Menu

Santé Publié

Insomnie, ou quand dormir devient un exploit !

L’insomnie est le trouble du sommeil le plus fréquent. Plus de 70% des personnes dans le monde ont déjà souffert d’insomnie, au moins une fois dans leur vie. Cela peut être un ennui passager qui disparait au bout de quelques jours, mais le mal peut s’installer plus longtemps, affectant la vie et le moral. Alors, qu’est ce que l’insomnie ? Surtout, comment s’en débarrasser ?

 

 

Temps de lecture: 3'
DR

En moyenne, nous avons besoin de 6 à 9 heures de sommeil par nuit. Cela dépend de beaucoup de critères différents ; on peut être gros ou petit dormeur. Cela dépend aussi de la fatigue physique et psychique. Dans certains cas, tomber dans les bras de Morphée devient difficile. Si vous ratez une nuit de temps en temps, une deux fois par mois, vous n’êtes pas victime d’insomnie. Vous avez peut être simplement abusé du café, ou vous avez quelque chose qui vous préoccupe. Si vous n’arrivez pas à dormir plus de trois fois par semaine et pendant plus de trois mois, c’est une insomnie chronique.

Il parait que les ladies sont plus concernées par ce mal. Pas parce que l’on réfléchit plus aux soucis du quotidien que ces messieurs, du moins pas seulement. Nos hormones y sont aussi pour beaucoup. Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont évalué l’impact des hormones féminines sur celles du sommeil. Résultat : nous avons beaucoup de mal à dormir pendant la période d’ovulation. Cela s’aggrave juste avant la ménopause à cause des hormones, mais aussi à cause des bouffées de chaleur, de la dépression et de l’anxiété liés à cette période. La grossesse peut aussi entrainer une insomnie, mais cela dépend de chaque ladie. En règle générale, le premier trimestre est une phase où l’on dort bien et beaucoup. Au deuxième semestre, l’énergie revient. Au 3e, bonjour l’insomnie !

D’autres facteurs peuvent entrer en jeu, le stress est l’une des causes les plus fréquentes contre l’insomnie. Vous me direz, ladies, que tout le monde a sa part de stress, mais (heureusement), tout le monde n’est pas insomniaque. Explication : certaines personnes accordent plus d’importance aux problèmes que d’autres. Ces personnes n’arrivent pas à gérer leur stress ou revivent leur journée, dans leur tête, une fois dans leur lit. Ces stressés auront du mal à dormir, contrairement aux dépressifs qui souffriront d’une autre forme d’insomnie : ils dormiront facilement et bien, mais se réveilleront vers 3h ou 4h, sans pouvoir retomber dans les bras de Morphée. Les causes et les formes diffèrent, mais l’insomnie peut impacter une vie.

Que faire ?

Avant que cela ne devienne un véritable enfer, il faut prendre en main le problème. Cela peut devenir très vite un cercle vicieux. On dort mal, on use et abuse du café pour garder toutes ses capacités au boulot, on stresse à l’idée de passer une autre nuit sans sommeil, et cela finit par arriver.

Si vous avez du mal à dormir, peut être que vous ratez simplement votre train du sommeil. Le sommeil est organisé en cycles d’environ une heure. Si vous résistez, parce que vous voulez finir un épisode de votre série préférée ou boucler un dossier, vous pourrez rater votre tour. Il faut trouver la bonne température pour tomber dans les bras de Morphée. Ne prenez surtout pas de bain chaud et ne surchauffez pas la pièce. Il faut seulement essayer d’avoir les pieds au chaud. Règle absolue : Il faut diner léger. Une digestion difficile peut déranger. Il ne s’agit pas non plus de dormir l’estomac vide, vous ne pourrez pas dormir non plus. Dinez le plus tôt et le plus léger possible, et pensez aussi aux infusions ou au lait chaud pour vous calmer.

Les spécialistes du sommeil recommandent aussi de bannir tous les écrans de la chambre. Les couleurs et les sons des ordinateurs, télévisions ou tablettes excitent le cerveau et, lui, ne s’éteint pas avec un bouton. Essayez aussi de ne pas travailler, ni de manger dans votre chambre à coucher. Elle doit rester un endroit pour le repos.

Il faut d’abord comprendre les raisons du problème avant d’y remédier. Si vous avez du mal à dormir, évitez tous les excitants, comme le thé et le café, dès le début de l’après midi. Oubliez les activités trop intellectuelles juste avant d’aller au lit. Respirez calmement et faites le vide dans votre tête. Si vous dormez mal, il suffit de vous remettre en phase. Couchez-vous et levez-vous tous les jours à la même heure, y compris les week-ends. Evitez les grasses matinées et les siestes trop longues.

N’hésitez pas à consulter si ces astuces ne marchent pas. Pour finir ladies, n’oubliez pas qu’un manque de sommeil au volant est aussi dangereux qu’un abus d’alcool !

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com