Menu

Sport   Publié

Match RAJA-FAR : Des actes de vandalisme et une police aux abonnés absents

Les matchs RAJA-FAR connaissent très souvent des actes de hooliganisme. En 2011, un supporter du club casablancais avait été tué par des ultras des FAR.  Le match d’hier a connu des actes de vandalismes commis par les supporters. La police a brillé par son absence.

Temps de lecture: 2'
DR

L’affiche vedette de la 23ème journée de la Botola, opposant le Raja au FAR, s’est soldée par un partage des points, un but partout. Les militaires ont ouvert le score à la 45ème minute avant que les Rajaouis n’égalisent en fin de partie. Côté sport, c’est tout. Les actes de vandalismes perpétrés par les supporters des FAR ont bien relégué la rencontre aux seconds rangs. A la vielle du match, des Ultras R’batis de la faction «Black Army», cagoulés, menacent dans un enregistrement vidéo accompagné de quelques notes musicales copiées de films de guerre, le public du Raja. A bord d’une voiture, ils ont sillonné, la nuit, les avenues de Casablanca, se sont arrêtés devant quelques endroits et ont écrit des slogans hostiles au Raja.

Le jour du match, la police est aux abonnés absents

La vidéo de presque huit minutes n’augurait rien de bon. Les forces de l’ordre, concentrés sur les environs du stade Mohammed V ont laissé d’autres places de Casablanca, également importantes, à la merci des assauts des radicaux des FAR. A peine arrivés à la gare Casaport, commencent-ils alors à casser les vitres des voitures stationnés. Encouragés par l’absence d’un fort déploiement policier, ils récidivent à l’avenue Mohammed V. Là, ce sont les devantures des magasins et quelques voitures du tramway qui portent les stigmates du passage des ultras des FAR. Des passants et des travailleurs de ces boutiques ont été, également, roués de coups et victimes de vols de leurs téléphones portables et de sommes d’argents. Hier, un reportage diffusé par Al Oula lors du journal de 23 heures montrait les dégâts des actes de vandalisme commis par le public des FAR et donnait la parole aux propriétaires des magasins de l’avenue Mohammed V qui s'interrogeaient sur leur indemnisation.

L’Intérieur explique l’absence de la police

Dans un communiqué relayé par la MAP, le ministère de l’Intérieur estime qu’ «en dépit de toutes les précautions préventives et les mesures de sécurité dictées par les instructions du ministère de l'Intérieur, des actes de vandalisme et de destruction de biens publics et privés ont été perpétrés par des individus juste après leur arrivée à la gare ferroviaire à Casablanca, en provenance de Rabat». Une excuse pour justifier l’absence de la police à la gare Casaport et sur l’avenue Mohammed V.

Et pourtant, selon toujours le même texte du département de Mohand Laenser «des réunions de coordination ont été tenues, à cet effet, au niveau de la wilaya du Grand-Casablanca, sous la présidence du Wali de la région et en présence des services de sûreté concernés et des représentants de la protection civile, dans le but de dresser une ferme stratégie anticipative à même d'éviter tout ce qui pourrait attenter à l'ordre public».  Visiblement, ces réunions n’ont servi à rien.

Qu’encourent les 193 détenus

Depuis le 1er octobre 2011, le Maroc a une loi (09/09) contre les actes de vandalisme commis lors de rencontres sportives. Elle durcit les peines contre les casseurs. Sur le même principe, le code pénal dans son article 308 prévoit «un emprisonnement de 1 à 5 ans et d’une amende de 1.200 à 20.000 DH» contre toute personne impliquée dans des actes de vandalisme.  Alors que L’article 403 du code pénal promet aux «instigateurs et provocateurs des faits» entre 10 et 20 ans d’emprisonnement. En cas de préméditation, c’est la prison à vie.

Reportage de la chaîne El Oula faisant état des actes de vandalisme perpétrés par les hooligans

Supporter des FAR en possession d'armes blanches et d'acide

Vidéo des hooligans des FAR

Ce sont des voyous tout court !
Auteur : villeadorée
Date : le 15 avril 2013 à 12h29

Trop facile de se faire passer pour des hooligans des FAR ou fans, à casablanca en particulier , voir certaines villes, c ' est connu pour ce genre de phénomènes qui profitent des match de foot pour casser ,et nuire aux citoyens Marocains .
Ils se cachent derrière le soit disant fans , à vrais dire ils ne sont là que pour la nuisance ,y compris envers les FAR .

Ils faut les convoquer ,et leurs faire payer cher leurs actes débiles, et nuisibles pour le pays en général !

j 'ai déjà vu ce genre de parasites en action , ils n ' ont eu aucune éducation .
Ils faut les obliger à payer la casse ,et les dommages et intérêts pour les victimes .

D'accord... Berhoc... !!!!!
Auteur : Daït Aoua
Date : le 14 avril 2013 à 17h06
D'accord pour les cameras, mais alors il faut qu'elles soit
blindées..... !!!! :)
@Boufakrane
Auteur : berhoc
Date : le 14 avril 2013 à 00h14
Certains stades sont déjà dotés de caméras chez nous ! Par exemple à Marrakech les 80 caméras ont permis de repérer certains visages des arracheurs des 200 sièges (lors d'un évènement de hooliganisme) et d'avancer dans les enquêtes ! Des petites caméras discrètes avec un pouvoir de zoom important et puissent être inatteignables par les KHOROTOS existent ! Bon maintenant, mon idée est d'essayer les différentes options qui se présentent et évaluer par la suite, si c'est bon c'est bon si non réfléchir sur autre chose, le plus important pour moi c'est cette dynamique de réflexion !

Quant à l'associatif et son implication sollicité je suis d'accord avec toi !
Tfou!
Auteur : Avlee
Date : le 13 avril 2013 à 22h01
Dégoutée..
@ Berhoc.......
Auteur : Daït Aoua
Date : le 12 avril 2013 à 19h26
Certains points que tu décris sont faisables, d'autres malheureusement sont purement utopiques..... n'oublie pas que tu as affaire avec KHOROTOS.....RASSE-AL-KASSAH...

1) installer des cameras de surveillance je te garantie = 48 heures aprés, elles seraont completement saccagées, anéanties, ou même démontés.....

2) Accés aux mineurs non accompagnées... la faille est déjà trouvée depuis de belles lurettes, je m'explique car c'est du vécu.....

A 800 métres de l'accés du terrain, des gamins, des mineurs, des jeunes gens, f'accostent, et tu ne peux rien faire, ils te supplient AAFFAK-AL-HADJ, RABBI-Y-RAHMAK, te baise la maison, s'accroche à ton Djellaba, te supplie... Fais-moi passer pour ton fils, je veux voir le match, j'aime mon équipe, je suis encore étudiant, je ne peux me pays un ticket, ou on ne veut pas me laisser rentrer..... Tu sais rien faire... tu accepte, car H'CHOUMA, de lui refuser.....

Passer la grille de controle, ils cavalent comme des lapins, en te remerciant, ce qu'ils font aprés, tu ne sais rien....... !!!!!!

Pour la sensibilisation, les parents ont un rôle à jouer... oui.... aisi que les autres, mais à mon avis, l'acteur associatif ...... doit être lui aussi sur place, et c'est à lui que ça incombe un rôle important.......
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com