Menu

Economie Publié

Accord agricole Maroc-UE : Front commun des producteurs espagnols et français

Les producteurs espagnols et français de fraises ont repris la hache de guerre contre le Maroc et l’Union européenne concernant l’accord agricole liant ces deux derniers. Ledit accord qui octroie de concessions au Maroc, en matière d’exportations de fruits et légumes, a une nouvelle fois été rejeté.
Temps de lecture: 2'
DR
Le groupe de contact hispano-français de fraises, composé de producteurs et de représentants des gouvernements des deux pays, a tenu le mercredi, une réunion à Huelva (sud de l’Espagne). Les discussions ont porté sur les négociations commerciales entre l’UE et des pays tiers, particulièrement les nouvelles concessions accordées récemment au Maroc. Le nouvel accord agricole Maroc-UE prévoit en effet, l’augmentation de quotas pour six fruits et légumes.

Hormis les augmentations de quotas, la période d’exportation de 4 600 tonnes de fraises sans droit de douane, ne plait pas également au groupe de contact. Cette période correspond en effet, à un pic de production aussi bien en Espagne qu’en France. En outre, ces appels au rejet de l’accord s’intensifient car la région de Huelva, principale productrice de la fraise espagnole, connait l’une de ses pires campagnes. Après un début de sécheresse, les pluies auraient détruit plus de 40% de la récolte. Par contre, en France, on s’attend à une campagne régulière.

Pour le directeur général de la Fédération espagnole des associations de producteurs-exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes, (FEPEX), Jose Maria Pozancos, " les négociations de l’Union ont franchi une ligne rouge". De nombreux producteurs sont désavantagés par les termes de l’accord, a-t-il ajouté.

La réunion a eu lieu avant l’ouverture mercredi, de la VIIIe édition (24 au 26 février) de la Foire des agrumes et de la fraise de Huelva (Expocitfresa) au parc des expositions de la ville de Cartaya. Une cinquantaine d’entreprises de toute l’Espagne, de l'Europe et la côte du sud-ouest des États-Unis, y prennent part. La ministre andalouse de l'Agriculture et des pêches, Clara Aguilera, a profité de l’occasion pour déclarer que le gouvernement autonome d’Andalousie lancera bientôt, une campagne intensive de promotion de l'image de la fraise de Huelva.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com