Menu

Politique Publié

Trafic de drogue : Le Maroc réclame la réouverture des frontières avec l'Algérie

Après quatre ans d’absence, les ministres de l’Intérieur du groupe 5+5 se sont rencontrés en Algérie. Depuis, le contexte international et régional a complétement changé. Le renforcement de la sécurité en Méditerranée n’est plus une priorité, c’est le Sahel qui est la majeure préoccupation. Une région où terrorisme et trafic de drogue vont de pair.

Temps de lecture: 2'
DR

Les ministres de l’Intérieur des pays de la Méditerranée occidentale se sont réunis, mardi, à Alger. Le Maroc était représenté par Mohand Laenser.  La lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel a accaparé une bonne partie des travaux  du groupe 5+5. Selon la Déclaration d’Alger, les représentants de l’Algérie, Mauritanie, Libye, Maroc et Tunisie ainsi que la France, Italie, Espagne, Malte et Portugal ont convenu d’intensifier la coopération en matière de sécurisation des frontières, et ce, à travers  les échanges d’expertises, d’expériences, d’informations, d’analyse et d’évaluation. Des cycles de formation spécialisée seront organisés pour les experts de la CIMO en vue de faciliter le transfert de technologies et la modernisation des systèmes de contrôle et de la sécurité des documents de voyage.

Le Maroc réclame la réouverture des frontières avec l’Algérie

A l’occasion de cette réunion consacrée au terrorisme et au trafic de drogue, le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser a saisi cette tribune internationale pour plaider en faveur de la réouverture  des frontières terrestres avec l’Algérie, fermées depuis 1994. Elle conduira nécessairement à une «meilleure coopération» dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. «Si le trafic de drogue est la cause qui justifie la fermeture des frontières, alors les frontières ne s’ouvriront jamais car il n’y a pas un seul pays au monde qui a réussi à éradiquer le trafic» a répondu le ministre aux questions des journalistes algériens sceptiques quant à l’engagement du Maroc à lutter contre ce fléau.

Se voulant plus persuasif, Laenser a tenu à rappeler «qu’en matière de lutte contre les stupéfiants, le Maroc est signataire de toutes les conventions internationales. Il suffit juste de lire les statistiques pour constater le niveau des saisies et la diminution de 70% des superficies cultivées. Avec mon confrère ministre de l’Intérieur d’Espagne, nous sommes revenus ce matin sur les moyens de lutte déployés. Pour ce qui est des frontières avec l’Algérie, il y a également des statistiques et des actions de coopération qui iront en se consolidant».

Sur ce point, les chiffres fournis par les autorités algériennes sont nettement en faveur du Maroc. «De 53 tonnes de résine de cannabis en 2011, les saisies ont dépassé 157 tonnes en 2012», souligne le quotidien Le Soir d’Algérie. La dernière réunion des ministres de l’Intérieur de la CIMO remonte à novembre 2009 à Venise en Italie.

En abordant ouvertement le dossier de la réouverture des frontières avec l'Algérie, Mohand Laenser a fait mieux que son collègue aux Affaires étrangères, Saâd Dine El Otmani qui avait passé sous silence ce sujet, lors de sa visite à Alger en janvier 2012.

------------------
Auteur : riad-al
Date : le 15 avril 2013 à 15h44
Beaucoup de marocains sont dignes mais ce sont eux qui ne peuvent pas s' exprimer librement car ils sont opprimés Le jour de la revolte viendra ou ils pourront briser leurs chaînes
@Hisko 12
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 15 avril 2013 à 15h17
Vous avez raison qu'il faut passer par un médecin pour prendre des médicaments, sauf que votre Karkoubi circule illégalement au Maroc grâce à vos traffiquants et on se demande si c'est un choix économique ou politique de la part de nos voisins de l'Est.

Vu que le Karkoubi a réussi sa mission avec la jeunesse et le peuple Algériens, peut-être qu'on est entrain de l'essayer avec la jeunesse Marocaine.

@riad-al : il vous faut 1200 ans d'histoire et de civilisation pour atteindre la maturité, c'est pour cela que les Marocains ne sont pas rancuniers avec les voisins de l'Est, la preuve, le bon accueil des Marocains pour leurs voisins et la bonne impression des Algériens après la visite du Maroc. Bref, Bouche de miel et coeur d'ange, contrairement à vous, comme dit le dicton Marocain : Ni beauté, ni venu tôt.
-----------------------
Auteur : riad-al
Date : le 15 avril 2013 à 13h42


Marokis jouez de la clarinette avec des trémolos d’altruisme .Les charmeurs de serpents et la flute c’est bon pour les blondinets de Jamaa el fna . En Algérie ,on connaît votre musique et son refrain ,par coeur .
un proverbe touareg résume très bien votre hypocrisie : Bouche de miel ,coeur de fiel !
"karkoubi"
Auteur : villeadorée
Date : le 15 avril 2013 à 12h40
Le"karkoubi" Algérien et la poudre de cafards vous connaissez aussi ? et bien oui tout le monde la connait
@Axis
Auteur : Hisko12
Date : le 11 avril 2013 à 21h29
Axis ou l'hôpital qui se fout de la charité.

Tu me rappelles quel pays est le plus grand producteur de drogue au monde? Dans quel pays des millions de gens vivent de ce business toléré par sa majetski?

Juste pour rappel, ce que tu appelles "karkoubi" s'appelle en fait des psychotropes et sont des médicaments. On ne vous apprend pas dans votre bled qu'il faut l'avis d'un médecin pour prendre un médicament?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate