histoire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Quand on voit tous ces bourgeois marocains qui habitent ds les grandes villes et qui se font livrer des petites filles a peine puberes pour leur servir de "bonnes",et jamais personne pour en faire un vrai sujet!
Peut'etre que l'on devrait revenir a un islam plus radical,ca eviterai toutes les derives des "musulmans"!
Le maroc,un pays musulman?Je pleure ,quand j'entend tout ce qui se passe ds nos rues et derriere les lourdes portes d'acajou et de marbre!
L’exclusion d’élèves voilées
Auteur : infomania
Date : le 30 avril 2013 à 09h56
Désolé Yabiladi qui pour moi était un site "sur", là ??
n'allez pas croire que je suis "islamiste" ni pour "le voile"...
juste qu'il faut transmettre l'information comme "il faut". fidèlement. D'abord il ne s'agit pas d'école privée ni d'institut d'ailleurs, il s'agit d'un collège publique dans un quartier pauvre. les filles portaient les fameuses "tabliers" comme tout le monde a pu voir . pire que ça et comme tout le monde a pu voir sur une première vidéo il y avait d'autres élèves qui ne portaient pas "l'habillement règlementaire" et n'étaient pas interdit de l'école. les filles n'ont pas déclaré qu'elles étaient des "salafistes" mais plutôt reprochaient au Directeur de les traiter de "salafistes". Le Directeur, a mon sens, a très mal géré la situation. Et pour être claire il ne s'agit pas de voile. Monsieur le Directeur a voulut appliquer les "règles" abusivement. donc il a été mal adroit dans son agissement et en voulant justifier son geste il a empiré les choses ( je connais ce genre de Directeur autoritaires dans établissements publiques -c'est juste qu'il a mal choisi le moment . La presse a aussi mal traité le sujet entre
Pour ceux qui pleurnichent
Auteur : krimau10
Date : le 30 avril 2013 à 09h12
Il y a un code vestimentaire a respecter makayen la occidentalisatiom le orientalisation. La loi est valable pour tout le monde point. Le probleme de ses "bon musulman" c est qu ils veulent imposer leurs points de vue au detriment des autres. Cha3b lfoda!
Victimisation pour rien
Auteur : james68
Date : le 30 avril 2013 à 08h38
Personne ne leur a interdit de se couvrir , elles devaient juste respecter les règles imposées à toutes dans leur école, l'islam nous apprend aussi à vivre en communauté, elles se donc inscrites dans cette ecole en ayant accepté le reglement interieur qui explique les regles vestimentaires qui devaient convenir à leur pratique de lislam sinon elles seraient inscrites dans un autre établissement privé . décidément on commence à aller vers le comportement de certains juifs extrémistes qui quand on leur refuse quelque chose , accusent tout de suite leur opposant d'antisemite
Le Maroc est un pays musulman et tolérant pas salafiste et intégriste , il ne faut pas l'oublier
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com