En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 17/04/2013 à 15h00

Guerre au Mali : L’AFP s’attire les foudres du Polisario et de l’Algérie

Un article du correspondant de l’AFP au Mali évoquant la fuite de membres du Mujao et AQMI aux camps de Tindouf, a fait sortir l’Algérie et le Polisario de leurs gonds.

DR

Le Polisario est furieux contre l’AFP. Le lundi 15 avril, une dépêche du bureau de Bamako, Mali, de l’agence française annonçait, sur la base de déclarations d’un militaire africain ayant requis l'anonymat, que «de nombreux combattants du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) du nord du Mali sont retournés dans les camps de réfugiés sahraouis».

Aujourd’hui, la direction du Front s’est fendue d’un communiqué dans lequel elle qualifie la nouvelle de «fabrication permanente» de l’antenne de l’AFP au Mali visant à «déformer la lutte juste et noble du peuple sahraoui pour la liberté et l'indépendance et entacher la réputation de son unique et légitime représentant, le Front Polisario, qui commémore son 40ème anniversaire cette année». Et bien évidemment, «nie la rentrée d’aucun membre terroriste du nord du Mali» dans les camps de Tindouf. Le texte surenchérit que le Maroc est le responsable de «la création et le soutien des groupes terroristes, en particulier le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao)».

L’AFP irrite l’Algérie, également.

Sur ce dossier la réaction du Polisario est un peu tardive par rapport à celle des autorités algériennes. Dès le jour de la publication de la dépêche de l’AFP, le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, a réagi. Ne faisant pas dans la dentelle, il estime que le papier du correspondant de l’agence française au Mali est «une grossière entreprise de désinformation, puisque les relais régionaux d'instigation et de repli du Mujao sont bien connus de tous et ils ne se trouvent pas sur le territoire algérien».

Pour le diplomate «les développements consacrés au Polisario et au Sahara occidental sont truffés d'allégations mensongères et, bien entendu, pour la commodité de l'exercice, on les attribue à un militaire africain qui, fort opportunément, demande le couvert de l'anonymat».

Relations dangereuses entre le Polisario et les groupes au Mali

Ce n’est, d'ailleurs, pas la première fois que l’AFP évoque la présence de membres du Polisario au Nord du Mali. Octobre 2012, bien avant le début de l’opération militaire française, l’agence annonçait que «dans Tombouctou (Nord-Ouest) et de Gao (Nord-Est), des centaines de jihadistes, de nationalité soudanaise et d’origine sahraouie, sont arrivés en force en vue de se préparer à une attaque des forces maliennes et de leurs alliés».

RFI a également fait le même constat. La radio française a fait état de la présence à Gao d’islamistes «venus en renfort, des Tunisiens, des Egyptiens, mais également des combattants en provenance du territoire revendiqué par le Polisario, mouvement indépendantiste soutenu par l’Algérie».

Deux sources, effectivement, non-classées dans la catégorie de proches du Maroc, comme le sont le think tank Al-Arabia Institute for Studies, le Centre International pour les études contre le terrorisme (ICTS), relevant du Potomac Institute à Washington ou le think tank américain Atlantic Council. Les trois ont déjà publié des rapports sur la connexion entre le Polisario et AQMI et le Mujao.

8 commentaires
Les vrais terroristes sont pris la main dans le sacs.
Auteur : Le vrai de vrai
Date : le 18 avril 2013 à 16h24
Tous les armes en provenance de la Libye, de Zangapauvre et de Tindouf vers le Mali, sont passés à dos d'hommes, et en véhicules, par le territoire de Zangapauvre, et ceci pendant plusieurs mois de transports.

Malgré les nombreux témoignages et les preuves contre ces terroristes, ils continuent à nier les faits qu'on leur reprochent et qui sont évidents.

Zangapauvre et le Polizbel sont les premiers responsables du terrorisme dans la région du Sahel, des crimes commis au Mali à Tindouf et ailleurs et, des trafics de drogue et la contrebande qui se font en plein jour avec la complicité des autorités de Zangapauvre.
.
Dernière modification le 18/04/2013 16:24
Le pouvoir algérien a foutu le cancer en Afrique du Nord
Auteur : axis7
Date : le 18 avril 2013 à 16h10
le pouvoir algérien joue aux apprentis sorciers et ne maitrise rien. Resultat, il a foutu le cancer en Algérie et exporté son terrorisme vers le Mali et Tindouf. In Amenas demontre que ce pouvoir est depassé.
Sa tactique est "je fous la merde maximale" pour que je sois indispensable même en ne maitrisant pas grand chose.
Dernière modification le 18/04/2013 16:11
AFP attire les foudres
Auteur : Agrou
Date : le 18 avril 2013 à 14h55

Ce n'est pas la première fois que AFP arrive à ces conclusion .
Personne n'est aveugle ,en particulier à nos jour ou tout est filmé dans l'espace .
L'Algérie peut continuer à nier et à mentir comme toujours . Ils sont impliqués jusqu'au nez avec preuve à l'appuis .
Sans aller voir les filmes ; qui a intérêt dans le conflis au Mali ?
Boutaflica a tout fait pour avoir une base au nord du Mali et y créer un pseudo état comme il le fait avec son Polizbel . Et il veut utiliser ce Polizbel pour toutes les opérations Boutafikiane .
CE Boutaflika a commencé par enlever les diplomates Algériens ( les pauvres ) il y a peu de temps et ensuite venir faire son coup . Heureusement que F.Holland a très vite compris le jeu de Boutaflika et vous connaissez la suite .
Aujourd'hui Boutaflika est coincé à l'intérieur et à l'extérieur et il va commencer à détiurner l'opinion publiques par d'autres actes ( même terroriste dans son propre pays ) laches .
Vous allez voir avant la fin de 2013 . Il est obligé de passer à l'action avec n'importe quel prix .
Le peuple Alérien ne mérite pas ce genre de chef ;mais ils ne peuvent rien .
icjiadmia
Auteur : lotfizakaria
Date : le 18 avril 2013 à 08h38
l'implication de l'algérie? dans quoi? je sais en tant que marocain cela fait 50 ans que l'algérie est responsable de tous les problèmes du maroc......vous pouvez dire des sahraouis des polizbels si ca vous rends plus intelligent mais les réfugiés de tindouf qui ont fuit "la marche verte" sont des être humains comme vous et comme moi..
Pour le mali, nous on a une frontière avec eux , vous pas..chacun règle ces problèmes chez lui..tant que la maroc ne fait pas la paix avec nous, on veut pas de l'armée royale à nos coté ou à nos frontières, sauf aux votres...c'est une histoire de bon sens...on a copérer avec les tunisiens, on copère avec les lybiens, les maliens, les nigeriens, les mauritaniens , même avec les maréicains...pas avec vous...merah, comme el qaida, comme ben laden comme les saouediens qui ont commis le 11 septembre, les marocains de la gare d'atocha, les pakistanais du métro de londre et j'en passe sont tous en réalité algériens...ça vous va?
c'est plutot la decouverte d ela realite
Auteur : ichiadmia
Date : le 18 avril 2013 à 04h51
Ou sont -ils passes alors? ils sont pas au Maroc, car on n'accepte pas des terrorisstes sur notre territoire.
Pourquoi ils ont jamais attaques les interets francais ou marocains, on est plus intelligent qu'eux.
notre police est connu pour etre l'une des meilleurs au monde,...ils denouent les affaires les plus complexes en moins de 48h...les francais aussi sauf que la deriniere fois ils ont rates Merah, le franco-algerien qui a tue un franco-marocain des un pere juif et ses enfants.
Le Maroc a ete le premier pays qui a voulu intervenir militairement au Mali et l'Algerie a toutjours refuser,et un an apres, la france intervienne et on decouvre l'implication aussi bien algerienne que polizbel...pourquoi a votre avis l'algerie refusait une intervention militaire au Mali? et maintenant vous clamer la desinformation? allah in3al limayahcham
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com