Société Publié

Chômage en Arabie Saoudite : Les MRE irréguliers sous menace d’expulsion

Le roi Abdellah d'Arabie saoudite offre une amnistie temporaire aux travailleurs étrangers immigrés : il leur donne trois mois pour régulariser leur situation, avant d'entammer les arrestations et expulsions. Dans un contexte de chômage de masse, le royaume veut moins d'immigrés. Plusieurs dizaines de milliers de Marocains travaillent aujourd'hui dans le royaume et craignent d'être expulsés.

Temps de lecture: 3'
/DR Fahad Shadeed/Reuters, via Landov.

En Arabie Saoudite, la politique migratoire connaît les mêmes mécanismes qu’en Europe : avec le chômage, le royaume veut réduire l’immigration. Samedi 6 avril, le roi Abdellah a décidé de laisser 3 mois aux travailleurs étrangers pour régulariser leur situation, rapporte Reuters. En ligne de mire, les près de 8 millions d’étrangers, sur 27 millions d’habitants, qui vivent en Arabie Saoudite à la faveur de la rente pétrolière. Parmi eux, près de 60 000 Marocains, cette année, selon le Salon Maroc Property Expo, 28 000, en 2005, selon le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération.

Oum Hajjar est Marocaine. Esthéticienne, d’une trentaine d’année, elle a travaillé pendant 2 ans, à Jeddah, en Arabie Saoudite, avant de rencontré son mari égyptien, superviseur dans le secteur de la construction. Elle a cessé de travailler depuis deux semaines : «je ne veux pas qu’un policier me retire mes papiers», explique-t-elle.

Etrangers parrainés

Le couple a un permis de séjour mais leurs emplois ne respectent pas la règlementation. Selon la loi saoudienne, ils doivent être salariés de la société saoudienne qui les parraine, ils ne peuvent exercer comme travailleurs indépendants où être rémunérés par une société différente de leur parrain. Retournée au Maroc, un temps, la jeune femme n’a pu revenir en Arabie Saoudite, retrouver son mari, qu’en achetant un «parrainage» auprès d’un particulier. Officiellement, elle est employée de maison. Pour obtenir ce contrat, elle a dû payer une redevance de 15 000 riyals.

Depuis un mois, le gouvernement d’Arabie Saoudite, jusqu’ici très tolérant avec ce genre d’arrangement, a décidé d’être intransigeant et d’appliquer rigoureusement les lois passées pour favoriser l’embauche de Saoudiens au détriment des immigrés. Entrée en application en 2011, la «Nitaqat Law» oblige les entreprises du Royaume à recruter entre 5 et 30% de leurs employés parmi les Saoudiens. L’explosion démographique a été plus rapide que la croissance des revenus liés au pétrole. La croissance du pays est faible et engendre mécaniquement une augmentation du chômage.

La moitié de la population active au chômage

Officiellement, le taux de chômage atteint près de 10% de la population active, «mais certaines études affirment qu’il pourrait en réalité osciller autour de 25 % à 30 %», rappelle Olivier Arvisais, collaborateur de l’Observatoire sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (OMAN) de la Chaire Raoul-Dandurand à l’Université du Québec à Montréal, dans un article. S’ajoutent les femmes qui recherchent un emploi mais ne sont pas comptabilisées comme tel dans les statistiques officielles puisqu’elles n’ont théoriquement pas le droit de travailler. Au total, près de la moitié des Saoudiens serait au chômage, alors que le pays comptabilise 30% de travailleurs étrangers essentiellement venus d’Asie et des autres pays arabes.

Les bonnes relations entre le Maroc et l’Arabie Saoudite ne devraient pas être en mesure de protéger les émigrés marocains de la rigueur saoudienne. Le ministre délégué en charge de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, Abdellatif Maâzouz, s’est rendu dans le royaume, le 22 janvier. «Le ministre a fait part à son homologue saoudien, de sa volonté d'améliorer les conditions de travail et de séjour des membres la communauté marocaine résidant en Arabie Saoudite. Au cours des discussions, il a donc été proposé à M. Le ministre du travail saoudien, un cadre institutionnel régissant la coopération entre le Maroc et l'Arabie saoudite en matière d'immigration de main d'œuvre», indique le communiqué officiel du ministère des MRE suite à cette visite mais précise : «et cela conformément aux lois en vigueur dans ce pays», or c’est bien ce dont il s’agit. Les Marocains, comme les autres immigrés, ont trois mois pour s’y conformer.

encore !
Auteur : abdo447
Date : le 10 avril 2013 à 10h35
Des sources yéménites ont affirmé que les forces saoudiennes ont chassé les habitants de cinq villages yéménites et ont détruit leurs maisons, situées à la frontière des deux pays, afin de construire un mur de séparation entre le Yémen et le royaume saoudien.

« L’Arabie Saoudite construit un grand mur qui la sépare du Yémen, provoquant l’expulsion de plusieurs habitants yéménites et saoudiens », ont dit ces sources.Et les sources d’ajouter : « Ce mur séparera la plupart des familles habitant dans la circonscription de Saada ».

Par ailleurs, des sources yéménites informées ont révélé que Ryad facilite l’entrée de centaines d’Africains extrémistes au Yémen pour joindre les groupes salafistes qui combattent les houthistes dans la circonscription de Saada, afin d’alimenter une guerre civile dans le pays.Près de 1300 Somaliens sont entrainés par l’Arabie Saoudite dans des camps spéciaux et ils sont ensuite répartis sur les fronts de combats à Ktaf et Ahem contre les houthistes, ont confirmé ces sources, qui possèdent des vidéos sur l’arrivée des Somaliens et d’autres étrangers au pays.
bientot...
Auteur : baker67
Date : le 09 avril 2013 à 17h54
bientot ils vont revendre leurs robinet et douchette en or car + d argent qui rentre et sinon qui les expulsent du maroc quand il viennent dans les Hotel de luxe et choisissent des fille de joie sur catalogue?
:) abdo
Auteur : ElChamali
Date : le 09 avril 2013 à 13h15
Excellente remarque
Dernière modification le 09/04/2013 13:16
les al saoud
Auteur : tayron 91
Date : le 09 avril 2013 à 12h01
Quand je pense a ces bédouins et leur hypocrisie quand ils viennent en Europe dépenser en moyenne 20000 Euros par jours en alcool,filles de joies ,casinos etc et là nous découvrons que la plupart sont au chômage et n'ont aucun métier en main et pour faire simple ne savent rien faire d'autre que dépenser et s'engraisser. Il n'y a que les arabes qui ne savent pas gérer un pays riche en pétrodollars . De toute façon que vont faire les saoudiens quand les immigrés auront quitter le pays ? Car ce sont ces même immigrés qui le font tourner ...
Ou êtes -vous ?!
Auteur : abdo447
Date : le 08 avril 2013 à 18h29
Maintenant que l'Arabie saoudite va s'attaquer au dossier des immigrés ( surtout les sans-papiers) qui seront expulsés d'Arabie vers leur pays d'origine je serai Curieux à la réaction des Donneurs de Leçons et les Droit-de-lhommistes qui n'hésitent pas a taxer l'Europe occidentale de racisme dans pareil cas !!!

Qu'en pensent l'islam et les islamistes de l'expulsion d'immigrés Musulmans de la Terre d'Islam ????
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com