Menu

Environnement Publié

Maroc : La Fondation Brigitte Bardot dénonce la mise à mort des chiens dangereux

La Fondation Brigitte Bardot ne se préoccupe pas seulement de l’avenir des bébés phoques ou des deux éléphants risquant de se faire piquer en France, mais également du sort des chiens au Maroc. Elle réclame une révision de la loi sur les chiens dangereux actuellement examinée au Parlement marocain.

Temps de lecture: 3'
(ph. Tel Quel)

La Fondation Brigitte Bardot s’inquiète du sort des chiens marocains dits dangereux, dans un communiqué, le 18 février. Elle se joint aux associations marocaines de la protection des animaux pour demander la révision de la loi 56-12, actuellement examinée et bientôt votée au Parlement marocain. Une loi qui prévoit l’abattage des chiens dangereux.

Aucune concertation avec les spécialistes canins

L’association déplore qu’aucune concertation n’ait été menée avec les professionnels du domaine, comprenant associations, vétérinaires ou encore éducateurs canins pour l’élaboration de la loi. «Cette loi concerne non seulement une catégorie de chiens taxés de dangereux par rapport à des critères physiques et non de vécus ou d’éducation, sans preuve apportée d’antécédents de morsures ou d’agressivité», dénonce la Fondation.

«Mais elle traite aussi de tous les chiens, du plus petit au plus gros, avec une vision peu réaliste des applications concrètes d’une telle loi», poursuit-elle. La Fondation craint que les propriétaires de chiens dangereux qui en prennent soin, finissent, de peur de se les voir confisquer et tuer, par les abandonner dans la rue et que ces chiens deviennent agressifs, à partir de là.

Attaques de chiens dangereux

De son côté, si le gouvernement tient à cette loi, c’est pour assurer la sécurité des Marocains contre les chiens errants. Elle vise également à éradiquer du pays certaines races de chiens, parmi lesquelles le pitbull, rappelle l’AFP. Un projet de loi pour éviter les attaques de ces chiens. En 2008, une petite fille, en train de jouer dans la rue, a été attaquée par un pitbull. En janvier dernier, l’Economiste rappelait que 50 000 morsures de chiens sont dénombrées chaque année au Maroc et que les décès dus à la rage canine se sont multipliés.

«Ce ne sont pas les chiens qui sont dangereux mais bien leurs maîtres qui leur apprennent à devenir agressifs. Ce sont eux qui font souffrir les animaux !», lâche Hanane Abdelmouttalib, présidente et fondatrice de l’association «Hanane pour la protection des animaux et de l’environnement». «Parfois, j’ai des gens qui me demandent pourquoi je m’occupe de chiens et de chats alors que des gens n’ont pas de quoi manger au Maroc. Mais, moi, je leur réponds que les animaux aussi sont des êtres de Dieu qu’il faut protéger», tient-elle à souligner.

Les associations n’ont pas de moyens financiers

Pour elle aussi, cette loi a du mal à passer. Hanane Abdelmouttalib passe la majorité de ses journées à sillonner les rues de Casablanca pour récupérer les chiens errants afin de leur éviter d’être euthanasiés par les services communaux de la fourrière. Elle les emmène ensuite dans le refuge de l’association où elle les vaccine, les castre, les stérilise et tente de les rééduquer.

«Pourquoi vouloir tuer les chiens ? Ce n’est pas le chien qui doit payer mais bien son maître. Il ne faut pas oublier que certaines personnes éduquent leur chien de manière agressive afin de leur faire faire des combats», ajoute-t-elle. Elle ne cache pas son désir de voir également l’apparition d’une loi qui puisse condamner les gens maltraitant leur animal domestique. «Parfois on m’appelle pour dénoncer la maltraitance d'un chien et lorsque je vais voir les policiers pour dénoncer son propriétaire, ils se moquent de moi. Ils me lancent «On travaille pour des citoyens, pas pour des animaux»», regrette-t-elle.

Malgré les efforts de Hanane pour protéger les chiens errants à Casablanca, elle souhaiterait voir plus d’associations comme la sienne au Maroc pour prendre en charge ces chiens en danger. Elle avoue toutefois qu'il faut des moyens financiers pour accueillir, vacciner ou castrer ces animaux. Son association ne reçoit aucune subvention du gouvernement pour son travail. «Le seul soutien financier que je reçois vient des associations de protection des animaux qui m’envoient de l’argent», explique-t-elle. L’une d’elle est d’ailleurs la Fondation Brigitte Bardot qui vient de lui verser une somme de 30 000 dirhams pour s’occuper des chiens errants.

CHEINS ERRANTS DANS LA CITY
Auteur : Mariam222
Date : le 12 juillet 2014 à 15h24
Bonjour
J'habite Agadir est nous avons le problème de chiens errants je me demande si des maisons dressages ne pourront pas rééduquer ses chiens au lieu les empoisonner et tuer comme font souvent les communes? Peut etre pour utilisation dans les fermes, non voyants, gardiennages...?

Cordialement
Mariam
L'homme blanc est le plus vilain pas beau de tous?
Auteur : Ra Sablé
Date : le 22 mars 2013 à 19h34
Vouloir à nouveau tout mettre sur le dos d'une seule culture/ d'un seul peuple n'est pas moins malhonnête que le commentaire à qui c'est censé répondre.
C'est vrai, depuis des millénaires -et le christianisme n'a rien à voir là-dedans car ça date d'avant J.C (le christianisme à néanmoins été un prétexte à un moment donné)- on entend parler des vikings (au Nord-) ou des romains (beaucoup moins au Nord!) qui ont envahi ici ou là, plus ou moins "salement". Puis, bien sur, du colonialisme plus tard. Tout ceci SANS la complicité du peuple européen, lui même opprimé.
D'une, on estime la grandeur morale d'une nation non seulement sur la façon dont se comporte son peuple et non pas une minorité qui a le pouvoir et qui est rarement représentative, mais aussi sur la façon dont elle traite les animaux (dixit Gandhi) donc...
De deux, ces tristes faits sont plus flagrants "chez les blancs" uniquement parce qu'il a été décidé d'en garder des traces pour l'Histoire, avec un grand H - contrairement à toutes les autres guerres et massacres perpétrés partout depuis que l'homme est sur cette Terre, sans qu'on en garde une quelconque trace (qui se réfère aux guerres des peuples d'Asie ou d'Amérique latine ? Ou a leur différents sacrifices humains ou animaux ? Et l'esclavagisme dans le monde arabe? etc ).
Je pense qu'il ne vaut mieux pas se battre pour savoir qui fut le plus salopard d'entre tous car il risque de ne pas y avoir assez de médailles. :-/
T'as la mémoire courte toi!
Auteur : keoutkoeut
Date : le 04 mars 2013 à 11h08
Encore les arabes!!!

T'as la mémoire courte: les plus gros massacres et les plus grosses horreurs que l'humanité a connus sont l’œuvre des européens et chrétiens:

-l'extermination des indigènes du continent américain
- première guerre mondiale
- 2ème guerre mondiale
- guerres coloniales ( ex la guerre coloniale française)
-les guerres américaines de ce siècle
....
Le Ministere de L'interieur et le PCM (Pauvre Chien Marocain)
Auteur : Winakh_Tinakh
Date : le 27 février 2013 à 05h47
PCM = Pauvre Chien Marocain = Pauvre Chat Marocain = Pauvre Citoyen Marocain.

Le Pauvre Chien Marocain. L'execution est generale.
Je suis pour l'extermination des chiens errants (proprietaires inconnus)
Mais des chiens avec les propres vaccins et papiers d'un vet et en etat de defense de leurs maitres et leurs proprietes ne doivent pas faire l'object de suites
judiciaires.
Je suis pour la castration, la vaccination.
Je suis pour l'interdiction des chiens K9 dans des appartements.
Je suis pour les chiens sur les toits des maisons.

Peut etre les COQS, Les CHATS, les SINGES seront les prochaines victimes.
Apres tout, ils attaquent le PCM (Pauvre Citoyen Marocain)
comme le fait certains elements du Ministere de l'interieur.

QUE DIEU PROTEGE LABLADE-TAMAZIGHTE
@brigitte338
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 26 février 2013 à 00h42
Votre cerveau a bugué et vous avez besoin de le réinitialiser.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate