Menu

Sport Publié

Football : Lembarki vs Moghreb de Tetouan, une affaire de gros sous

Alors qu’il n’a jamais enfilé le maillot du Moghreb de Tétouan, Bouchaib Lembarki a négocié son transfert vers Grenoble en tant que joueur du MAT. Explications.
Temps de lecture: 2'
Chaiba fait actuellement l’objet d’une grande polémique révélée par des journaux sportifs et le magazine Le Journal Hebdomadaire. Il s’agirait des détails de son transfert l’année dernière de son dernier club en date, El Arabi de Qatar, vers l’équipe de Grenoble où il évolue actuellement. Seul souci c’est que le club Français avait conclu le marché avec le Moghreb de Tétouan alors que Lembarki n’avait jusque là jamais enfilé la tenu des Tétouanais !

Alors qu’il était en fin de contrat avec le club qatarie, sa proximité avec le fils du président du club tétouani aurait permis le transfert vers Grenoble.

Selon une source proche du dossier, « Lembarki n’aurait jamais pu avoir les 340 000 euros si il avait négocié directement avec le club Français ». Ce qu’on nous a pas dit c’est que l’opération de transfert comme elle s’est faite, présente des avantages financiers tels que de ne pas avoir à payer des impôts à la fédération Française de football et d’avoir le virement directement au Maroc.

Les versions divergent

Selon d’autres sources, cette fois ci proche du joueur marocain, le montant correspondait au pré-contrat qui le liait avec le club Qatari et que Grenoble aurait opté pour le paiement par tanches ce qui fait que le joueur n’a pas pu bénéficier de la totalité de la somme du transfert !
Fini les recours diplomatiques. Bouchaib Lembarki veut faire valoir ses droits et il le fait entendre à travers les colonnes de la presse sportive pour dénoncer « une transaction louche » selon une source anonyme qui s’est confiée à l’hebdomadaire Le Journal. Ce qui vient renforcer cette hypothèse est que le nom de Bouchaib Lembarki ne figurait dans aucune feuille de match du Moghreb de Tétouan.

En réponse à Lembarki, Achraf Abroune a déclaré au quotidien d’information Assabah que le club Tétouanais avait bel et bien perçu les 340 000 euros mais qu’il les avait hélas dilapidés !
Lembarki face à ce flou total demande réparation et veut à tout prix reprendre son argent.

Le joueur qui fêtera bientôt ses 31 ans reste l’un des principaux piliers de la formation Grenobloise, à travers sa forte contribution à l'accession en première division de son équipe.

Epilogue ?

Aux dernières nouvelles, le MAT serait sur le point de s’acquitter du reste de sa dette envers l’international Marocain. Dur, dur d'avoir son argent.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com