Menu

Politique Publié

Espagne : Rendre Sebta et Mélilia au Maroc pour sortir de la crise

50 ans après la fin du phénomène de colonisation généralisée, les cartes du jeu géopolitique mondial sont redistribuées et nombreux sont les découpages géographiques sources de conflits sanglants à travers le globe. 

Temps de lecture: 2'
DR

Il n’est pas question ici de tomber dans la lamentation perpétuelle et la pleurnicherie postcoloniale source des pires (cf. France- Afrique). Il est plutôt question d’éveiller les consciences sur le fait que les frontières des nations n’obéissent en rien aux découpages artificiels hérités de l’ère coloniale mais plutôt au sentiment d’appartenance à une nation, à un peuple vivant sur un même espace territorial intégral. […]

Au-delà de l’éternel conflit monopolisant les troupes au sud du Sahara, il existe nombre d’îlots encore occupés à l’heure actuelle par l’Espagne au large des côtes marocaines. La conscience de l’appartenance de ces terres au Royaume n’a été généralisée qu’à la suite de l’incident de l’îlot de Leila opposant le Maroc à l’Espagne en 2002.

 Un conflit préjudiciable pour un pays en crise

L’Espagne, pays lourdement endetté, continue à mobiliser des fonds publics pour entretenir des colonies. […] En effet, le peuple espagnol est accablé par un chômage de masse, une conjoncture économique défavorable, un étranglement financier sans précédent … Et le gouvernement espagnol continue à maintenir un budget pour entretenir les terres d’autrui. Il nous suffit de regarder les indignés, les jeunes poussés dans la rue par un chômage dépassant la barre des 20% pour comprendre que l’entretien de cet héritage colonial espagnol ne relève pas d’une bonne gouvernance.

L’entretien de ces enclaves coloniales pèse sur le budget même si les hauts responsables espagnols ne cessent de le nier. Ces enclaves font l’objet d’une surveillance constante de la part de la Guardia Civil et de la patrouille maritime. Le maintien de ces troupes sur place, joint aux frais d’entretien des casernes et du budget des villes de Ceuta et Melilla, constituent un poids mort à l’échelle du budget de fonctionnement du gouvernement espagnol.

Seul un lien filial développé avec ces enclaves justifie aux yeux de quelques nostalgiques le maintien d’un budget militaire pour ces territoires. La restitution de ces territoires demeure aujourd'hui la seule solution viable pour une sortie de crise permettant ainsi, aux deux parties (Espagne et Maroc) de mettre fin à une situation anachronique source de tensions diplomatiques certaines.

En effet, les incidents de l’îlot de Leila et de la presqu’île de Velez de la Gomera ont conduit les gouvernements des deux pays à une situation de tension lorsque respectivement des militaires et des militants marocains ont tenté d'occuper l’île en signe de protestation.

[…] Actuellement, le Maroc et l'Espagne ont su mettre en veille certains de leurs différents de manière à améliorer leurs relations économiques dans un contexte de crise qui n'épargne personne. La volonté du Royaume ibérique étant, à terme, de devenir le premier partenaire économique du Maroc, devant le France, à l'horizon 2030. Il est donc nécessaire d'intensifier les échanges et les partenariats stratégiques en vue d'optimiser les relations économiques entre les deux pays.

Cette relation ne se limite pas à l’économique. En effet, le Maroc est un partenaire incontournable de l’Espagne dans la régulation des flux migratoires et dans le domaine sécuritaire. Ainsi, une sortie de crise serait providentielle pour les deux pays qui partagent nombre d’intérêts communs.

Cette sortie de crise passe par la restitution des îlots occupés par l’Espagne. L’impératif du contexte international ne laisse plus aujourd'hui aux deux nations d'autre choix que la collaboration et l’intensification de leurs relations diplomatiques.

Lire ici l'analyse intégrale

Visiter le site de l'auteur: http://www.cmais-strat.com

Tribune

Compagnie Méditerranéenne d’Analyse et d’Intelligence S
Compagnie Méditerranéenne d’Analyse et d’Intelligence Stratégique
frein a l'immigration
Auteur : piotr Moha
Date : le 20 septembre 2014 à 10h05
pour freiner l'immigration Clandestine qui ne cessera jamais , devenu un drame de l'humanité a mon avis l'Espagne doit rendre ces villes au Maroc
Les intérêts économiques justifient les velléités colonialistes?
Auteur : AnasGome
Date : le 27 mars 2013 à 17h53
En effet, la question des ZEE est une composante essentielle à la compréhension de ce conflit. La propriété de ces annexes territoriales permet non seulement l’extension de la souveraineté à des fins sécuritaires mais aussi l’extension des zones d’offshoring pour la pêche et la prospection pétrolière. La question est de savoir si les intérêts économiques justifient les velléités colonialistes et expansionnistes sachant que ce sont ces raisons qui conditionnaient le colonialisme occidental au cours du XXème siècle ? Je ne le pense pas.
Reprenons le dossier en main
Auteur : AnasGome
Date : le 25 mars 2013 à 19h29
@ keoutkoeut : Lai3tik se7a a khay , le Maroc a été amputé de ses terres tout au long du siècle passé. Il est temps de reprendre ce dossier en main.
ne pas les maudire- les pauvres
Auteur : martina7
Date : le 24 mars 2013 à 13h58
je comprends, keoutkoeut, votre combat.
En même temps, j'ai autant de respect pour les deux pays, alors une malédiction sur les Espagnols me peine beaucoup.
Lorsque j'étais enfant, le plus beau rêve c'était d'abolir les frontières. Après une vie de travail, on a enterré bien des rêves, et celui-là avec !
En tant que Française, j'ai de quoi ... ne pas être fière vraiment. Je n'ai jamais aimé l'histoire de France, et il n'est pas un jour où je n'apprenne que la France est encore allée guerroyer ici ou là. Ainsi avec le Cinco de Mayo mexicain - ah bon, la France a attaqué là aussi ? Ici même où je vis (comunidad valenciana), les résistants espagnols ont dû chasser les troupes françaises (Napoléon, toujours lui). Je regarde un site sur la Suisse et apprends que la France était allée agresser jusqu'à Berne !
Je ne suis pas fière non plus qu'aujourd'hui,quasiment sur un ordre simple de BHL, notre "Sinistre" des affaires étrangères (gauche et droite confondues), et vizir à la place du vizir, on aille attaquer ... au choix, la Serbie, la Libye, la Syrie... Savez-vous d'ailleurs que ce BHL a été nommé colonel (d'opérette, bien sûr) par Sarkozy, juste avant la fin du mandat UMP ? Quelle injure aux vrais soldats... Car c'est un homme qui protège les siens et les intérêts des riches, et, sous couvert d' "humanitaire", envoie nos enfants à nous, à la guerre - lui, d'ailleurs, est caricaturé par les médias avec un stylo Dupont géant en bandoulière en lieu et place d'un Famas, c'est vous dire !
Il faut bien distinguer les peuples de leurs dirigeants. Les Espagnols ne sont pas plus Rajoy que je ne me sens Sarkozy ou Hollande !
Ils sortiront de la crise si tant est qu'il y a une sortie de crise, bien avant et en meilleure posture que les Français. Ils souffrent énormément, mais ils n'ont pas cette dette "sociale" qui grève - à 60%!!! - le budget français, et notamment ces terribles allocations familiales et autres prestations sociales, qui font qu'en France la fabrique à nouveaux chômeurs n'est pas près de s'arrêter ... Ils ne financent pas comme des salariées les mères pondeuses, et 8, et 10, et 12 enfants (il n'y a plus qu'en France, que l'on voit ça !) ... Ce qui contrairement aux prétentions statistiques de l'iNSEE est tout sauf une bonne nouvelle, et qu'on aurait dû freiner voire arrêter depuis longtemps (c'est un ami chinois qui me disait en 99 : "vous marchez sur la tête, versez des allocs jusqu'à 3 enfants, et au-delà, sanction, gel ou suppression" ! Combien il avait raison, les Français ne vont pas tarder à le voir).
Le Maroc et l'Espagne ont bien des intérêts à une coopération renforcée, et, que ces petits litiges se règlent ou non, ce sont deux peuples courageux de part et d'autre de la Méditerranée. Ces enclaves peuvent y contribuer. Tout comme ...je parlais de Gibraltar, c'est à la fois une verrue et... un atout ! 2% de taux de chômage, ça donne envie de peaufiner son CV en anglais, non ?
Enfin, encore une fois, je vous comprends mais j'espère que vous acceptez de voir aussi les aspects positifs.
D'ailleurs j'ai regardé à la TV un reportage sur une famille espagnole vivant à Asilah, pour le coup donc en territoire 100% marocain, ils étaient très respectueux de leur environnement, parlaient l'arabe, et se pliaient de bonne grâce aux coutumes locales. Je vous avoue que j'ai regretté à ce moment-là que l'on ne puisse pas en dire autant, de nombre de Français vivant au Maroc, et qui devraient prendre exemple ! Cordialement.
Que l'Espagne crève
Auteur : keoutkoeut
Date : le 24 mars 2013 à 13h18
Sebta et Mélilia font partie des terres spoliées au Maroc et qui devront revenir un jour. Je t'invite également à voir la carte du Maroc au début du 20ème siècle et sa carte Maintenant. Sa superficie a diminué de presque 75% à cause de la France coloniale qui a amputé la Mauritanie, l'actuel ouest algérien et le sahara avec le Mati. l'Espagne quant à elle, a foutu la merde au sahara.

Je veux même pas remonter à la période maudite de la reconquesta espagnole qui a vu Sebta, Mélilia, d'autres iles et les îles canaries occupées.

Donc au final, nous avons perdu en quelques siècles 3 ou 4 fois notre territoire actuel.

Pour moi une nation qui accepte de se faire traiter ainsi ne mérite pas le respect et mérite par contre le mépris du monde.

Le but n'est pas de se battre avec l’Espagne. Le but est d'asphyxier ces colonies économiquement, se fortifier dans le temps et surtout garder les yeux ouverts face à nos ennemies. Le temps viendra par la suite où le Maroc sera en position de force pour imposer à l'Espagne de lui rendre ses terres.

Et dernière chose, le Maroc doit penser solo et emmerde Jabal Tarik et cette pauvre Espagne qui doit avoir quelque chose en retour pour lâcher Sebta et Melilia. On l'EMMERDE. L'Espage soit s'estimer heureuse que la dernière crise ne l'a pas bien abîmée. Je pris Dieu pour anéantir ce pays et lui envoyer une autre crise qui pousserai ce pays merdique à la faillite.

Dernière modification le 24/03/2013 13:20
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate