Menu

Article

Maroc/Sénégal : Les médias marocains vivent-ils dans le monde des Bisounours ?

Depuis vendredi dernier, date d’arrivée du roi Mohamed VI au Sénégal, les Marocains ont eu droit, tout le week-end passé, à des articles et des images rappelant le caractère exceptionnel des relations entre les deux pays. Sans oublier les reportages de Sénégalais, vivant en toute insouciance dans la société marocaine. Pourtant, certains Sénégalais vivant au Maroc ne se sont pas reconnus dans ces images, leur vie n'étant pas aussi rose.

Publié
DR
Temps de lecture: 3'

«Les relations entre le Maroc et le Sénégal sont très étroites», «deux pays frères», «excellence des relations entre les deux pays», ou «les relations se portent à merveille et promises à un avenir radieux», ce sont là quelques phrases citées dans les chaînes de télévision et médias marocains auxquelles les Marocains ont eu droit tout le week-end passé, à l’occasion de la visite du roi Mohamed VI au Sénégal, première étape d’une tournée africaine débutée vendredi 15 mars. En plus de ces phrases sorties tout droit du monde des Bisounours, des reportages sur des Sénégalais parfaitement intégrés au Maroc, comme des journalistes ou des étudiants, ont été également diffusés, pour rappeler le caractère exceptionnel des relations des deux pays.

Deux pays frères ?

Néanmoins, aucun média marocain n’a parlé de l’autre revers de la médaille, hélas moins rose, de certains Sénégalais, rencontrant au quotidien des difficultés pour s’intégrer dans la société marocaine. C’est le cas d’Aminatou, cuisinière sénégalaise vivant actuellement dans le quartier Hay Nahda à Rabat depuis près de 5 ans. «Si le Maroc et le Sénégal sont deux pays frères, pourquoi nous donne-t-on tant de fil à retordre pour renouveler notre carte de séjour tous les ans au Maroc?» s’interroge-t-elle de manière ironique. «A chaque fois que je vais renouveler mes papiers, on me dit systématiquement qu’il manque un papier. Quand je reviens plus tard avec le papier demandé, on me dit qu’il faut un certificat médical, ça n’en finit pas !» lance-t-elle. « Sans nos papiers, on est rien dans ce pays. Car si on n’a pas de papiers, on n’a pas le droit au logement et on n’a pas le droit de travailler. J’ai parfois l’impression qu’on [les autorités marocaines] cherche à nous pousser dans l’illégalité pour être ensuite expulsés à la frontière mauritanienne. Je trouve cela assez sadique de procéder ainsi», déplore-t-elle. Compte tenu du caractère dit «exceptionnel» des deux pays, Aminatou souhaiterait que les Sénégalais aient un statut particulier, comme par exemple avoir une carte de séjour avec une plus longue durée.

Pub gratuite

«Les images que nous avons vu ces derniers jours ne sont que de la publicité gratuite pour les relations des deux pays. Des images qui ne reflètent en rien la réalité de vie des Sénégalais et subsahariens dans le pays», lâche de son côté Marcel Amiyéto, secrétaire général de l’Organisation Démocratique des Travailleurs immigrés au Maroc. «Bien sûr, tout n’est pas mauvais ! Lorsqu’on voit des journalistes sénégalais travailler dans la presse écrite ou radio, on ne peut que saluer leur ascension. Mais on doit aller plus loin et dénoncer aussi les difficultés administratives qu’ils rencontrent, les problèmes de discrimination vécus dans le bus ou dans la rue, que je mettrai sur le compte de quelques ignorants, des discriminations à l’emploi, au logement, certains propriétaires refusent de signer un bail à certains Sénégalais», ajoute-t-il.

Marcel Amiyéto demande à ce que les Sénégalais vivant au Maroc aient les mêmes conditions de vie que les Marocains au Sénégal, ces derniers n’ayant pas à faire face à autant de problèmes. D’ailleurs, certains Marocains vivant au Sénégal sont conscients de cette différence de traitement et dénoncent régulièrement les difficultés de vie des Sénégalais au Maroc. C’est le cas du Conseil des Marocains résidents au Sénégal. «Cette association a adressé un mémorandum, dans lequel j’ai été consulté, au Président sénégalais Macky Sall et au roi Mohamed VI pour parler de la réalité de vie des Sénégalais au Maroc et de leurs difficultés», explique-t-il. Cependant, le contenu du document a-t-il été au coeur d'une discussion entre les deux chefs de l’état ? Marcel Amiyéto ne peut nous répondre. Il ne sait pas. De son côté, le souverain quitte aujourd’hui le Sénégal, pour s’envoler vers la Côte d’Ivoire, deuxième étape de sa tournée africaine.

le marocain ne plie pas,mais il fait plier
Auteur : sarafansud
Date : le 19 mars 2013 à 19h59
@ tayron 91
LIAMIN ZEROUAL président de la république algérienne
s'est couché défroqué et a plat ventre devant la france et l'angleterre en 1992.ces deux états lui ont signifié l'arrêt illico des élections législatives.car le succés du fis de abbassi madani leur a fait peur.
il s'en est suivit un coup d'etat de l'armée qui empêche la tenue du deuxieme tour des éléctions.puis l'assassinat de MOHAMED BOUDIAF .
les algeriens qui s'aiment entre eux ,vont faire( de 1992 a aujourd'hui )plus de 200 000 morts.
je sais bien que la jalousie d'un maroc prospére et fraternel t'agace et t'énérve .mais un peu de retenue.
si la jalousie devrait tuer,il y a belle lurette que tu ne serais plus de ce monde.


Dernière modification le 19/03/2013 20:01
article de bisounours
Auteur : tayron 91
Date : le 18 mars 2013 à 20h39
Les Marocains sont déjà raciste entre eux ,les arabes et les berbères ,et aussi le gouvernement marocain est raciste envers les mre alors comment demander de traiter d'égal a égal des pauvres sénégalais qui sont en situation régulière et qui travaillent et paye des impôts au makhzen ? Par contre le Marocain du bled se couche devant l'occidental et le respecte et c'est cette attitude qu'il faut changer et traiter tout le monde d'égal a égal mais bon sinon on revient dans le monde des bisounours...
sensibilisons le zawali
Auteur : schwarzkopf
Date : le 18 mars 2013 à 18h29
quand le marocain lambda de la rue dépassera la vue raciste de l´africain dans son subconscient,on pourra alors prendre conscience de notre africanité et notre fraternité.

il faut promouvoir plus et sensibiliser les marocains sur leurs vrais frêres et amis,qui sont les africains subsahariens et spécialement sénegalais
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com